S'identifier / S'inscrire

Accueil Observer les pays Venezuela : Contexte politico-économique

drapeau Venezuela Venezuela : Contexte politico-économique

Dans cette page : Les indicateurs économiques | Les chiffres du commerce international | Les sources d'information économique générale | Le contexte politique | Réponse du pays au COVID-19

 

Les indicateurs économiques

Doté des plus grandes réserves de pétrole au monde, le Venezuela est largement tributaire des fluctuations des prix du pétrole. Le pays a connu une croissance du PIB de 6 % en 2022 en raison de la hausse des prix du pétrole et de la reprise des envois de fonds des Vénézuéliens à l'étranger, suivie d'une croissance estimée à 4 % en 2023. Malgré la récente reprise, le PIB ne représente qu'un quart du niveau d'avant la crise de 2013. Le Venezuela est plongé dans une profonde récession depuis 2013 et, selon le FMI, son PIB s'est davantage contracté entre 2013 et 2018 que celui des États-Unis pendant la Grande Dépression de 1929-1933. Pour 2024, le FMI prévoit une croissance de 4,5 %.

L'activité industrielle du pays continue de souffrir d'une diversification insuffisante et de difficultés à importer des produits intermédiaires. La politique de redistribution du pétrole par des mesures sociales a été entravée par la faiblesse des prix du pétrole, qui ont fortement baissé depuis 2012 et ne se sont redressés que récemment. Cela a renforcé les déséquilibres macroéconomiques dont souffre le Venezuela. L'indice des prix à la consommation au Venezuela s'est établi à 193 % en 2023, soit un peu moins que prévu, selon les chiffres fournis par l'Observatoire vénézuélien des finances. Bien qu'il s'agisse du taux le plus élevé au monde, il est bien inférieur au niveau enregistré l'année précédente, lorsque l'inflation s'élevait à 305 %. Le climat hyperinflationniste a été créé par plusieurs années de monétisation du déficit public, une monnaie en chute libre qui renchérit les importations, une forte dépréciation de la monnaie tant sur le marché officiel que sur le marché noir, et des pénuries dramatiques de produits de base. La politique de réduction de la masse monétaire de la banque centrale ne devrait pas permettre de réduire durablement l'hyperinflation, car elle ne s'attaque pas aux principaux déséquilibres de l'économie. Malgré les multiples hausses du salaire minimum décidées par le gouvernement, les salaires réels n'ont cessé de diminuer, et la consommation des ménages dépend fortement des envois de fonds des expatriés. Le gouvernement vénézuélien prévoit une augmentation de 27 % des recettes de la compagnie pétrolière publique PDVSA en 2024, à la suite d'un assouplissement des sanctions américaines dans un contexte d'élections présidentielles prévues et de stagnation de la production. L'administration du président Nicolas Maduro prévoit que les dépenses totales pour l'année atteindront 20,5 milliards d'USD, ce qui représente une augmentation de 39 % par rapport aux dépenses de 2023. L'allègement temporaire des sanctions, qui devrait rester en vigueur jusqu'en avril 2024 à moins que les États-Unis ne reviennent sur leur décision, a provoqué une flambée des prix du brut vénézuélien. Les analystes prévoient que cette augmentation des recettes incitera le gouvernement à effectuer des dépenses sociales supplémentaires, dans le but de s'assurer un soutien lors des prochaines élections présidentielles, au cours desquelles M. Maduro cherchera probablement à se faire réélire. Selon les dernières données disponibles du FMI, la dette publique s'élevait à 159,5 % du PIB en 2022 (contre 248,4 % un an plus tôt).

Au Venezuela, même si le salaire minimum a été augmenté à plusieurs reprises au cours des dernières années, les hausses de salaires n'ont pas suivi l'inflation. Par conséquent, le pouvoir d'achat est faible et a fortement diminué ces dernières années ; la pauvreté a augmenté et le système de santé est dans un état critique. Le taux de chômage augmente depuis des années et le FMI estime qu'il a dépassé la moitié de la population active vénézuélienne. Néanmoins, l'État n'a pas publié de chiffre officiel sur le chômage depuis 2021, date à laquelle il a affirmé que le taux de chômage était de 7,9 %. En outre, le pays est confronté à une augmentation de l'insécurité, avec le taux d'homicide le plus élevé d'Amérique du Sud. En raison de la situation économique actuelle du pays, il y a de graves pénuries de produits de base, tels que la nourriture et les médicaments, le Venezuela étant l'un des pays où le taux d'insécurité alimentaire est le plus élevé au monde. C'est pourquoi les pays voisins ont accueilli un grand nombre de migrants et de réfugiés vénézuéliens ces dernières années, les estimations suggérant que plus de 6 millions de personnes ont quitté le pays jusqu'à présent.

