S'identifier / S'inscrire

Accueil Observer les pays Ouzbékistan : Contexte politico-économique

drapeau Ouzbékistan Ouzbékistan : Contexte politico-économique

Dans cette page : Les indicateurs économiques | Les chiffres du commerce international | Les sources d'information économique générale | Le contexte politique | Réponse du pays au COVID-19

 

Les indicateurs économiques

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

L'Ouzbékistan met en œuvre des réformes économiques ambitieuses axées sur le marché, qui ont eu un impact positif sur l'économie avant 2020. Cependant, en 2020, le pays a enregistré sa pire performance économique en plus de deux décennies, principalement en raison de l’impact de la pandémie de COVID-19 (comme la faiblesse de la demande intérieure et de la consommation privée, ainsi qu’une baisse du tourisme et des envois de fonds des Ouzbeks de l’étranger). Néanmoins, la croissance du PIB est restée positive à 1,7% avant de rebondir à +6,1% en 2021. Elle devrait se stabiliser à ce niveau élevé en 2022 (5,4%) et 2023 (5,5%), sous réserve de la reprise économique mondiale post-pandémique. , la conclusion des réformes du marché ouvrant de nouvelles perspectives de croissance tirée par les exportations et remédiant aux goulots d'étranglement de la production et aux contraintes réglementaires. Le rebond des envois de fonds et l'augmentation des dépenses sociales devraient stimuler la demande intérieure en 2021. De plus, des ressources naturelles abondantes et variées, une dette publique faible, des réserves de change solides, des programmes d'investissement agressifs,  la croissance de la main-d’œuvre et une position géographique stratégique entre la Chine et l’Europe sont des facteurs supplémentaires du développement économique imminent de l’Ouzbékistan.

Selon le FMI, la dette publique a atteint environ 36,4 % du PIB en 2020 et 38,9 % en 2021, et devrait encore augmenter en 2022 (41 %) et se stabiliser en 2023 (40,5). Les augmentations périodiques des prix des services publics ont maintenu l'inflation à un niveau élevé en 2020 (12,9 %) et 2021 (11 %) et la reprise de la demande intérieure devrait maintenir l'inflation à un niveau élevé en 2022 (10,9 %) avant un ralentissement à 8,1 % en 2023 (FMI, octobre 2021). Un resserrement des politiques monétaires et de crédit sera nécessaire pour que l'inflation se modère dans les années à venir. Le déficit du compte courant de 3,96 milliards USD a augmenté en raison de la baisse des envois de fonds et d'un déficit commercial entraîné par les achats pour diversifier l'économie. En 2022, le déficit devrait encore augmenter avec le rebond des importations pour atteindre 4,1 milliards USD ou -5,6% du PIB. Les principaux défis économiques en Ouzbékistan comprennent le manque de diversification économique, la dépendance aux prix des produits de base, une importante économie informelle, une faible concurrence économique, un secteur bancaire sous-développé et l'intervention de l'État dans le crédit, les prix, les affaires administratives et douanières (COFACE, 2021). Le plan stratégique 2017-2021 du gouvernement comprend la réforme de la bureaucratie, l'établissement de l'état de droit, l'ouverture de l'économie et la promotion de l'éducation, de la santé et des infrastructures pour attirer les investissements privés et réduire à la fois le chômage et la pauvreté. Le gouvernement vise à transformer l'Ouzbékistan en un pays industrialisé à revenu intermédiaire de la tranche supérieure d'ici 2030, et a récemment annoncé des plans pour moderniser le secteur agricole, réduire sa propriété d'actifs et d'entreprises publiques et remédier aux contraintes sur les marchés financiers. En 2020, les efforts du gouvernement ouzbek pour atténuer l'impact économique de la pandémie de  COVID-19 comprenaient des dépenses supplémentaires pour les soins de santé (y compris pour les médicaments, les coûts des quarantaines et les suppléments de salaire pour les travailleurs de la santé) et l'aide sociale (car il y avait une augmentation du nombre de familles avec enfants et de familles à faible revenu recevant des prestations sociales), ainsi que le soutien financier international (de la Banque mondiale, du FMI et de la BAD). Le gouvernement a créé un fonds anti-crise de 1 milliard USD (environ 2% du PIB), réduit temporairement certains impôts, reporté le paiement des impôts fonciers, prolongé un moratoire sur les contrôles fiscaux et retardé les déclarations fiscales pour les impôts sur le revenu de 2019.


