S'identifier / S'inscrire

Accueil Observer les pays Portugal : Contexte politico-économique

drapeau Portugal Portugal : Contexte politico-économique

Dans cette page : Le contexte économique | Le contexte politique | Réponse du pays au COVID-19

 

Le contexte économique

La conjoncture économique

Après avoir connu plusieurs années de croissance soutenue, la production économique au Portugal a chuté fortement à la suite de l'épidémie de COVID-19. Néanmoins, le pays s'est rapidement redressé, enregistrant une croissance de 6,7 % du PIB en 2022. Après un bon début d'année, la croissance économique du Portugal a ralenti pour atteindre 2,3 % en 2023, restant néanmoins largement au-dessus de la moyenne de la zone euro. Dans le domaine de la demande intérieure, à la fois la consommation privée et l'investissement ont contracté, influencés par la hausse des taux d'intérêt et la confiance modérée des consommateurs et des entreprises. La hausse des taux d'intérêt a un impact prononcé sur les ménages portugais, étant donné que près de 90 % de leur portefeuille de prêts hypothécaires, représentant plus des trois quarts de leur dette totale, est liée à des prêts à taux variable. Sur le front extérieur, les exportations de biens ont connu un déclin en raison de la demande affaiblie de la part des partenaires commerciaux, tandis que les exportations de services ont maintenu une expansion saine, principalement alimentée par le secteur du tourisme. Dans un contexte macroéconomique plus faible parmi les principaux partenaires commerciaux du Portugal, le FMI prévoit une croissance de 1,5 % cette année, avec une accélération en 2025 (2,2 %).

Le gouvernement portugais a réussi à réduire progressivement son déficit budgétaire ces dernières années, atteignant des territoires positifs. Cette tendance a été inversée par l'impact du COVID-19 d'abord, puis par le choc des prix de l'énergie exacerbé par l'invasion russe de l'Ukraine (-1,7 % du PIB en 2022). En 2023, les recettes gouvernementales ont augmenté grâce à un marché du travail robuste, des augmentations de salaires et une inflation toujours élevée, le déficit global étant estimé à 0,7 % du PIB par le FMI (bien que en contradiction avec les estimations de la Commission européenne, qui indiquaient un excédent de 0,8 %). L'équilibre général du gouvernement devrait se réduire à 0,3 % du PIB en 2024 (FMI). Les recettes gouvernementales devraient ralentir, influencées en partie par des ajustements de la politique fiscale dans les impôts directs, ainsi que par une modération de l'inflation. Parallèlement, les dépenses gouvernementales devraient augmenter, stimulées par des pressions à la hausse soutenues sur les dépenses courantes, notamment dans des domaines tels que la masse salariale publique et les transferts sociaux. Le ratio de la dette publique au PIB est resté sur une forte tendance à la baisse en 2023 (108,4 %, contre 113,9 % un an plus tôt), soutenu par un différentiel favorable entre la croissance et les taux d'intérêt et un effet de solde primaire. Le FMI prévoit une nouvelle baisse sur l'horizon prévisionnel, à environ 99,9 % d'ici 2025. L'inflation des prix à la consommation a diminué au cours de l'année, atteignant en moyenne 5,3 %, la tendance à la baisse étant principalement liée aux prix de l'énergie, tandis que l'inflation sous-jacente, qui exclut les composantes énergie et alimentation, a persisté dans sa trajectoire à la hausse. Le taux devrait progressivement se rapprocher de l'objectif de la BCE d'ici 2025 (2,4 %).

Le taux de chômage est passé à 6,6 % en 2023 (contre 6,1 % un an plus tôt) et devrait se stabiliser sur l'horizon prévisionnel en raison des perspectives de croissance à court terme modérées. Dans l'ensemble, le PIB par habitant (PPA) portugais est estimé à 45 227 dollars en 2023 (FMI), soit encore 20,6 % en dessous de la moyenne de l'UE. Selon les dernières données de l'Institut national de la statistique INE, 17 % de la population est en situation de pauvreté, correspondant à la proportion d'habitants ayant un revenu monétaire net équivalent annuel inférieur à 7 095 euros.

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 255,40287,42298,95309,72321,83
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 6,82,31,72,12,0
PIB par habitant (USD) 24.79927.88028.96929.98331.235
Solde des finances publiques (en % du PIB) -1,30,3-0,00,00,1
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 112,499,094,790,887,0
Taux d'inflation (%) 8,15,32,22,02,0
Taux de chômage (% de la population active) 6,16,66,56,36,3
Balance des transactions courantes (milliards USD) -2,933,954,694,704,70
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -1,11,41,61,51,5

Source : FMI - World Economic Outlook Database, Dernières données disponibles.