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 92,1097,12102,33105,880,00
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 8,04,04,03,00,0
PIB par habitant (USD) 3.4223.6593.8673.9690
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 159,5148,20,00,00,0
Taux d'inflation (%) 186,5337,5100,0150,00,0
Taux de chômage (% de la population active) 0,00,00,00,00,0
Balance des transactions courantes (milliards USD) 3,313,314,824,200,00
Balance des transactions courantes (en % du PIB) 3,63,44,74,00,0

Source : FMI - World Economic Outlook Database , Latest available data

Note : (e) Donnée estimée

Les principaux secteurs économiques

Par rapport à d'autres pays latins, l'agriculture contribue moins à l'économie vénézuélienne. Le secteur agricole représente 5 % du PIB vénézuélien et emploie 12 % de la population active (Banque mondiale, dernières données disponibles). Les principaux produits agricoles du pays sont le maïs, le soja, la canne à sucre, le riz, le coton, les bananes, les légumes, le café, le cacao, la viande de bœuf et de porc, le lait, les œufs et le poisson. Cependant, le Venezuela dispose d'importantes ressources naturelles, telles que le pétrole (sa principale ressource naturelle), le gaz, les mines d'or et d'argent, la bauxite et les diamants.

Le secteur industriel représente 37,2 % du PIB et emploie 18 % de la population active. Les principales activités industrielles tournent autour du secteur pétrolier - contrôlé par une société d'État - qui représente la première richesse naturelle du pays. Selon l'OPEP, les ressources prouvées en pétrole du pays s'élèvent à 303,22 milliards de barils à la fin de l'année 2022, ce qui le place au premier rang mondial devant l'Arabie Saoudite. En fait, malgré une baisse continue de la production pétrolière ces dernières années, le Venezuela reste largement dépendant des revenus du pétrole, qui représentent la quasi-totalité de ses recettes d'exportation et près de la moitié des revenus du gouvernement. En outre, d'autres industries importantes sont les équipements de construction, l'alimentation, le textile, le fer, l'acier, l'aluminium et l'assemblage de pièces de moteur. Toutefois, en raison du contrôle exercé par l'État sur la monnaie et les prix du pays, les industries locales ont rencontré des difficultés pour acquérir les biens nécessaires au maintien de leurs activités ou pour vendre des biens avec profit sur le marché local. Dans l'ensemble, on estime que le secteur manufacturier représente 12 % du PIB (Banque mondiale). La production industrielle privée du Venezuela a diminué de 4,3 % en 2023 par rapport à l'année précédente, selon les chiffres préliminaires de la Confédération des industriels (Conindustria).

Le secteur des services représente 51,7 % du PIB et emploie 71 % de la population active, ce qui en fait une source importante de revenus et d'emplois. Ce secteur comprend la banque et la finance, l'immobilier, l'éducation, la médecine, les agences gouvernementales, l'hôtellerie et la restauration, ainsi que le divertissement. Ensemble, ces activités représentent plus des deux tiers de l'emploi total au Venezuela.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 13,1 17,5 69,4
Valeur ajoutée (en % du PIB) 5,0 37,2 51,7
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) -4,6 -5,8 -0,4

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Retrouvez plus d’information sur votre secteur d'activité sur notre service Etudes de marché.

 
 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Bolivar vénézuélien (VEF) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD n/an/an/an/an/a

- Dernières données disponibles.