Selon le ministère de l'Emploi et des Relations de travail de l'Ouzbékistan, le taux de chômage était de 9,4 % en 2021. Cependant, ce taux sous-estime fortement la taille du secteur informel. Selon Coface, 58% de l'emploi se trouve dans le secteur informel, qui a été le plus durement touché par la pandémie de COVID-19. De plus, la croissance économique globale et l'urbanisation accrue de ces dernières années contredisent la persistance de la pauvreté. Le pays est menacé par des relations tendues depuis des décennies avec le Kirghizistan le long de la frontière. Cependant, l'émergence de liens économiques et le réchauffement des relations sociales entre les deux pays donnent l'espoir d'une résolution à l'amiable de la question. D'autres risques incluent la résolution des différends frontaliers, les problèmes d'eau et la sécurité alimentaire. L'expansion continue de l'aide sociale et des investissements publics pour améliorer les infrastructures rurales et les coûts de vaccination continueront d'augmenter les dépenses publiques en 2021. Cela sera partiellement compensé par une augmentation des recettes fiscales, minières et de privatisation, entraînant un déficit budgétaire global de 5,5. % du PIB en 2021. Les incertitudes liées à la COVID-19 et une prochaine réduction des taux de TVA en 2023 devraient contribuer à un déficit budgétaire plus élevé à moyen terme. Une reprise économique robuste, le retrait progressif des mesures anticrise et les réformes de l'administration fiscale visant à élargir l'assiette fiscale devraient contribuer à consolider les finances publiques et à stabiliser la dette à environ 40,5 % du PIB d'ici fin 2023.

 
Indicateurs de croissance 201920202021 (e)2022 (e)2023 (e)
PIB (milliards USD) 59,91e59,93e65,5072,7680,97
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 5,7e1,7e6,15,45,5
PIB par habitant (USD) 1.801e1.767e1.9012.0792.277
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 28,336,438,941,040,5
Taux d'inflation (%) 14,512,910,811,811,3
Balance des transactions courantes (milliards USD) -3,37-3,01e-3,96-4,10-4,26
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -5,6-5,0e-6,0-5,6-5,3

Source : FMI - World Economic Outlook Database , October 2021

Note : (e) Donnée estimée

Les principaux secteurs économiques

L'Ouzbékistan emploie 14,4 millions d'habitants sur 34,2 millions d'habitants (Banque mondiale). L'agriculture joue un rôle majeur dans l'économie; elle représente 25,5% du PIB et emploie 25,7% de la population active totale. Les principaux produits agricoles sont le coton, le blé, l'orge, le riz, le maïs, la pomme de terre, les légumes, les fruits et le bétail. Le pays produit également de la soie et de la laine et tente de diversifier son agriculture vers les fruits et légumes. La Pologne, la Russie et les Pays-Bas ont renforcé leurs relations agricoles avec l'Ouzbékistan. Selon un rapport du Centre ouzbek de recherche et de réforme économiques et du Programme des Nations Unies pour le développement en Ouzbékistan, le secteur agricole a été le moins touché par la pandémie du COVID-19, avec les industries forestière et la pêche.