Note : (E) Données estimées

 

Les principaux secteurs économiques

Le secteur agricole représente environ 1,9 % du PIB du Portugal et emploie 5 % de la population active (contre 10 % il y a une décennie - Banque mondiale, dernières données disponibles). Les principales cultures produites comprennent les céréales, les fruits, les légumes et le vin (le Portugal est le neuvième exportateur mondial de vin). L'exploitation minière, en particulier le cuivre et l'étain, représente une bonne partie du PIB du pays, le Portugal étant l'un des plus grands exportateurs de marbre. De plus, les forêts du Portugal fournissent une grande partie de l'approvisionnement mondial en liège. Selon la première estimation des Comptes Économiques de l'Agriculture, le revenu de l'activité agricole, en termes réels, par unité de travail annuelle, a enregistré une augmentation de 8,7 % d'une année sur l'autre en 2023. De plus, sur la période de janvier à octobre 2023, les exportations de produits agricoles ont augmenté de 2,1 % par rapport à la même période de l'année précédente, les importations augmentant à un rythme plus rapide (+3,8 %).

Le secteur industriel emploie 24 % de la main-d'œuvre et contribue à 18,6 % du PIB du Portugal. L'industrie manufacturière est moderne et dominée par de petites et moyennes entreprises. Ses principaux secteurs d'activité sont la métallurgie, la machinerie, les industries électriques et électroniques, le génie mécanique, le textile et la construction. Les biotechnologies et l'informatique sont également en croissance. Selon les données de la Banque mondiale, le secteur manufacturier à lui seul contribue à hauteur de 12 % du PIB. Le Portugal a accru son rôle dans le secteur automobile européen et dispose d'une excellente industrie de fabrication de moules. Selon les données de l'Institut national de la statistique, en 2022, le chiffre d'affaires total des produits et services dans les industries manufacturières a augmenté de 23,6 %, en termes nominaux, totalisant 119,6 milliards d'euros.

Le secteur des services représente 66,1 % du PIB et emploie environ 71 % de la population active. Le tourisme, en particulier, joue un rôle important et en croissance rapide dans l'économie portugaise. Après avoir souffert à la suite de la pandémie de COVID-19, les revenus du secteur de l'hébergement sont revenus à leurs niveaux précédents dès 2022. Le secteur bancaire portugais a amélioré sa liquidité et sa solvabilité au cours des dernières années, jouant un rôle crucial dans le soutien au financement et aux besoins de liquidité de l'économie. Il comprend 145 institutions : 61 banques, 81 banques de crédit mutuel agricole et 3 caisses d'épargne, les cinq plus grandes banques représentant 77 % des actifs totaux (Fédération bancaire européenne). L'un des secteurs les plus dynamiques est celui du commerce de gros et de détail, qui comptait 217,2 milliers d'entreprises et a enregistré un chiffre d'affaires de 186,1 milliards d'euros en 2022 (+17,9 % d'une année sur l'autre, données INE).

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 5,2 23,9 70,9
Valeur ajoutée (en % du PIB) 1,9 19,1 65,5
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) -2,9 2,1 7,9

Source : Banque Mondiale, Dernières données disponibles.

 

Retrouvez plus d’information sur votre secteur d'activité sur notre service Etudes de marché.

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
67,5/100
Rang mondial :
52
Rang régional :
29

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
6.72/10
Rang mondial :
35/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2020-2024

 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Retour vers le haut

Le contexte politique

Chefs de gouvernement
Président : Marcelo Rebelo de Sousa (depuis le 9 mars 2016) - PSD
Premier ministre : António Luis Santos da Costa (depuis le 24 novembre 2015 - en fonction de transition jusqu'aux nouvelles élections) - PS
Les prochaines élections
Présidentielles : janvier 2026
Législatives : janvier 2026
Le contexte politique actuel
Depuis les dernières élections législatives anticipées en janvier 2022, le Premier ministre António Costa a connu une période de stabilité politique sans précédent, lui permettant de faire avancer des réformes sans dépendre du soutien de ses anciens partenaires de coalition - le Bloc de gauche (BE, extrême gauche) et la Coalition démocratique unitaire (CDU). Le Parti socialiste (PS, centre-gauche) détient une majorité absolue au Parlement avec 117 sièges sur 230 (9 de plus qu'en 2019). En revanche, le BE (5 sièges, -14 par rapport à 2019) et la CDU (6 sièges, -6) ont subi des pertes significatives lors de ces élections. À l'autre extrémité du spectre politique, le principal parti d'opposition demeure le PSD (centre-droit, 76 sièges), le parti d'extrême droite Chega émergeant comme la troisième force politique du pays, avec 12 sièges.

