S'identifier / S'inscrire

Accueil Observer les pays Suede : Contexte politico-économique

drapeau Suede Suede : Contexte politico-économique

Dans cette page : Le contexte économique | Le contexte politique | Réponse du pays au COVID-19

 

Le contexte économique

La conjoncture économique

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

Malgré l'exposition de la Suède à la dynamique commerciale mondiale, le Covid-19 a eu un impact plutôt limité sur son économie par rapport à la plupart des autres pays européens. En 2021, la poursuite du rebond de la consommation et de l'investissement a contribué à une croissance estimée à 4 % (l'économie revenant à son niveau d'avant la pandémie au troisième trimestre de l'année). La croissance du PIB devrait atteindre 3,4 % en 2022, avant de redescendre à 2,8 % à mesure que le rattrapage post-pandémique se dissipe, la consommation privée étant le principal moteur de la croissance (FMI).

La Suède est l'une des rares économies avancées à afficher à la fois un excédent courant et une faible dette publique en Europe. Les politiques monétaire et budgétaire ont été favorables depuis le déclenchement de la pandémie, d'où le budget de l'État devenu négatif (-2,4 % du PIB en 2021). Le budget 2022 augmente les dépenses de 74 milliards de SEK (1,5 % du PIB) et comprend des réductions d'impôts pour les personnes à faible revenu et des subventions aux municipalités pour lutter contre la pandémie. Une hausse des revenus et une augmentation du PIB équilibreront ces dépenses de sorte que le FMI prévoit que le déficit diminuera progressivement pour atteindre -0,7 % cette année et -0,2 % en 2023 (les subventions de la Facilité pour la reprise et la résilience de l'UE devraient totaliser environ 0,2 % du PIB en 2022 et 2023). Le ratio de la dette au PIB du pays, bien qu'encore faible, a atteint 39,6 % en 2021, à partir d'un niveau pré-pandémique de 34,9 %, et devrait diminuer progressivement sur l'horizon de prévision (39,9 % et 39 % en 2022 et 2023, respectivement). Poussée en grande partie par la hausse des coûts de l'énergie, l'inflation s'est établie à 2 % en 2021, mais devrait tomber en dessous de l'objectif de 2 % de la Riksbank cette année (1,6 %).

La création d'emplois a été affectée par Covid-19, car l'industrie des services a ralenti son activité même lorsque la Suède a opté contre les fermetures à l'échelle nationale. Les régimes d'indemnisation du gouvernement ont limité le chômage, qui était estimé à 8,9 % en 2021 par le FMI, tandis que les salaires, qui sont en grande partie négociés au niveau central, n'ont augmenté que légèrement plus rapidement qu'avant la pandémie. Le taux devrait baisser à 7,9 % cette année et à 7,7 % en 2023. Dans l'ensemble, les citoyens suédois bénéficient d'un PIB par habitant élevé de 55 566 USD (PPA - 2021), soit 18,5 % de plus que la moyenne de l'UE (46 888 USD), et le Le Réseau européen de lutte contre la pauvreté (EAPN) estime que seulement 2 % de la population suédoise vit dans des conditions de pauvreté matérielle grave.

 
Indicateurs de croissance 201920202021 (e)2022 (e)2023 (e)
PIB (milliards USD) 533,88e541,06e622,37660,92711,24
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 2,0e-2,8e4,03,42,8
PIB par habitant (USD) 51.694e52.129e58.63961.68165.770
Solde des finances publiques (en % du PIB) -0,4e-2,6e-2,4-0,7-0,2
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 34,9e37,3e39,639,939,0
Taux d'inflation (%) 1,70,7e2,74,82,2
Taux de chômage (% de la population active) 6,88,3e8,97,97,7
Balance des transactions courantes (milliards USD) 29,1630,90e29,8528,4826,87
Balance des transactions courantes (en % du PIB) 5,55,7e4,84,33,8

Source : FMI - World Economic Outlook Database, October 2021

Note: (e) Estimated Data

 

Les principaux secteurs économiques

L'agriculture représente 1,4% du PIB et emploie 1,7% de la population active (Banque mondiale, dernières données disponibles). Les principaux produits agricoles sont les céréales (en particulier l'avoine, le blé, l'orge et le seigle), les pommes de terre et autres plantes-racines, les légumes et les fruits, ainsi que les produits laitiers, la viande et le bois. Alors que la production dépasse la consommation intérieure, une quantité importante de nourriture doit être importée en raison d'un manque de variété de cultures. La Suède est riche en ressources naturelles : forêts, fer, plomb, cuivre, zinc et énergie hydroélectrique. Le pays compte 3 021 000 hectares de superficie agricole et 27 980 000 hectares de superficie forestière (FAO), avec un total de 62 937 exploitations agricoles (Statistics Sweden, dernières données disponibles).

