Accueil Observer les pays Uruguay : Contexte politico-économique

drapeau Uruguay Uruguay : Contexte politico-économique

Dans cette page : Les indicateurs économiques | Les chiffres du commerce international | Les sources d'information économique générale | Le contexte politique | Réponse du pays au COVID-19

 

Les indicateurs économiques

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

L'économie uruguayenne est fortement dépendante de ses voisins, le Brésil et l'Argentine. En 2021, le PIB a augmenté d'environ 3,1 %, principalement en raison d'une augmentation des dépenses des ménages et des investissements fixes, ainsi que d'une augmentation des exportations de biens et de services associée à une diminution des importations de biens et de services. Cependant, il convient de noter que la pandémie a eu relativement peu d'impact sur l'économie uruguayenne par rapport aux autres pays de la région, c'est pourquoi le pays a connu une reprise économique plus modeste que ses voisins en 2021. Pourtant, l'économie devrait se redresser dans les années à venir, le FMI prévoyant une croissance de 3,2 % pour 2022 et de 2,7 % pour 2023.

En 2021, l'inflation est restée légèrement supérieure à l'objectif de 7 %, atteignant une estimation de 7,5 %. Toutefois, ce taux devrait diminuer en 2022 et 2023, à 6,1 % et 5,4 %, respectivement. La dette publique est de 67,5 % du PIB, mais elle devrait augmenter à 68,8 % en 2022 et 70 % en 2023. Le déficit budgétaire a légèrement diminué à 3,7 % en 2021, et il devrait poursuivre cette tendance à la baisse dans les années à venir, atteignant 3,2 %. % en 2022 et 2,5 % en 2023. En outre, le compte courant a enregistré un déficit estimé à 1,3 % en 2021, mais ce taux devrait diminuer à 0,3 % en 2022 et rester stable à 0,2 % en 2023. L'économie s'est diversifiée en ces dernières années avec le développement du secteur de l'industrie (notamment l'industrie papetière), ainsi que du commerce et des services. Les politiques budgétaires du gouvernement sont axées sur le rétablissement de la rentabilité des entreprises comme moyen d'encourager l'investissement et de favoriser la croissance économique. Ses priorités comprennent la réduction de l'important déficit budgétaire grâce à un programme d'austérité et de rationalisation des dépenses publiques (notamment par une meilleure gestion des entreprises publiques), tout en maintenant les avantages pour les secteurs les plus vulnérables. D'autres éléments clés sont l'engagement en faveur de l'ouverture des échanges, la réforme des relations de travail et les changements de réglementation et de gestion dans les entreprises publiques. En 2021, le gouvernement a continué à mettre en œuvre des mesures pour contrer la crise économique résultant de la pandémie, notamment l'augmentation des dépenses de santé, l'assouplissement des règles de demande d'assurance-chômage, l'élargissement de l'aide aux groupes les plus vulnérables et la réduction de certaines obligations fiscales et de retraite. Dans l'ensemble, les mesures budgétaires mises en œuvre par l'Uruguay pour atténuer les effets de la pandémie ont été efficaces pour stimuler l'activité économique, qui se redresse progressivement. À l'avenir, la reprise devrait se poursuivre, bien qu'à un rythme plus lent, en raison de l'atténuation de l'effet de base, du resserrement de la politique monétaire et de l'accentuation des pressions inflationnistes.


L'Uruguay a l'un des niveaux de PIB par habitant les plus élevés d'Amérique du Sud et une classe moyenne en développement. Le pays connaît depuis des années une forte stabilité politique et sociale, soutenue par une démocratie consolidée et une forte sécurité juridique, ce qui le rend attractif pour les investisseurs. En outre, la population vivant en dessous du seuil de pauvreté a considérablement diminué au cours de la dernière décennie, passant de 40 % en 2004 à 6,2 % en 2016, en raison d'un contrat social solide et de l'ouverture économique. Cependant, des améliorations sont encore possibles en termes de transparence financière. Le taux de chômage est resté stable à 10,4 % en 2021, alors que le pays se remettait des effets de la pandémie. Cependant, le chômage devrait diminuer dans les années à venir pour atteindre 9,2 % en 2022 et 8,7 % en 2023.

