S'identifier / S'inscrire

Accueil Observer les pays Pérou : Investir

drapeau Pérou Pérou : Investir

Dans cette page : Les IDE en chiffres | Pourquoi choisir d'investir au Pérou | Les procédures relatives à l'investissement étranger | Les opportunités d'investissement

 

Les IDE en chiffres

Le Pérou est très ouvert aux échanges avec ses voisins et le reste du monde, et dispose d'un environnement commercial favorable aux investisseurs étrangers. Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2023 de la CNUCED, les entrées d'IDE ont atteint 11,6 milliards d'USD en 2022, soit plus du double par rapport à l'année précédente, où les entrées avaient totalisé 5,7 milliards d'USD. Cette même année, le stock total d'IDE s'élevait à 129,5 milliards USD, soit environ 53,4 % du PIB du pays. L'investissement direct étranger a atteint un total de 30 172 millions d'USD à la fin de 2023, comme l'indique ProInversión. Le secteur minier s'est révélé le plus attractif pour les investissements, avec 6 917 millions d'USD à la fin de 2023, soit 22,9 % du total. Il est suivi de près par le secteur financier (6 624 millions USD ; 22 %) et les communications (5 521 millions USD ; 18,3 %). Les données de la Banque centrale montrent que les secteurs qui reçoivent le plus de stock d'IDE sont l'exploitation minière (22,9 %), la finance (22 %), les communications (18,3 %), l'énergie (11,6 %) et l'industrie (11,4 %). En termes de pays, les principaux investisseurs sont le Royaume-Uni (20,9 %), l'Espagne (17,2 %), le Chili (11,9 %), les États-Unis (10,7 %), les Pays-Bas (4,6 %), la Colombie (4,5 %) et le Brésil (4 %).

L'attrait du Pérou pour les IDE est dû à sa main-d'œuvre bon marché par rapport aux pays développés et à sa politique non restrictive en matière de dividendes. D'autres points positifs pour l'investissement au Pérou sont ses ressources naturelles abondantes, son marché intérieur développé et sa proximité avec les marchés chilien, colombien et mexicain, qui forment ensemble l'Alliance du Pacifique. Le pays dispose d'une agence de promotion des investissements, ProInversion, qui cherche à attirer les investissements étrangers, en particulier dans les zones franches et le secteur des infrastructures du pays. Cependant, même si le gouvernement péruvien est ouvert à l'attraction des IDE dans le pays, les autorités doivent réduire les barrières douanières, assouplir la législation fiscale, améliorer l'efficacité des institutions publiques et renforcer l'État de droit afin de maintenir l'attrait du pays pour les investisseurs. Ces dernières années, le Pérou a renforcé sa stratégie visant à améliorer le climat des affaires et le pays a mis en œuvre des politiques qui ont facilité l'investissement dans le pays, principalement en simplifiant les procédures de post-enregistrement. Parmi les obstacles potentiels à l'investissement au Pérou figurent une grande vulnérabilité aux prix des matières premières, le manque d'infrastructures, un cadre juridique lent et bureaucratique, et la corruption. Le Pérou se classe 76e parmi les 132 économies de l'Indice mondial de l'innovation 2023 et 49e sur 184 pays dans le dernier Indice de liberté économique.

 
 
Investissement Direct Etranger 202020212022
Flux d'IDE entrants (millions USD) -4175.75511.656
Stocks d'IDE (millions USD) 111.967117.845129.541
Nombre d'investissements greenfield* 436050
Value of Greenfield Investments (million USD) 1.7382.3261.328

Source : CNUCED - Dernières données disponibles.

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

Retour vers le haut

Pourquoi choisir d'investir au Pérou

Les points forts

Les principaux points forts de l’économie du Pérou sont les suivants :

  • Un dynamisme économique certain avec un taux de croissance soutenu depuis cinq ans : des prévisions tablant jusqu’à 7,3% en 2021 (FMI) ;
  • Une abondancfrancais.doingbusiness.org/fr/data/exploreeconomies/peru#e de ressources naturelles (minières, énergétiques et agricoles) générant un solde commercial généralement excédentaire grâce à ses nombreuses exportations  ;
  • Des politiques macro-économiques prudentes qui ont été menées par une banque centrale indépendante de l’exécutif, ce qui a permis au pays d’avoir une gestion optimale de la dette publique et de réduire la dette extérieure ;
  • Une main-d’œuvre en abondance du fait de la jeunesse de la population ;
  • Une évolution du marché domestique favorable et encouragée par une demande intérieure toujours plus forte ;
  • Son appartenance à l’Alliance du Pacifique qui lui ouvre l’accès aux marchés des pays de la région ;
  • Un maintien de la politique d'ouverture commerciale dans le temps
Les points faibles