Le secteur industriel contribue à 21,1% du PIB et emploie 18,4% de la population active. Elle est dominée par des groupes tels que Volvo, Saab, Ericsson, ABB, AstraZeneca, Electrolux, Ikea, H&M, etc. Les principales activités manufacturières de la Suède sont l'acier, l'automobile, la chimie, la foresterie, les machines et équipements industriels, l'automatisation et les équipements de transformation alimentaire. La Banque mondiale estime que le secteur manufacturier représente à lui seul 12,1 % du PIB. Les secteurs des nouvelles technologies et des biotechnologies occupent également une place importante dans l'économie.

Le secteur tertiaire, tiré par les télécommunications et les équipements informatiques, emploie 79,9% de la population active et contribue à 76,1% du PIB. Le secteur bancaire est composé d'un total de 121 banques, dont 42 banques commerciales, 32 banques étrangères, 45 caisses d'épargne et deux banques coopératives (Fédération Bancaire Européenne). Avant la pandémie, on estimait que l'industrie du voyage et du tourisme représentait 9,7 % du PIB du pays ; cependant, le secteur a été durement touché par les conséquences de la pandémie.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 1,7 18,4 79,9
Valeur ajoutée (en % du PIB) 1,4 21,1 66,1
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 1,1 -3,6 -3,0

Source : Banque Mondiale, Dernières données disponibles.

 

Retrouvez plus d’information sur votre secteur d'activité sur notre service Etudes de marché (mot clé).

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
74,7/100
Rang mondial :
21
Rang régional :
12

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
8.40/10
Rang mondial :
4/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2020-2024

 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Retour vers le haut

Le contexte politique

Chefs de gouvernement
Roi : CARL XVI GUSTAF (depuis septembre 1973) – héréditaire
Premier Ministre : Stefan LÖFVEN (depuis octobre 2014 ; réélu en janvier 2019) – SAP
Les prochaines élections
Législatives : septembre 2022
Le contexte politique actuel
En juin 2021, le Parlement suédois a évincé le Premier ministre Stefan Löfven par un vote de censure (pour la première fois de l'histoire) après que le Parti de gauche a retiré son soutien aux réformes du contrôle des loyers. Löfven a choisi de démissionner le 28 juin et a continué à diriger un gouvernement intérimaire jusqu'en juillet, date à laquelle il a été réélu par le Riksdag. Néanmoins, en août, Löfven a annoncé son intention de démissionner de son poste et au mois de novembre, il a été remplacé par Magdalena Andersson, son ancienne ministre des Finances. Andersson a été nommée pour la première fois le 24 novembre, mais a démissionné sept heures seulement après son entrée en fonction après avoir échoué à obtenir le soutien parlementaire pour son budget, le partenaire de la coalition, les Verts, ayant démissionné du gouvernement en réponse. Cependant, elle a été élue au poste de Premier ministre une deuxième fois par le Parlement le 29 novembre, à la tête d'un gouvernement minoritaire à parti unique composé de son Parti social-démocrate.
Les principaux partis politiques
Pour pouvoir entrer à la chambre, un parti doit obtenir 4 % des suffrages nationaux ou au moins 12 % des votes dans une circonscription. Les coalitions et les gouvernements minoritaires sont monnaie courante. Le Parti socio-démocrate et le parti modéré sont les deux partis les plus représentés au parlement.
•    Le Parti Social-Démocrate (SAP) : centre-gauche, plus vieux et plus grand parti de Suède, en faveur de la démocratie sociale, son électorat de base se trouve parmi les ouvriers
•    Le Parti Modéré (M) : centre-droit, libéral-conservateur
•    Les Verts : centre-gauche, défend les idées écologiques
•    Les Libéraux (L) : centre-droit, encourage le développement du libre-échange, soutient l'Eurozone, s'est cependant récemment concentré sur les questions d'égalité des genres et l'amélioration de l'éducation
•    Le Parti du Centre (C) : centre-droit, se revendique d'un "éco-humanisme", se concentre sur les débats concernant l'agriculture, l'environnement et les zones rurales
•    Les Démocrates Suédois (SD) : droite, anti-immigration, défend un conservatisme social
•    Le Parti Démocrate-Chrétien (KD) : centre-droit, défend une amélioration du soin aux personnes âgées et les valeurs familiales, cherche à déréguler les entreprises et à baisser les impôts
•    Le Parti de Gauche (V) : gauche, socialiste et féministe
•    Initiative Féministes : gauche-féministe
La nature de l'Etat
Le Royaume de Suède est une monarchie constitutionnelle fondée sur un régime de démocratie parlementaire.
Le pouvoir exécutif
La monarchie est héréditaire. Le Roi est le chef de l'État mais il n’exerce pas de pouvoir politique et sa fonction n'a qu'un rôle symbolique. À la suite des élections législatives, le Premier Ministre est tout d'abord nommé par le porte-parole du Parlement, avant d'être confirmé par le Parlement, pour un mandat de quatre ans. Le Roi ne joue aucun rôle dans ce processus. Le Premier Ministre est le chef du gouvernement et il détient le pouvoir exécutif. Le Conseil des Ministres est nommé par le Premier Ministre puis sa composition est soumise à l'approbation du Parlement.
Le pouvoir législatif
Le pouvoir législatif suédois est monocaméral. Le Parlement, appelé Riksdag, compte 349 sièges et ses membres sont élus au suffrage universel sur la base d'une représentation proportionnelle et pour quatre ans. La branche exécutive du gouvernement est dépendante du soutien du parlement, souvent exprimé par un vote de confiance. Le Premier Ministre peut dissoudre le Parlement, même après avoir reçu une motion de censure, sauf si les élections ont eu lieu moins de trois mois auparavant. Le pouvoir législatif appartient à la fois au gouvernement et au Parlement. Les citoyens suédois jouissent de droits politiques considérables.
 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
3/180
 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
1/7
Libertés individuelles :
1/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Retour vers le haut