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
24,7/100
Rang mondial :
177
Rang régional :
32

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
3.09/10
Rang mondial :
82/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2021-2025

 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Retour vers le haut

Les chiffres du commerce international

Selon les dernières données disponibles, le commerce extérieur du Venezuela représentait 67,2 % du PIB en 2017. L'économie du pays dépend fortement des hydrocarbures, ainsi que des prêts de la Chine et de la Russie. Traditionnellement, le pétrole représente plus de 75 % des exportations du Venezuela. Les produits manufacturés représentaient 16% des exportations de biens en 2021, et les produits agricoles seulement 1,6% (données OMC). En ce qui concerne les importations, la structure est la suivante : produits agricoles (34,7%), combustibles et produits miniers (4,6%), produits manufacturés (59,2%), et autres (1,6% - données OMC, 2022).

Selon les derniers chiffres de l'OEC, les principaux partenaires à l'exportation du Venezuela en 2022 étaient la Chine (16,3%), la Turquie (13,9%), l'Espagne (12%), les Etats-Unis (10,2%) et le Brésil (8,3%). En ce qui concerne les importations, la Chine était la principale source (31,4 %), suivie par les États-Unis (23 %), le Brésil (13,8 %) et la Colombie (6,6 %). Le Venezuela est membre de l'Association latino-américaine d'intégration ainsi que du Système global de préférences commerciales entre pays en développement, et cherche à améliorer et à accroître ses relations commerciales avec la zone sud-américaine, l'UE et la Chine. Cependant, bien que le Venezuela soit entré dans le Mercosur en 2012 pour développer le commerce avec ses voisins, son adhésion a été suspendue pour une durée indéterminée en 2017 parce que le pays enfreignait les clauses démocratiques du traité.

Selon l'OMC, le pays a importé pour 10,1 milliards USD de marchandises en 2022 et exporté pour 4,7 milliards USD de marchandises sur la même période, soit des augmentations respectives de 30,7 % et 33,2 % d'une année sur l'autre. La politique de commerce extérieur du Venezuela a été fortement affectée par les sanctions internationales, en particulier celles imposées par les États-Unis et d'autres pays occidentaux. Ces sanctions ont visé des secteurs clés de l'économie vénézuélienne, notamment les exportations de pétrole, qui constituent historiquement l'épine dorsale de son commerce extérieur. En conséquence, le Venezuela a eu beaucoup de mal à accéder aux marchés internationaux et à obtenir les importations nécessaires, ce qui a entraîné des pénuries de produits essentiels et exacerbé l'instabilité économique. En outre, les sanctions ont limité la capacité du Venezuela à s'engager dans des relations commerciales normales, obligeant le pays à chercher d'autres partenaires, souvent avec un succès limité. Les restrictions ont également entravé les investissements étrangers, compliquant encore les efforts de diversification de l'économie et de stimulation de la croissance. Malgré les tentatives du gouvernement vénézuélien de relever ces défis grâce à diverses stratégies, notamment en renforçant la coopération avec des pays comme la Russie et la Chine, l'impact des sanctions continue de poser de formidables obstacles à la reprise économique et à la stabilité du pays.

 
Indicateurs du commerce extérieur 20192020202120222023
Importations de biens (millions USD) 5.8706.5907.74510.14011.180
Exportations de biens (millions USD) 17.2105.0103.5354.7508.470
Importations de services (millions USD) 00000
Exportations de services (millions USD) 00000

Source : OMC - Organisation Mondiale du Commerce ; Banque Mondiale , dernières données disponibles

 
 
 
 
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Flux Import-Export.

 

Return to top

Les sources d'information économique générale

Les ministères
Ministère de l'économie, des finances et du commerce extérieur
Ministère des Affaires étrangères
Ministère des industries et de la production nationale
L'office de statistique
Institut National de Statistiques (en espagnol)
La banque centrale
Banque Centrale du Venezuela (en espagnol)
Les places boursières
Bourse de Caracas (en espagnol)
Les moteurs de recherche
Elvenezolano
Terra
Les portails économiques
Business News Americas

Retour vers le haut

Le contexte politique

Chefs de gouvernement
Président : Nicolás Maduro (depuis le 19 avril 2013)
Vice-présidente exécutive : Delcy Rodriguez Gomez (depuis le 18 juin 2018)
Les prochaines élections
Présidentielle : 2024
Assemblée nationale : Décembre 2025
Les principaux partis politiques
Le Venezuela dispose d'un système multipartite, dans lequel les partis individuels ont rarement la possibilité d'accéder seuls au pouvoir. Par conséquent, les partis travaillent généralement ensemble pour former des gouvernements de coalition. Cependant, le gouvernement tente également de limiter le pouvoir des groupes d'opposition et de ses alliés. Les partis au pouvoir dans le pays sont les suivants

