S'identifier / S'inscrire

Accueil Observer les pays Tadjikistan : Le contexte économique

drapeau Tadjikistan Tadjikistan : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Le Tadjikistan est un pays montagneux à revenu moyen inférieur dont l'économie repose principalement sur l'extraction de minerais, le traitement des métaux, l'agriculture et les envois de fonds des citoyens travaillant à l'étranger. Au cours des vingt dernières années, le pays a connu une croissance régulière et, bien qu'à un rythme plus lent, l'économie a continué à croître même au milieu de la crise mondiale COVID-19. L'économie du Tadjikistan a progressé de 8,3 % en 2023, soutenue par une demande intérieure accrue, alimentée par les envois de fonds des travailleurs émigrés et les exportations de métaux précieux. La croissance a été généralisée dans divers secteurs, l'agriculture étant le moteur de l'expansion, suivie par l'industrie, la construction et les services. L'économie devrait croître à un taux de 6,5 % en 2024, sous l'impulsion de la consommation privée, soutenue par la forte demande de main-d'œuvre migrante en Russie, ainsi que par la croissance soutenue des salaires réels nationaux et l'augmentation des dépenses publiques en matière d'infrastructures. Toutefois, la hausse des exportations d'or observée en 2023 devrait diminuer en raison d'un effet de base élevé (données de la Banque mondiale).

Le déficit budgétaire de 2023 est estimé à 1,4 % du PIB, comme en 2022. Le renforcement de l'activité économique et l'amélioration de l'administration fiscale ont entraîné une augmentation des recettes fiscales, qui sont passées de 18,5 % en 2022 à 19,2 % du PIB en 2023. Les dépenses budgétaires sont passées de 28,5 % du PIB à 30,8 %, grâce à des investissements dans les secteurs de l'énergie, de l'éducation et de la communication. Le déficit budgétaire devrait être limité à 2,5 % du PIB à moyen terme. Un plan révisé de recettes à moyen terme vise à améliorer le recouvrement des impôts en éliminant progressivement les exonérations fiscales inefficaces. L'inflation des prix à la consommation est restée modérée, à 3,7 % en moyenne en 2023. Elle a été soutenue par la dépréciation contrôlée de la monnaie locale, les contrôles administratifs des prix, la forte production agricole et la baisse des prix des carburants. La banque centrale a progressivement assoupli sa politique monétaire, réduisant le taux directeur de 13 % à 10 % en 2023, puis à 9,5 % en février 2024. L'inflation devrait rester dans la fourchette cible de 4 à 8 % en 2024. Le potentiel du Tadjikistan reste entravé par des obstacles à la concurrence du marché, des cadres institutionnels faibles et un capital humain limité. La productivité reste faible et le secteur privé peine à créer des emplois. Le pays dépend fortement de la migration de la main-d'œuvre, principalement vers la Russie, et de l'exportation de ressources naturelles, en particulier de métaux et de minéraux, qui constituent les deux tiers de ses exportations totales. À court et à moyen terme, les priorités du gouvernement comprennent le démantèlement des obstacles pour favoriser un secteur privé dynamique, le renforcement de la transparence et de la responsabilité au sein du secteur public pour améliorer la prestation de services, y compris dans les entreprises publiques, et la mise en œuvre de mesures visant à promouvoir une croissance inclusive et à renforcer la résilience aux chocs liés au climat.

Le Tadjikistan conserve son statut de pays le plus pauvre de la région de la CEA, avec un RNB par habitant de 1 210 USD en 2022, et 10,7 % des ménages résidant sous le seuil de pauvreté de la tranche inférieure du revenu intermédiaire en 2023 (Banque mondiale). Le taux de chômage a enregistré une baisse marginale en 2022, s'établissant à 6,9 % (contre 7 % un an plus tôt), selon la Banque mondiale. Les perspectives économiques du Tadjikistan sont confrontées à de nombreux risques. Il s'agit notamment de l'instabilité géopolitique, d'une croissance économique mondiale plus lente que prévu, d'un resserrement des conditions financières, d'un passif éventuel important dans le secteur des entreprises d'État et de la lenteur des progrès dans les réformes structurelles. En outre, la sensibilité du Tadjikistan au changement climatique et aux catastrophes naturelles ajoute une autre couche de vulnérabilité à sa stabilité économique.

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 10,4911,8612,9514,1215,40
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 8,08,36,54,54,5
PIB par habitant (USD) 1.0671.1841.2711.3631.462
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 32,130,930,830,229,4
Taux d'inflation (%) 6,63,74,96,36,5
Balance des transactions courantes (milliards USD) 1,64-0,09-0,28-0,31-0,36
Balance des transactions courantes (en % du PIB) 15,6-0,7-2,1-2,2-2,3

Source : FMI - World Economic Outlook Database - October 2021.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Somoni du Tadjikistan (TJS) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 0,800,880,970,991,09

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 42,6 20,1 37,3
Valeur ajoutée (en % du PIB) 22,4 35,2 33,4
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 8,0 12,8 4,3

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs socio-économiques 2024 (e)2025 (e)2026 (e)
Taux de chômage (%) 0,00,00,0

Source : FMI - World Economic Outlook Database - Dernières données disponibles

 

Retour vers le haut

La population active en chiffres

201820192020
Population active 2.322.5532.327.4782.329.165

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 42,84%42,14%41,47%
Taux d'activité des hommes 53,43%52,87%52,28%
Taux d'activité des femmes 32,23%31,41%30,66%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
55,2/100
Rang mondial :
134
Rang régional :
29

Liberté Economique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Non libre
Liberté politique :
7/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
162/180

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
Tajikistan News
Journaux du Tajikistan en ligne
BBC News - Tajikistan
The Times of Central Asia
Les ressources utiles
Ministère du travail, de la migration et de l'emploi
Ministère de l'intérieur
Ministère du développement économique et du commerce
Banque Nationale du Tajikistan
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2024