 
Indicateurs de croissance 201920202021 (e)2022 (e)2023 (e)
PIB (milliards USD) 61,93e56,5860,1163,7465,86
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 0,4-5,9e3,13,22,7
PIB par habitant (USD) 17.601e16.023e16.96517.93118.466
Solde des finances publiques (en % du PIB) -3,4-4,0e-3,7-3,2-2,5
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 60,568,167,568,870,0
Taux d'inflation (%) 7,99,8e7,56,15,4
Taux de chômage (% de la population active) 8,910,410,49,28,7
Balance des transactions courantes (milliards USD) 0,83-0,38-0,78-0,17-0,14
Balance des transactions courantes (en % du PIB) 1,3-0,7-1,3-0,3-0,2

Source : FMI - World Economic Outlook Database , October 2021

Note : (e) Donnée estimée

Les principaux secteurs économiques

Les ressources naturelles de l’Uruguay sont très limitées, principalement en raison de la taille du pays. Il existe une importante industrie minière dans le pays, qui tourne principalement autour du basalte, de la dolomie, du calcaire, du quartz, du granit et du marbre. Il n'y a qu'une seule mine d'or en Uruguay et le pays est un important producteur de ciment et de pierres semi-précieuses, en particulier d'agate et d'améthyste. Même si seulement 10% environ des terres sont arables, l'agriculture est le principal secteur d'exportation de l'Uruguay. Il représente 7,4% du PIB et emploie 8,4% de la population active. L'Uruguay possède de riches terres agricoles et près de 90% d'entre elles sont consacrées à l'élevage (bovins, ovins, équins et porcins). Le riz est la principale culture, suivi du blé, du maïs, de la canne à sucre, du soja et du tabac. La culture de légumes et de fruits est également présente dans tout le pays, ainsi qu'une industrie viticole de premier plan le long de la côte du Rio de la Plata. Même si l'économie uruguayenne a été durement affectée par la pandémie du COVID-19, le secteur agricole est celui qui a été le moins touché. Pourtant, l'agriculture uruguayenne a réussi à se redresser en 2021, principalement grâce à la résilience de la demande extérieure et aux prix élevés des matières premières agricoles.

Le secteur industriel contribue à 17,9% du PIB du pays et emploie 18,8% de la population active. L'agriculture et la transformation des aliments pour animaux représentent la moitié de l'activité industrielle. Les autres activités manufacturières comprennent les boissons (en particulier le vin), les textiles, les matériaux de construction, les produits chimiques, le pétrole et le charbon. En outre, l'Uruguay a récemment investi massivement dans l'industrie du papier, qui est en pleine expansion. L'activité industrielle en Uruguay a enregistré une reprise régulière en 2021, en grande partie grâce à une croissance plus forte de la fabrication d'aliments et de boissons, ainsi que du raffinage du pétrole, signalant une tendance à l'amélioration dans le secteur industriel dans son ensemble.

Le secteur des services contribue à 63% du PIB et emploie 72,7% de la population active, principalement dans la finance et le tourisme. En particulier, la région autour de Punta del Este attire un grand nombre de visiteurs, ce qui a entraîné l'essor de la construction, entraînant un boom de la construction dans la région ces dernières années. Bien que le secteur des services ait été le plus durement touché pendant la pandémie, il a montré une reprise régulière en 2021 avec l'augmentation des taux de vaccination et la mobilité des personnes. La croissance du secteur a été principalement tirée par les activités de commerce, de transport, d'hébergement et de restauration, et par une augmentation du tourisme.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 8,4 18,8 72,8
Valeur ajoutée (en % du PIB) 7,5 18,0 63,0
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) -0,3 -4,9 -6,7

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Retrouvez plus d’information sur votre secteur d'activité sur notre service Etudes de marché (mot clé).