L'industrie représente 33,6% du PIB et emploie 23% de la main-d'œuvre totale (Banque mondiale). Les produits manufacturés comprenaient les textiles, la transformation des aliments, la construction de machines, la métallurgie, les mines, l'extraction d'hydrocarbures et les produits chimiques. Le pays est également riche en charbon, zinc, cuivre, tungstène, uranium et argent. Bien que le secteur industriel ait souffert de la pandémie, 43% du Fonds anti-crise ouzbek - un paquet économique mis en œuvre pour atténuer l'impact négatif de la pandémie sur l'économie du pays - a été alloué au secteur industriel, y compris les centrales thermiques, les réseaux d’énergie régionaux, les réseaux pétroliers et gaziers, transport aérien et industrie du caoutchouc.

Le secteur des services représentait 36% du PIB et emploie 51,3% de la population active totale (Banque mondiale). Les principaux services comprennent le transport et le tourisme. L'Ouzbékistan a été le quatrième pays à la croissance touristique la plus rapide en 2019 (+ 27,3%), recevant 6,7 millions de touristes (Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies). Cependant, en 2020, l'industrie du tourisme a été la plus touchée par la pandémie, en particulier les secteurs de l'hôtellerie et de la restauration. Néanmoins, le tourisme devrait reprendre sa croissance en 2021 et 2022.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 25,7 23,0 51,3
Valeur ajoutée (en % du PIB) 26,1 32,8 33,5
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 3,0 3,7 -0,1

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Retrouvez plus d’information sur votre secteur d'activité sur notre service Etudes de marché (mot clé).

 
 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Soum d'Ouzbékistan (UZS) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 302,19195,02859,74920,501.058,70

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
58,3/100
Rang mondial :
108
Rang régional :
21

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Retour vers le haut

Les chiffres du commerce international

Selon les dernières données disponibles de la Banque mondiale, le commerce extérieur de l'Ouzbékistan représentait 62% du PIB en 2020. En tant que producteur de pétrole, de gaz naturel et d'or et en tant que deuxième exportateur de coton, les ressources naturelles dominent les exportations du pays. Les autres exportations de l'Ouzbékistan comprennent les machines et l'équipement, ainsi que la nourriture. Le pays exporte des perles, de l'or, des pierres précieuses, des métaux et des pièces de monnaie (45%), du coton (9%), des combustibles minéraux, des huiles, des produits de distillation (5,9%) et du cuivre (5,5%). Les importations comprennent les machines, les réacteurs nucléaires, les chaudières (24%), les véhicules autres que ferroviaires, le tramway (9,2%), le fer et l'acier (6,2%) et les produits pharmaceutiques avec 5,8% (Trading Economics, 2022). Les exportations totales de l'Ouzbékistan ont augmenté de 25,2 % en glissement annuel en mars 2021, contre une baisse de 38,9 % en glissement annuel le mois précédent.

En 2021, les principales destinations des exportations étaient la Russie (24 % de toutes les exportations), la Chine (16 %), la Turquie, le Kirghizistan et le Kazakhstan. Les importations provenaient de Chine (22 %), de Russie (20 %), du Kazakhstan, de Corée du Sud et de Turquie. En 2021, l'Ouzbékistan entretient des relations commerciales avec plus de 140 pays et a signé des accords commerciaux avec 45 pays. En 2020, le pays est devenu observateur dans l'Union économique eurasienne, et bien que l'Ouzbékistan ne soit pas encore membre de l'OMC, le pays travaille à son adhésion. En outre, les Émirats arabes unis et l'Ouzbékistan ont convenu d'élargir leur partenariat et d'augmenter le volume des échanges et les investissements dans les textiles, les énergies renouvelables, les infrastructures et l'agriculture. Un grand centre commercial et logistique sera également construit dans les zones frontalières du Kazakhstan et de l'Ouzbékistan.

Selon les données de l'OMC pour 2020, l'Ouzbékistan a exporté des marchandises pour une valeur totale de 13,1 milliards USD, tandis qu'il a importé des marchandises pour une valeur totale de 19,9 milliards USD. En ce qui concerne les services commerciaux, l'Ouzbékistan a exporté 1,7 milliard USD et importé pour 3,4 milliards USD de services. En conséquence, le pays avait une balance commerciale négative de 8 milliards USD en 2020. En tenant compte à la fois des biens et des services, les importations ont diminué de 12,9 %, tandis que les exportations ont diminué de 18,7 % (OMC, 2021).

