Accueil Observer les pays Serbie : Acheter et Vendre

drapeau Serbie Serbie : Acheter et Vendre

Dans cette page : Les procédures d'accès au marché | Approcher le consommateur | Distribuer un produit | E-commerce | Organiser son transport de marchandises | Identifier un fournisseur

 

Les procédures d'accès au marché

Les conventions internationales
Signataire du Protocole de Kyoto
Signataire de la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières des déchets dangereux et de leur élimination
Signataire du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone
La coopération économique internationale
La Serbie affiche une préférence dans le commerce international pour les relations avec l'UE et les Etats-Unis. Néanmoins, le gouvernement serbe affiche également la volonté de développer des relations privilégiées avec ses voisins comme le prouvent les traités bilatéraux signés avec la Bulgarie et la Roumanie. La Serbie a également signé un accord de libre échange avec la Russie en 2001 et plus récemment avec la Biélorussie en 2009.
Les barrières non-tarifaires
La Serbie utilise un système de documentation relativement standard pour les opérations d'import - export et la tendance est à l'harmonisation des procédures avec celles de l'Union européenne. Les licences d'importation ont été démantelées pour tous les produits sauf : les armes et les munitions, les équipements policiers et militaires, les antiquités, les oeuvres d'art, les métaux précieux, les déchets, et les substances dangereuses pour la couche d'ozone.

L'étiquette de chaque produit doit être rédigée en serbe et contenir les informations suivantes : nom du produit, adresse complète du producteur ou de l'importateur, quantité/poids/volume net, ingrédients, recommandations de stockage, de transport et les recommandations importantes pour le consommateur. Les produits techniquement compliqués doivent être accompagnés des instructions pour l'utilisation, des spécifications du fabricant, une liste des bureaux de maintenance autorisés, les informations sur la garantie et notamment sa durée.

Un certain nombre de produits font l'objet d'une interdiction d'importation, notamment parce qu'ils sont dangereux pour l'environnement. Il s'agit :
- des véhicules d'occasion qui ne disposent pas d'un moteur de type Euro
- 3 au minimum en termes de niveaux maximum tolérés de bruit et d'émission de gaz d'échappement
- des tracteurs, équipements de construction et pour les mines de plus de trois ans (sauf ceux importés pour des raisons humanitaires)
- les déchets dangereux,
- les substances toxiques.

Pour plus d'informations :
- le ministère de la Santé

- le ministère de l'Agriculture



Les droits de douane et les taxes à l'importation
La Serbie a officiellement éliminé les barrages aux importations et aux exportations. Cependant, certaines taxes sont encore appliquées. Des barrières non-tarifaires sous forme de contingents à l'importation sont établies en apparence pour protéger les industries nationales, mais protègent en fait des monopoles actionnés par les proches du gouvernement. En 2002, les taxes appliquées incluaient les droits de douane (9-30%, moyenne de 9,4), les taxes à l’importation (1-9%), les honoraires de douane (1%), une surtaxe sur quelques marchandises agricoles, les impôts à l'importation saisonniers (20%), et les droits de régie (5-70%).

La Serbie a établi des zones franches dans les régions de Smederrevo, Kovin, Nis, Belgrade, Novi Sad, Sabac, Pahovo, Sombor, Sremska Mitrovica, Subotica, et Zrenjanin.


Retrouvez les droits de douane et les taxes locales qui s'appliquent à votre produit sur notre service Droits de douane et taxes locales.


La classification douanière
En février 2004, la Serbie a demandé à accéder à l'OMC. Le 27 novembre 2007, à la 4ème réunion du Groupe de Travail a l'accession, les membres de l'OMC ont examiné le dossier de la Serbie et évalué les progrès réalisés dans les négociations bilatérales concernant l'accès aux marchés pour les marchandises et les services.

 

Les membres ont soutenu pleinement l'accession rapide de la Serbie et ont noté avec satisfaction le plan d'action législatif ambitieux décrivant les diverses réformes entreprises par la Serbie pour modifier son régime commercial. Cependant quelques bémols persistent, il faut citer les licences d'importation, les restrictions quantitatives à l'importation de certains dérivés du pétrole, les impositions intérieures, les suspensions de droits, les OTC et les mesures SPS.