 
 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Peso uruguayen (UYU) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 3,082,963,273,684,42

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

Plus d'informations sur la page "Market Analyses about Uruguay" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
69,3/100
Rang mondial :
44
Rang régional :
4

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Retour vers le haut

Les chiffres du commerce international

L'Uruguay a une économie ouverte et le commerce extérieur représente 46,4% du PIB. Le pays exporte principalement de la viande (18,5%), des graines de soja (11%), du bois (9,9%), du lait et de la crème (6,8%) et du riz (6,7%). Les principales importations comprennent les huiles de pétrole (9%), les appareils électriques pour la téléphonie par fil (3,3%), les véhicules à moteur (3,3%), les insecticides (2,1%) et les médicaments (2%). Selon les prévisions du commerce extérieur du FMI, le volume des exportations de biens et de services a diminué de 16,2 % en 2020, tandis que le volume des importations de biens et de services a diminué de 10,8 %. La chute sans précédent du volume des importations et des exportations en 2020 est due à la crise économique mondiale qui a suivi le déclenchement de la pandémie de COVID-19.

Les principaux partenaires commerciaux de l'Uruguay sont la Chine, le Brésil, l'Argentine, les États-Unis, l'Algérie et l'Angola. L'économie uruguayenne repose sur l'industrie, le commerce et les services bancaires (dans la capitale Montevideo), ainsi que sur l'agriculture, l'élevage (au centre du pays) et le tourisme (à l'Est). L'Uruguay est membre fondateur du MERCOSUR, dont il dépend fortement. Le pays est également membre de l'ALADI, une association commerciale qui comprend dix pays d'Amérique du Sud ainsi que Cuba, le Mexique et le Panama. Dans le cadre des accords de complémentarité économique de l'ALADI, l'Uruguay bénéficie et accorde un accès préférentiel spécial au commerce avec la Bolivie, le Chili, la Colombie, Cuba, l'Équateur, le Mexique, le Pérou et le Venezuela. De plus, les relations commerciales avec l'Argentine et le Brésil sont extrêmement importantes, car ces pays représentent plus de la moitié des exportations et des importations de l'Uruguay, combinées.

Comme l'Uruguay exporte principalement des produits agricoles, ils sont très vulnérables aux fluctuations des prix internationaux. En 2020, leurs exportations de marchandises se sont élevées à 6,8 millions USD, tandis que les importations ont totalisé 7,5 millions USD. Quant aux services, les importations ont atteint 3,42 millions USD, tandis que les exportations ont atteint 3,49 milliards USD. En conséquence, le pays a enregistré un excédent commercial en termes de marchandises de 2,1 millions USD et un excédent commercial incluant les services de 2,2 millions USD.

 
Indicateurs du commerce extérieur 20162017201820192020
Importations de biens (millions USD) 8.1378.4588.8938.2467.564
Exportations de biens (millions USD) 7.0317.8887.4987.6806.857
Importations de services (millions USD) 2.2833.4384.4224.5963.429
Exportations de services (millions USD) 3.0064.9595.3505.2063.499
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) -6,27,1-0,01,5-10,8
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) -0,24,9-1,73,6-16,2
Importations de biens et services (en % du PIB) 21,620,721,421,921,0
Exportations des biens et services (en % du PIB) 27,026,126,427,825,4
Balance commerciale (hors services) (millions USD) 2.0501.9762.2923.0702.191
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) 3.0193.4603.2223.6812.267
Commerce extérieur (en % du PIB) 48,646,847,849,646,4

Source : OMC - Organisation Mondiale du Commerce ; Banque Mondiale , dernières données disponibles

 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2020
Chine 20,3%
Brésil 15,4%
Etats-Unis 7,7%
Argentine 4,4%
Algérie 3,1%
Voir plus de pays 49,2%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2020
Brésil 21,1%
Chine 19,0%
Argentine 13,0%
Etats-Unis 11,4%
Angola 2,8%
Voir plus de pays 32,6%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 
 