Cependant, le Portugal tiendra des élections législatives anticipées le 10 mars 2024, suite à la démission abrupte de Costa début novembre en raison de l'arrestation de deux de ses collaborateurs proches accusés d'irrégularités dans l'octroi de concessions de gisements de lithium et de projets d'hydrogène vert. Costa a également été enquêté; cependant, en quelques jours, les fils de l'enquête ont commencé à se démêler alors que les procureurs portugais reconnaissaient une confusion dans les noms du Premier ministre António Costa et du ministre de l'Économie António Costa Silva dans la transcription des écoutes téléphoniques.
Les principaux partis politiques
Les principaux partis politiques au Portugal comprennent :

- Parti socialiste (PS) : centre-gauche, principal parti avec 120 sièges obtenus lors des élections de 2022.
- Parti social-démocrate (PSD) : centre-droit, libéral-conservateur.
- Chega (CH) : nationaliste, populiste.
- Initiative Libérale : centre-droit, libéral.
- Bloc de Gauche (BE) : gauche.
- Coalition Démocratique Unitaire (CDU) : gauche, alliance entre le Parti Communiste (PCP) & le Parti Vert (PEV) & l'Intervention Démocratique (ID), très cohésif.
- Parti Populaire (CDS-PP) : droite, démocrate-chrétien, conservateur, travaille de concert avec le PSD.
- Parti des Personnes-Animaux-Nature (PAN) : écologisme, droits des animaux.
- Livre : socialiste, pro-européen.
La nature de l'Etat
Le Portugal est une république basée sur une démocratie parlementaire. La constitution établit un régime « semi-présidentiel » pour le pays.
Le pouvoir exécutif
Le Président est le Chef de l'État et le commandant en chef de l'armée. Il ou elle est élu(e) au suffrage universel pour un mandat de cinq ans. Après des élections générales, le leader du parti ou de la coalition majoritaire est généralement nommé Premier ministre par le Président, pour un mandat de quatre ans. Le Premier ministre est le chef du gouvernement et détient le pouvoir exécutif, qui comprend la mise en œuvre des lois et la supervision de la gestion quotidienne du pays. Le Conseil des ministres est nommé par le Président sur recommandation du Premier ministre. Il existe également un Conseil d'État, qui agit comme un organe consultatif auprès du Président.
Le pouvoir législatif
Le pouvoir législatif portugais est monocaméral. Le parlement, appelé l'Assemblée de la République, compte 230 sièges. Les membres sont élus au suffrage universel pour un mandat de quatre ans. Le pouvoir exécutif du gouvernement dépend directement ou indirectement du soutien du Parlement, souvent exprimé par un vote de confiance. Le Premier ministre ne peut pas dissoudre l'Assemblée, mais le Président le peut et peut convoquer des élections anticipées. Les citoyens portugais jouissent de droits politiques considérables.
 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
9/180
 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
1/7
Libertés individuelles :
1/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Retour vers le haut

Réponse du pays au COVID-19

Restrictions de voyage
Regularly updated travel information for all countries with regards to Covid-19 related entry regulations, flight bans, test and vaccines requirements is available on TravelDoc Infopage.
To find information about the current travel regulations, including health requirements, it is also advised to consult Travel Regulations Map provided and updated on a daily basis by IATA.
Restrictions import & export
A general overview of trade restrictions which were adopted by different countries during the COVID-19 pandemic is available on the International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage.
Plan de relance économique
The summary of the EU’s economic response to the COVID-19 pandemic is available on the website of the European Council.
For the general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 outbreak (fiscal, monetary and macroeconomic) in Portugal, please consult the country's dedicated section in the IMF’s Policy Tracker platform.
Plan de soutien aux entreprises
For an evaluation of impact of the Covid pandemic on SMEs and an inventory of country responses to foster SME resilience, refer to the OECD's SME Covid-19 Policy Responses document.
You can also consult the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.

 

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mars 2024