Réponse du pays au COVID-19

Évolution de l'épidémie COVID-19

To find out about the latest status of the COVID-19 pandemic evolution and the most up-to-date statistics on the COVID-19 disease in Sweden, please visit the website of the Swedish Public Health Agency (in Swedish). Further information can be found on the website of Statistics Sweden.
For the international outlook you can consult the latest
situation reports published by the World Health Organisation as well as the global daily statistics on the coronavirus pandemic evolution including data on confirmed cases and deaths by country.

 

Mesures sanitaires
To find out about the latest public health situation in Sweden and the current sanitary measures in vigour, please consult the official portal Krisinformation, including the up-to-date information on the containment measures put in place and public health recommendations. Further information can be found on the website of the National Board of Health and Welfare (in Swedish).
Restrictions de voyage

The COVID-19 situation, including the spread of new variants, evolves rapidly and differs from country to country. All travelers need to pay close attention to the conditions at their destination before traveling. Regularly updated information for all countries with regards to Covid-19 related travel restrictions in place including entry regulations, flight bans, test requirements and quarantine is available on TravelDoc Infopage.
It is also highly recommended to consult COVID-19 Travel Regulations Map provided and updated on the daily basis by IATA.
The US government website of Centers of Disease Control and Prevention provides COVID-19 Travel Recommendations by Destination.
The UK Foreign travel advice also provides travelling abroad advice for all countries, including the latest information on coronavirus, safety and security, entry requirements and travel warnings.

Restrictions import & export

For the information on all the measures applicable to movement of goods during the period of sanitary emergency due to the COVID-19 outbreak (including eventual restrictions on imports and exports, if applicable), please consult the website of the Swedish Customs (Tullverket). In order to consult the latest news concerning businesses, visit the website of the Ministry of Enterprise and Innovation.
The “Guidelines for border management measures to protect health and ensure the availability of goods and essential services” issued by the European Commission can be consulted
here.
For a general overview of trade restrictions due to COVID-19 pandemic, please consult the section dedicated to Sweden on the
International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage.

 

Plan de relance économique

For information on the economic recovery scheme put in place by the Swedish government to address the impact of the COVID-19 pandemic refer to the official Government’s platform. Further info can be accessed on KPMG's website.
The information on the EU’s economic response to COVID-19 and the actions to minimise the fallout on the EU member states’ economies of the COVID-19 outbreak is available on the websites of the
European Commission and the European Council.
For the general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 outbreak (fiscal, monetary and macroeconomic) taken by the Swedish government to limit the socio-economic impact of the COVID-19 pandemic, please consult the section dedicated to Sweden in the
IMF’s Policy Tracker platform.

 

Plan de soutien aux entreprises

To find out about the local business support scheme established by the Swedish government to help businesses to deal with the economic impacts of the COVID-19 epidemic on their activity, please consult the official Government’s platform, which also provides information regarding the crisis package for small enterprises, the crisis package for jobs and transition and the increased loan facilities and credit guarantees for Swedish businesses.
For a general overview of international SME support policy responses to the COVID-19 outbreak refer to the OECD's SME Covid-19 Policy Responses document.
You can also consult the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.

Plan de soutien aux exportateurs

For the up-to-date information on possible support plans for exporters in Sweden, if applicable, please consult the website of the Swedish Export Credit (SEK), as well as that of the Export Credit Agency (EKN).
The European Commission adopted a Temporary Framework for State aid measures to support the economy in the COVID-19 outbreak, which enables short-term export credit insurance to be provided by the State where needed.

 

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Septembre 2022