Toutefois les quotas ont été éliminés et le nombre de licences pour l'importation a été réduit. L'amendement à la loi sur les tarifs douaniers de juillet 2005 la rend compatible avec l'application du système douanier harmonisé (HS). Les tarifs douaniers sont compris entre 0% et 30%, selon les produits et selon les partenaires. Les plus fortement taxés étant les armes et les munitions. En 2000, deux séries de mesures ont été initiées pour renforcer les relations commerciales entre l'UE et la Serbie : les préférences commerciales asymétriques et les accords de stabilisation et d'association.

Les procédures d'importation
La Serbie utilise un processus de documentation d'importation / exportation normalisé (nécessitant généralement un connaissement, etc.). Avec la libéralisation du régime commercial et la réforme des institutions commerciales et douanières, la Serbie continue de coordonner sa documentation avec celle de l'Union européenne.

Le tarif douanier serbe est harmonisé chaque année avec la nomenclature combinée de l'UE. En Serbie, plusieurs réglementations tarifaires sont obligatoires :

  • Les décisions sur la classification tarifaire publiées au Journal officiel de l'Union européenne
  • Les décisions sur le classement tarifaire publiées par l'Organisation mondiale des douanes (OMD)
  • Les renseignements tarifaires contraignants publiés par l'Administration des douanes serbe, sur demande, concernant le classement de certaines marchandises en cas d'ambiguïté ou d'incertitude.

Les traductions officielles des décisions de l'UE et de l'OMD sont publiées régulièrement dans le Journal officiel de la République de Serbie.

Des licences d'importation sont exigées pour les médicaments contenant des stupéfiants, les précurseurs pour la fabrication de stupéfiants, les vitamines, les produits sanguins, les micro-organismes, les organes humains destinés à une greffe, les médicaments et les dispositifs médicaux non enregistrés, les substances appauvrissant la couche d'ozone, les matériaux radioactifs, les réacteurs et pièces de réacteurs, les armes, les équipements militaires et biens à double usage, l’amiante, les explosifs industriels, les armes et munitions de chasse et de sport pour ces armes, les métaux précieux et les produits agricoles spécifiques à usage vétérinaire. La majorité des marchandises susmentionnées sont soumises à des licences d'importation conformément aux conventions internationales en vigueur.

Pour plus d'informations, rendez vous sur le site internet des douanes serbes.

 

Pour aller plus loin, consultez notre service Contrôle des importations et Contrôle des exportations.

 
Pour plus d'informations
Customs Office en Serbie (en anglais)

Plus d'informations sur la page "Traders, Agents in Serbia" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.

Retour vers le haut

Approcher le consommateur

Opportunités d'affaires

Le profil du consommateur
Avec un âge médian de 43,4 ans (CIA World Factbook - est. 2020) et un PIB par tête de 8 750 EUR (FMI, 2021), la Serbie a des revenus faibles à moyens, et une population qui vieillit rapidement. Le taux de pauvreté atteint presque 25% (l'un des taux les plus hauts d'Europe - Eurostat, 2019) et la plupart des Serbes touchés par la pauvreté vivent dans les zones rurales (Banque mondiale). Les inégalités économiques sont également très importantes en Serbie, qui sont basées sur des inégalités de revenus (l'un des coefficients de Gini les plus élevés d'Europe, avec un score de 33,3 points en 2019 - Eurostat, dernières données disponibles). Belgrade représente à elle seule 40 % de la richesse nationale, tandis que la Serbie du Sud et de l'Est n'en représente que 14 % (Heureka Group, 2021).
Les consommateurs serbes s'intéressent à l'origine de ce qu'ils achètent et ont tendance à favoriser les produits locaux, puis ceux venant d’Allemagne et de l'UE. Ils essaient d'éviter les produits fabriqués en Croatie, en Chine ou en Albanie (Questionnaire Blic, dernières données disponibles).
Les consommateurs serbes montrent un intérêt croissant pour la nourriture de haute qualité et les produits frais.
Le comportement de consommation
Les consommateurs serbes sont progressivement devenus plus sensibles au prix ces dernières années, alors que la crise affecte négativement leur pouvoir d'achat depuis 2008. Le prix reste de loin le critère le plus important lorsqu'il s'agit de maintenir ou de changer des habitudes de consommation. D'après une étude Nielsen, 77% des consommateurs serbes achètent rarement plus que ce dont ils ont besoin. En 2019, les consommateurs serbes ont dépensé en moyenne 22 977 RSD par mois en nourriture et boissons non alcoolisées (34,2 % de la consommation totale) et 11 182 RSD en logement et services publics (16,7 % de la consommation totale) (Office des statistiques de la République de Serbie, dernières données disponibles). De plus, le pouvoir d'achat des consommateurs serbes est impacté par un taux d'inflation à 2,2% en 2021. Ce taux devrait se stabiliser autour de 2,5% en 2022 et 2023 (FMI).