Principaux produits échangés

6,9 Mds USD de produits exportés en 2020
Viandes des animaux de l'espèce bovine, congeléesViandes des animaux de l'espèce bovine, congelées 18,5%
Fèves de soja, même concasséesFèves de soja, même concassées 11,0%
Bois bruts, même écorcés, désaubiérés ou équarris ...Bois bruts, même écorcés, désaubiérés ou équarris (à l'excl. des bois simplement dégrossis ou arrondis pour cannes, parapluies, manches d'outils ou simil., des traverses en bois pour voies ferrées ou simil. ainsi que des bois sciés en planches, poutres, madriers, chevrons, etc.) 9,9%
Lait et crème de lait, concentrés ou additionnés...Lait et crème de lait, concentrés ou additionnés de sucre ou d'autres édulcorants 6,8%
RizRiz 6,7%
Voir plus de produits 47,1%
7,6 Mds USD de produits importés en 2020
Huiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineuxHuiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineux 9,0%
Appareils électriques pour la téléphonie ou la tél...Appareils électriques pour la téléphonie ou la télégraphie par fil, y.c. les postes téléphoniques d'usagers par fil à combinés sans fil et les appareils pour la télécommunication par courant porteur ou pour la télécommunication numérique; visiophones; leurs parties 3,3%
Voitures de tourisme et autres véhicules...Voitures de tourisme et autres véhicules automobiles principalement conçus pour le transport de personnes (autres que les véhicules pour le transport de dix personnes ou plus, chauffeur compris, du n° 8702); voitures du type 'break' et voitures de course 3,3%
Insecticides, antirongeurs, fongicides, herbicides...Insecticides, antirongeurs, fongicides, herbicides, inhibiteurs de germination et régulateurs de croissance pour plantes, désinfectants et produits simil., présentés dans des formes ou emballages de vente au détail ou à l'état de préparations ou sous forme d'articles tels que rubans, mèches et bougies soufrés et papier tue-mouches 2,1%
Médicaments (à l'excl. des produits du n° 3002,...Médicaments (à l'excl. des produits du n° 3002, 3005 ou 3006) constitués par des produits mélangés ou non mélangés, préparés à des fins thérapeutiques ou prophylactiques, présentés sous forme de doses [y.c. ceux destinés à être administrés par voie percutanée] ou conditionnés pour la vente au détail 2,0%
Voir plus de produits 80,2%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Flux Import-Export.

 
 

Principaux services échangés

6,4 Mds USD de services exportés en 2018
44,04%
36,99%
7,28%
3,64%
3,04%
2,21%
1,33%
0,89%
0,53%
0,05%
3,7 Mds USD de services importés en 2018
28,24%
27,72%
23,47%
7,17%
3,16%
2,48%
2,24%
2,13%
2,07%
1,29%
0,03%

Source : Département des statistiques des Nations Unies, dernières données disponibles

Return to top

Les sources d'information économique générale

Les ministères
Liste officielle des ministères et liens
Ministère de l'Economie et des Finances (en espagnol)
Ministère des affaires étrangères (en espagnol)
Ministère de l'industrie, de l'énergie et des mines (en espagnol)
Ministère des transports et des travaux publics (en espagnol)
Ministère du développement social (en espagnol)
L'office de statistique
Institut National de Statistiques (en espagnol)
La banque centrale
Banque Centrale d'Uruguay
Les places boursières
Bourse électronique de valeurs (en espagnol)
Les moteurs de recherche
Uruguay Total
LoGratis
Google Uruguay
Red academica de Uruguay
Les portails économiques
Brecha

Retour vers le haut

Le contexte politique

Chefs de gouvernement
Président : Luis Lacalle Pou (prise de fonction le 1er mars 2020)
Vice-président: Beatriz Argimón (depuis le 1er mars 2020)
Les prochaines élections
Président : 27 octobre 2024
Chambre des sénateurs : 27 octobre 2024
Chambre des représentants : 27 octobre 2024
Les principaux partis politiques
L'Uruguay a un système multipartiste dominé par trois coalitions en dehors desquelles il est extremement difficile pour un parti d'obtenir le moindre succès électoral. Les trois forces politiques dominantes sont:

- Front large (FA) : centre-gauche ; maintenu la majorité depuis 2009 ; large coalition de 21 groupes, dont le Movimiento de Participación Popular (MPP), le Partido Socialista (PS) et le Vertiente Artiguista (VA)
- Parti National (PN) : parti conservateur, nationaliste, libéral, aussi appelé « Parti Blanc »
- Open Cabildo (Cabildo Abierto) : droitier, populiste, conservateur
- Parti écologiste radical intransigeant (PERI) : centre à centre-gauche, politique verte, libéral
- Parti Colorado : centre-droit, parti libéral et social-démocrate, le parti le plus élu de l'histoire uruguayenne
- Parti indépendant (PI) : centre, parti social-démocrate et chrétien-socialiste, prône la « troisième voie » - une alternative à la politique traditionnelle de gauche et de droite
- Unité populaire (UP) : coalition de gauche et d'extrême gauche, marxiste-communiste, anti-impérialiste
- Parti du Peuple (Partido de la Gente) : de droite, populiste, conservateur
- Parti animaliste vert (PVA) : centre à centre-droit, conservatisme vert, droits des animaux, démocratie directe
- Parti des travailleurs (Partido de los Trabajadores) : extrême gauche, trotskyste, socialiste
- Parti numérique (Partido Digital) : le parti prône la démocratie électronique et s'oppose à l'étiquette de droite, de centre ou de gauche.