 
Indicateurs du commerce extérieur 20162017201820192020
Importations de biens (millions USD) 11.50012.03717.31221.86619.932
Exportations de biens (millions USD) 10.00010.39010.92114.02413.097
Importations de services (millions USD) n/a9785.1675.3343.483
Exportations de services (millions USD) n/a3.5062.7313.0751.693
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) -2,215,538,525,0-12,9
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) 11,11,39,320,7-18,7
Importations de biens et services (en % du PIB) 14,923,938,642,036,7
Exportations des biens et services (en % du PIB) 14,921,828,030,326,3
Balance commerciale (hors services) (millions USD) -2.392-2.216-6.867-7.291-6.225
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) -3.931-4.058-9.308-9.557-8.037
Commerce extérieur (en % du PIB) 29,745,766,672,363,0

Source : OMC - Organisation Mondiale du Commerce ; Banque Mondiale , dernières données disponibles

 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2020
Russie 13,1%
Chine 9,1%
Turquie 7,1%
Kirghizistan 5,7%
Kazakhstan 5,3%
Voir plus de pays 59,7%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2020
Chine 22,2%
Russie 20,4%
Kazakhstan 10,5%
Corée du sud 9,7%
Turquie 5,4%
Voir plus de pays 31,8%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 
 
 
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Flux Import-Export.

 
 

Principaux services échangés

2,7 Mds USD de services exportés en 2018
46,64%
42,68%
5,74%
2,27%
1,08%
1,06%
0,25%
0,24%
0,03%
0,01%
5,2 Mds USD de services importés en 2018
46,85%
43,56%
3,28%
2,67%
1,30%
0,97%
0,70%
0,35%
0,26%
0,04%

Source : Département des statistiques des Nations Unies, dernières données disponibles

Return to top

Les sources d'information économique générale

Les ministères
Liste officielle des ministères et leurs liens
Ministère de l'Economie
Ministère des Finances
Ministère de l'investissement et du commerce extérieur
L'office de statistique
Office de Statistique d'Etat
La banque centrale
Banque Centrale de la République d'Ouzbékistan
Les places boursières
Bourse républicaine
Les moteurs de recherche
Uztrade
Les portails économiques
Portail économique

Retour vers le haut

Le contexte politique

Chefs de gouvernement
Président : Shavkat MIRZIYAEV (depuis le 8 septembre 2016)
Premier Ministre : Abdulla ORIPOV (depuis le 14 décembre 2016)
Les prochaines élections
Présidentielles : 2026
Sénat : Décembre 2024
Chambre législative : décembre 2024
Les principaux partis politiques
Le gouvernement réprime toute opposition politique et il n'existe pas de parti d'opposition reconnu. Les quatre partis occupant les 150 sièges de la chambre législative sont tous des soutiens déclarés de l'exécutif actuel :
- Parti libéral démocrate: parti fourre-tout, populiste, autoritaire, troisième voie
- Parti démocratique du renouveau national: centre-droit, nationaliste, pro-modernisation
- Parti social-démocrate de justice: centre-gauche, social-démocrate, laïc, troisième voie
- Parti démocratique populaire d'Ouzbékistan: départ de l'ex-partie communiste, nationaliste, autoritaire
- Parti écologique d'Ouzbékistan: politique verte