Les consommateurs serbes optent de plus en plus pour les achats en ligne (en particulier la vente au détail transfrontalière pour des prix plus bas), qui devraient croître à un taux de croissance annuel composé (TCAC 21-25) de 5,59 % jusqu'en 2025. En 2021, 52,7 % des Serbes sont des acheteurs en ligne et ce pourcentage devrait atteindre 61,4 % en 2025 (Statistica).
Les associations de consommateurs
Organisation nationale des consommateurs de Serbie (NOPS)
Principales agences de publicité
Portail pour trouver des Agences de publicité en Serbie.

Retour vers le haut

Distribuer un produit

L'évolution du secteur
La distribution est peu développée en raison d'un pouvoir d'achat extrêmement limité. Le secteur est caractérisé par : le poids prépondérant du commerce traditionnel de proximité, l'importance relative de l'économie parallèle et le développement très récent des nouvelles formes de commerce et notamment des hypermarchés (première ouverture en décembre 2002). Les grandes surfaces sont pour le moment plutôt concentrées autour des grandes villes. Au cours des dernières années, la Serbie a montré une croissance solide dans le secteur de la vente de détail. En 2007, le chiffre d'affaires du commerce de détail était estimé à environ 11,89 milliards d'EUR. En 2008, il a atteind 14,58 milliards d'EUR. Du fait du faible pouvoir d'achat un des éléments clés pour la vente de produits est la capacité de proposer des facilités de paiement, aussi bien sur le marché B to C que sur le marché B to B.
Part de marché
Il existe un certain nombre de chaînes de distribution étrangères sur le marché serbe, régionales et internationales. Les chaînes de distribution étrangères détiennent les deux tiers du marché de détail total et les centres commerciaux sont devenus populaires en Serbie. Néanmoins, la plus grosse part des achats porte essentiellement sur les produits frais et pour de petits montants. Les principaux lieux d'achat sont les marchés, et les supérettes.
Les petits commerces de proximité représentent une grande proportion du secteur de la distribution. On dénombre 20 000 à 30 000 points de vente pour le secteur alimentaire. Les prix sont souvent inférieurs à ceux des supermarchés. Les marchés ouverts sont également très nombreux.
Les principales chaines de grande distribution sont :

Pour la distribution non alimentaire, il faut noter que les centres commerciaux sont encore peu nombreux. On peut s'attendre à un développement important dans les années à venir, parallèlement au développement des hypermarchés. Les secteurs du prêt-à-porter et des accessoires sont pour le moment les plus représentés mais la distribution de loisirs, de produits de beauté et surtout de produits pour le bricolage et la maison devrait se développer.