La nature de l'Etat
La République orientale de l'Uruguay est une république constitutionnelle basée sur une démocratie parlementaire avec une forme de gouvernement présidentiel fort.
Le pouvoir exécutif
Le Président de la République est élu au suffrage universel pour un mandat de 5 ans. Le Président est à la fois le chef d'Etat et le chef du gouvernement. Bien que le président puisse être réélu un certain nombre de fois, la réélection immédiate n'est pas autorisée par la constitution.
Le pouvoir législatif
Le parlement est bicaméral. L'Assemblée générale est composée de la Chambre des sénateurs, qui se compose de 30 membres élus directement pour un mandat de 5 ans; et la Chambre des représentants, composée de 99 membres directement élus pour un mandat de 5 ans.
 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
18/180

Source : Classement mondial de la liberté de la presse, Reporters Sans Frontières

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
1/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Retour vers le haut

Réponse du pays au COVID-19

Évolution de l'épidémie COVID-19
To find out about the latest status of the COVID19 pandemic evolution and the most up-to-date statistics on the COVID19 disease in Uruguay, please visit the Uruguayan government platform with the official data. Official information on the progress of the epidemic in Uruguay is consolidated by the Ministry of Health. The ministry provides a daily epidemiological update, which includes key national figures.

For the international outlook you can consult the latest situation reports published by the World Health Organisation as well as the global daily statistics on the coronavirus pandemic evolution including data on confirmed cases and deaths by country.

Mesures sanitaires
To find out about the latest public health situation in Uruguay and the current sanitary measures in vigour, please consult the Uruguayan government platform on COVID-19 including the up-to-date information on the containment measures put in place and public health recommendations.
Restrictions de voyage
The COVID-19 situation, including the spread of new variants, evolves rapidly and differs from country to country. All travelers need to pay close attention to the conditions at their destination before traveling. Regularly updated information for all countries with regards to Covid-19 related travel restrictions in place including entry regulations, flight bans, test requirements and quarantine is available on TravelDoc Infopage.
It is also highly recommended to consult COVID-19 Travel Regulations Map provided and updated on the daily basis by IATA.
The US government website of Centers of Disease Control and Prevention provides COVID-19 Travel Recommendations by Destination.

The UK Foreign travel advice also provides travelling abroad advice for all countries, including the latest information on coronavirus, safety and security, entry requirements and travel warnings.
Restrictions import & export
For the information on all the measures applicable to movement of goods during the period of sanitary emergency due to the COVID-19 outbreak (including eventual restrictions on imports and exports, if applicable), please consult the portal of the Uruguayan National Customs Directorate.

For a general overview of trade restrictions due to COVID-19 pandemic, please consult the section dedicated to Uruguay on the International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage.

Plan de relance économique
For the information on the economic recovery scheme put in place by the Uruguayan government to address the impact of the COVID19 pandemic on the Uruguayan economy, please visit the website of the Uruguayan Ministry of the Economy. The information on the Uruguayan economic emergency plan is available here.

For the general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 outbreak (fiscal, monetary and  macroeconomic) taken by the French government to limit the socio-economic impact of the COVID-19 pandemic,  please consult the section dedicated to France in the IMF’s Policy Tracker platform.

Plan de soutien aux entreprises
For the information on the local business support scheme established by the Uruguayan government to help small and  medium-sized companies to deal with the economic impacts of the COVID19 epidemic on their activity, please consult  the portal of the National Development Agency.

For a general overview of international SME support policy responses to the COVID-19 outbreak refer to the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.

Plan de soutien aux exportateurs
To find out about the support plan for exporters put in place by the Uruguayan government, please consult the support plan for Uruguayan exporting companies available on the Uruguayan Agency for the Promotion of Investments, Exports and Country Image website.
 

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022