En outre, Birlik (Unité), Erk (Liberté) et Birdamlik (Mouvement démocratique du peuple) sont des partis démocratiques interdits.
La nature de l'Etat
Le régime ouzbek est l'un des plus répressifs d'ex-URSS, de nature dictatoriale.
Le pouvoir exécutif
Le président est à la fois le chef de l'Etat et du gouvernement. Il est élu au suffrage universel pour un mandat de sept ans. Le président est le commandant en chef de l'armée et il détient presque l'intégralité du pouvoir exécutif. C'est lui qui sélectionne et remplace les gouverneurs provinciaux. Il nomme aussi directement le Premier Ministre ainsi que le Conseil des Ministres, qui sont confirmés par le parlement.
Le pouvoir législatif
En Ouzbékistan, le corps législatif est bicaméral. Le parlement appelé Assemblée suprême (ou Oliy Majlis) se compose: du Sénat (la chambre haute) comptant 100 sièges avec 84 membres élus par les conseils de gouvernance régionaux pour un mandat de cinq ans et 16 membres nommés par le Président; et la Chambre législative (la chambre basse) qui compte 150 sièges et dont les membres sont élus par vote populaire pour un mandat de cinq ans. Le président et le pouvoir exécutif dominent complètement le pouvoir législatif et peuvent le dissoudre s'ils le souhaitent. Le Parlement ne se réunit que quelques jours par an et n'a que peu de pouvoir pour élaborer les lois. Le peuple ouzbek a des droits politiques très limités.
 
 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
157/180
 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Non libre
Liberté politique :
7/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Retour vers le haut

Réponse du pays au COVID-19

Évolution de l'épidémie COVID-19
To find out about the latest status of the COVID-19 pandemic evolution and the most up-to-date statistics on the COVID-19 disease in Uzbekistan, please visit the Uzbekistani Ministry of Health website.

For the international outlook you can consult the latest situation reports published by the World Health Organisation as well as the global daily statistics on the coronavirus pandemic evolution including data on confirmed cases and deaths by country.
Mesures sanitaires
To discover the latest public health situation in Uzbekistan and the current sanitary measures in vigour, you consult the UZBEKISTAN EMERGENCY COVID-19 RESPONSE PROJECT. You can find additional information on this local media.
Restrictions de voyage
The COVID-19 situation, including the spread of new variants, evolves rapidly and differs from country to country. All travelers need to pay close attention to the conditions at their destination before traveling. Regularly updated information for all countries with regards to Covid-19 related travel restrictions in place including entry regulations, flight bans, test requirements and quarantine is available on TravelDoc Infopage.
It is also highly recommended to consult COVID-19 Travel Regulations Map provided and updated on the daily basis by IATA.
The US government website of Centers of Disease Control and Prevention provides COVID-19 Travel Recommendations by Destination.

The UK Foreign travel advice also provides travelling abroad advice for all countries, including the latest information on coronavirus, safety and security, entry requirements and travel warnings.
Restrictions import & export
For the information on all the measures applicable to movement of goods during the period of sanitary emergency due to the COVID-19 outbreak (including eventual restrictions on imports and exports, if applicable), please consult the website of the Uzbekistani State Customs Committee.
For a general overview of trade restrictions due to COVID-19 pandemic, please consult the section dedicated to Uzbekistan on the International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage.
Plan de relance économique
Most of the economic measures taken by the Uzbekistan government to address the impact of the COVID-19 pandemic on the national economy are addressed in the UZBEKISTAN EMERGENCY COVID-19 RESPONSE PROJECT. Project that received financial support from the World Bank. Further information on the Uzbekistani economy recovery plan can be found here.
For the general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 outbreak (fiscal, monetary and macroeconomic) taken by the Uzbekistan government to limit the socio-economic impact of the COVID-19 pandemic, please consult the section dedicated to Uzbekistan in the IMF’s Policy Tracker platform.
Plan de soutien aux entreprises
Some measures related to Tax developments in response to COVID-19  can be found in the KPMG local branch website. For the updated information please visit the website of the Uzbekistani Ministry of Economy and Industry.

For a general overview of international SME support policy responses to the COVID-19 outbreak refer to the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.

Plan de soutien aux exportateurs
The country's government official sources do not provide yet information with regards to specific schemes in support of exporting companies following the coronavirus epidemic outbreak. 
For the updated information please visit the website of the Uzbekistani Ministry of Economy and Industry.
 

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Septembre 2022