Retour vers le haut

E-commerce

Accès à Internet
En décembre 2017, la Serbie comptait 8,76 millions d'habitants, dont 6,33 millions d'internautes, ce qui porte le taux de pénétration à 72,2%. Selon l'Office des statistiques de la République de Serbie, 72,5% des ménages du pays disposaient d'une connexion Internet à haut débit en 2018. En outre, le rapport indiquait que 47,6% des ménages disposaient d'un ordinateur portable, 72,1% d'un ordinateur et 93% d'un téléphone portable. Selon Statista, le taux de pénétration estimé des smartphones en Serbie était de 45,51% en 2017, taux qui devrait atteindre 53,84% d'ici 2022. Même si l'accès au haut débit est élevé dans le pays, il reste inférieur à celui de la plupart de ses voisins. Par conséquent, le ministère du Commerce, du Tourisme et des Télécommunications a récemment signé un plan visant à garantir à chaque citoyen un accès à une vitesse de 30 Mb/s à Internet d'ici 2020, ainsi que la construction d'une infrastructure adéquate dans des zones rurales et éloignées. En juillet 2018, le navigateur le plus populaire du pays en termes de part de marché était Chrome (72,83%), suivi de Firefox (9,92%), Safari (4,62%), Opera (3,85%), Internet Explorer (2,62%) et Samsung Internet (2,34%). En ce qui concerne les moteurs de recherche, le plus populaire est de loin Google (97,16%), suivi de Yahoo (1,59%) et de Bing (1,59%).
Le marché du e-commerce
Les revenus du commerce électronique en Serbie se sont élevés à 319 millions USD en 2018 et devraient atteindre 480 millions de USD en 2022, avec un taux de croissance annuel estimé à 10,8% (Statista). Selon Euromonitor International, le paiement à la livraison reste une pratique courante, bien que les paiements en ligne soient de plus en plus courants. En ce qui concerne les modes de paiement en ligne, les cartes prépayées constituent la méthode privilégiée, représentant 76% des transactions en 2017. En ce qui concerne les appareils privilégiés, la majorité des acheteurs en ligne en Serbie achètent via un ordinateur de bureau (89%), contre 4% seulement qui utilisent leur smartphone pour faire des achats et 1% qui préfèrent leurs tablettes. Un rapport d'Euromonitor International indique que de nombreux consommateurs serbes ne sont pas confiants voire méfiants vis-à-vis des achats par Internet mobile, ce qui est confirmé par le faible taux de personnes qui utilisent leurs smartphones pour faire des achats. L'électronique et les médias constituent actuellement la catégorie de produits la plus populaire en Serbie, représentant un chiffre d'affaires de 147,9 millions de dollars, suivis de la mode, qui génère 61,1 millions de dollars. Les magasins en ligne les plus populaires en Serbie sont des acteurs internationaux du commerce électronique tels qu'Amazon, eBay et Alibaba, bien que des magasins en ligne nationaux tels que CT Retail (propriétaire de ComTrade), Win Win et Tehnomanija vendent également des appareils électroniques grand public. L'amélioration de la vitesse d'Internet et la confiance croissante des consommateurs offrent des perspectives positives pour la vente au détail sur Internet en Serbie. Selon un rapport publié en 2017 par l'Office statistique de la République de Serbie, 49,9% des utilisateurs d'Internet n'ont jamais acheté de biens ou de services sur Internet.

Retour vers le haut

Organiser son transport de marchandises

Les principaux moyens de transport
Le transport de marchanidses en Serbie reste essentiellement dominé par le transport routier.
Les ports
Port de Belgrade
Les aéroports
Aéroport de Nis

Retour vers le haut

Identifier un fournisseur

Le type de production
Pour les ressources destinées aux entreprises sur la gestion du risque de production et de la chaîne d'approvisionnement dû à l'apparition de la pandémie de Covid19, veuillez consulter le rapport COVID-19 : Managing supply chain risk and disruption (en anglais ; Deloitte Canada, 2020), ainsi que le rapport COVID-19 : How to fortify your supply chain (en anglais ; Kearney, 2020).
La plate-forme COVID Action Plan du Forum économique mondial fournit des informations utiles sur les dernières tendances stratégiques concernant les implications de COVID-19 pour les entreprises, y compris les systèmes de production et d'approvisionnement. Le rapport "Outbreak Readiness and Business Impact" (en anglais ; Forum économique mondial en collaboration avec le Harvard Global Health Institute) offre un aperçu de la gestion du risque d'épidémie par les entreprises et des stratégies pour une réponse efficace et la résilience.

L'industrie serbe est très spécifique et les principales productions sont la transformation du sucre, la production de machinerie agricole, d'équipements éléctriques et de communication,la production de papier. L'industrie textile n'occupe pas une place très significative dans l'industrie serbe, mais les consommateurs s'orientent énormément vers les textiles nationaux.

Les annuaires d'entreprises

Annuaires multisectoriels
Findbiz.gr
Serbian business directory
Serbian Business Directory
Yellow Pages
Yellow Pages
 

Trouvez des annuaires sectoriels en Serbie grâce à notre service Annuaires professionnels.

 
Associations professionnelles par secteur
41 fédérations professionnelles répertoriées pour la Serbie.
 
Les chambres de commerce et leur représentation à l'étranger
Chambre du Commerce Serbe
Associations professionnelles générales
Association serbe des employeurs
 
 

Plus d'informations sur la page "Service Providers in Serbia" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

Plus d'informations sur la page "Sales in Serbia" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022