L’économie péruvienne présente cependant certains freins et obstacles à l’attraction d’IDE, notamment :

  • Une forte vulnérabilité aux prix des matières premières et à la conjoncture économique chinoise (la Chine étant le premier destinataire des exportations péruviennes) ;
  • Des exportations très dépendantes du secteur primaire ;
  • Un cadre juridico-légal présentant des lacunes qui ne permet pas d’éradiquer la corruption ;
  • Une situation sociale parfois difficile selon les régions, causée par une structuration de la redistribution de la richesse instable et inégale ;
  • Un important deficit d’infrastructures;
  • Une situation géographique rendant le pays vulnérable face aux risques de catastrophes naturelles ;
  • Un vaste secteur informel (70% de l’emploi en 2021 selon la COFACE) ;
  • La dollarisation du système financier.
Les mesures mises en place par le gouvernement
Le gouvernement péruvien cherche à attirer les investissements étrangers dans tous les secteurs de l'économie. Au cours des années 1990, le gouvernement péruvien a encouragé la stabilisation de l'économie et promu des politiques de libéralisation en abaissant les barrières douanières et en ouvrant l'économie aux investisseurs étrangers. En avril 2002, le gouvernement a institué Proinversion, interlocuteur unique des investisseurs actuels et potentiels qui a participé à la privatisation d'entreprises publiques et d'industries basées sur des ressources naturelles. Les lois relatives à l'investissement étranger au Pérou dont la Loi de Promotion de l'Investissement Étranger et la Loi Cadre pour la Croissance de l'Investissement privé ont été votées en 1991, renforcées par la Constitution de 1993.

Depuis 2011, les présidents péruviens ont mis l'accent sur un modèle de développement libéral, largement favorable aux investisseurs étrangers. Les derniers changements politiques, avec l'élection du président Francisco Sagasti en 2020, ont stimulé l'émission d'obligations souveraines péruviennes et inspiré les marchés internationaux. Les réformes législatives et les privatisations mises en place sont soutenues par la Banque Mondiale et par le Fonds Monétaire International (FMI), dont les prêts au Pérou sont évalués à environ 7 milliards USD entre les années 1990 et les années 2010. Le pays est considéré comme fiable par la Banque mondiale, qui le classe au 76e rang mondial et au sixième rang en Amérique latine, dans son rapport Doing Business 2020, indiquant que le gouvernement a créé un environnement favorable aux affaires.

Le Pérou compte sept zones économiques spéciales (ZES) supervisées par le bureau de facilitation du commerce extérieur du MINCETUR : une zone franche à Tacna et des zones de développement spécial (ZDS) à Ilo, Matarani, Paita, Tumbes, Loreto et Puno (les trois dernières ne sont pas en activité). Les entreprises peuvent devenir des utilisateurs de ZES par le biais d'enchères publiques. Ces ZES permettent aux entreprises d'accéder à divers avantages (tels que des avantages fiscaux, des procédures de facilitation de sortie ou des exonérations fiscales).

Retour vers le haut

Les procédures relatives à l'investissement étranger

La liberté d'établissement
Le Pérou a souscrit l'Accord constitutif de l'Agence internationale de règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI). Les investissements étrangers au Pérou sont régis par la loi de promotion des investissements étrangers et son décret-loi nº662 de 1991, qui établit, comme principe de base, l'égalité de traitement du capital national et étranger.
La réglementation concernant les prises de participation
La prise de participation majoritaire au capital d'une entreprise locale est autorisée au Pérou.
Les obligations de déclaration
Pour être reconnu et pouvoir bénéficier des dispositions de la législation en vigueur, l'investissement considéré devra, une fois réalisé, être enregistré auprès de Proinversión, mais cette formalité n’est obligatoire qu’en cas d’existence d’un accord de stabilité juridique.
L'organisme auprès duquel déclarer l'investissement
Agence de promotion des investissements du Pérou
Demande d'autorisation spécifique
Les capitaux étrangers peuvent être investis dans tous les secteurs de l'activité économique sans autorisation préalable, à l'exception de quelques secteurs, comme la presse, ou les implantations dans les zones frontalières.

Retour vers le haut

Les opportunités d'investissement

Les agences d'aide à l'investissement
Agence de promotion des investissements du Pérou
Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Tenders Info, Appels d'offres au Pérou
Banque de développement inter-américaine, Appels d'offres en Amérique latine
DgMarket, Appels d'offres dans le monde
Global Tenders, Tenders & Projects from Peru
Les autres ressources utiles
Econolatin : Statistiques sur l'investissement péruvien.
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2024