- Parti socialiste uni du Venezuela (PSUV) : gauche, socialiste, détient une majorité écrasante au parlement
- Patrie pour tous (PPT) : gauche, socialiste démocratique, marxiste libertaire
- Mouvement révolutionnaire Tupamaro (MRT) : extrême gauche, communiste, marxiste-léniniste, guévariste
- Mouvement Nous sommes le Venezuela (MSV) : gauche, chaviste, socialiste, anti-impérialisme
- Pour la démocratie sociale (PODEMOS) : centre-gauche à gauche, social-démocrate
- Alliance pour le changement (APC) : centre-gauche, social-démocrate, socialiste démocratique
- Mouvement électoral populaire (MEP) : gauche, socialiste, nationaliste
- Organisation authentique du renouveau (ORA) : politique syncrétique, chrétienne-sociale, évangélique, conservatrice
- Unité populaire vénézuélienne (UPV) : gauche, bolivarienne, communiste, socialiste

Les autres partis sont les suivants
- Justice d'abord (PJ) : centre à centre-gauche, progressisme et humanisme
- Action démocratique (AD) : centre-gauche, social-démocratie, démocratie vénézuélienne
- Espoir pour le changement (El Cambio) : centre, démocratie chrétienne
- Une nouvelle ère (UNT) : centre-gauche, social-démocratie, réformisme
- Volonté populaire (VP) : centre-gauche, grande tente, social-démocratie, libéralisme de marché
- Radical Cause (LCR) : centre-gauche, syndicalisme, socialisme démocratique
- Progressive Advance (AP) : centre-gauche, social-démocratie, progressisme, fédéralisme
- Projet Venezuela (ProVen) : centre-droit, démocratie chrétienne, conservatisme libéral
- Parti communiste du Venezuela (PCV) : extrême gauche, nourri d'idéaux marxistes-léninistes.

La nature de l'Etat
La République bolivarienne du Venezuela est une république présidentielle fédérale fondée sur la démocratie parlementaire.
Le pouvoir exécutif
Le président est à la fois le chef de l'État et le chef du gouvernement. Il est élu au suffrage universel pour un mandat de six ans, renouvelable indéfiniment. Le président détient le pouvoir exécutif, nomme le vice-président, décide de la taille et de la composition du cabinet et procède aux nominations avec la participation du parlement.
Le pouvoir législatif
Au Venezuela, le pouvoir législatif est monocaméral. Le parlement, appelé Assemblée nationale, est composé d'un nombre variable de membres (277 sièges actuellement) élus au suffrage universel pour un mandat de cinq ans. Trois sièges sont réservés aux peuples indigènes du Venezuela. Le pouvoir législatif appartient uniquement à l'Assemblée nationale. Le président a le pouvoir d'opposer son veto aux lois de l'Assemblée nationale, qu'une majorité simple de l'Assemblée peut à son tour annuler. Toutefois, le Président peut également dissoudre l'Assemblée nationale sous certaines conditions.
 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
148/180
 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Partiellement libre
Liberté politique :
7/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Retour vers le haut

Réponse du pays au COVID-19

Restrictions de voyage
Regularly updated travel information for all countries with regards to Covid-19 related entry regulations, flight bans, test and vaccines requirements is available on TravelDoc Infopage.
To find information about the current travel regulations, including health requirements, it is also advised to consult Travel Regulations Map provided and updated on a daily basis by IATA.
Restrictions import & export
A general overview of trade restrictions which were adopted by different countries during the COVID-19 pandemic is available on the International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage.
Plan de relance économique
For the general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 pandemic (fiscal, monetary and macroeconomic) undertaken by the government of Venezuela please consult the country's dedicated section in the IMF’s Policy Tracker platform.
Plan de soutien aux entreprises
For an evaluation of impact of the Covid pandemic on SMEs and an inventory of country responses to foster SME resilience, refer to the OECD's SME Covid-19 Policy Responses document.
You can also consult the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.

 

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2024