S'identifier / S'inscrire

Accueil Observer les pays Oman : Contexte politico-économique

drapeau Oman Oman : Contexte politico-économique

Dans cette page : Les indicateurs économiques | Les chiffres du commerce international | Les sources d'information économique générale | Le contexte politique | Réponse du pays au COVID-19

 

Les indicateurs économiques

Le Sultanat d'Oman a connu une croissance économique remarquable depuis 2004, principalement grâce à l'exploitation de ses réserves de pétrole. Malgré une contraction due à la pandémie, la reprise économique d'Oman s'est poursuivie en 2022 (+4,3 % du PIB), soutenue par des prix du pétrole favorables et une dynamique de réforme soutenue. En 2023, la croissance s'est poursuivie, bien qu'à un rythme plus lent (+1,2 %), en raison des réductions de la production de pétrole liées à l'OPEP+. La croissance du PIB devrait légèrement augmenter pour atteindre 1,4 % en 2024, soutenue par l'augmentation de la production de gaz, le début des opérations de la raffinerie de Duqm et une croissance hors hydrocarbures plus élevée (2,5 %). À moyen terme, la croissance hors hydrocarbures devrait augmenter progressivement pour atteindre 4 %, soutenue par la reprise de la demande mondiale, la poursuite des réformes et la vigueur de l'investissement privé, en particulier dans les secteurs hors hydrocarbures (FMI).

Oman a réalisé des progrès significatifs dans le renforcement de ses positions budgétaires et extérieures tout en faisant avancer la mise en œuvre de la Vision 2040 d'Oman. Le plan budgétaire à moyen terme, lancé en 2020, a joué un rôle crucial dans la réalisation de la viabilité budgétaire en diversifiant les sources de revenus, en contrôlant les dépenses et en gérant prudemment les économies générées par les hydrocarbures. Le solde budgétaire global a atteint un excédent de 5,5 % du PIB en 2023, grâce à des prix du pétrole favorables et à une discipline budgétaire soutenue. Toutefois, il devrait diminuer à 3,7 % du PIB en 2024, principalement en raison de l'augmentation des dépenses sociales suite à l'entrée en vigueur de la nouvelle loi sur la protection sociale. À moyen terme, le solde budgétaire global devrait rester confortablement excédentaire, pour tomber à 3,3 % du PIB d'ici 2028, conformément à l'évolution des prix du pétrole. La dette de l'administration centrale, qui s'élevait à 37,7 % du PIB en 2023, devrait diminuer pour atteindre environ 30 % du PIB d'ici à 2028, grâce à une dynamique favorable de la dette et à des remboursements nets continus. Le risque de tensions sur la dette souveraine d'Oman est jugé faible, grâce à la disponibilité d'actifs financiers liquides pour le gouvernement, ce qui contribue à atténuer les risques de solvabilité et de liquidité. L'inflation a diminué pour atteindre 1,2 % en 2023, principalement en raison de la baisse des taux d'inflation dans les transports et l'alimentation, et devrait s'aligner sur un objectif de 2 % à moyen terme, conformément à l'arrimage de la monnaie au dollar américain.

Selon le FMI, l'emploi a augmenté de 16,2 % en 2022, principalement grâce à la reprise de l'emploi des expatriés aux niveaux d'avant la pandémie. L'emploi omanais a connu une croissance modeste de 3,6 % en 2022. Cependant, des données récentes indiquent une augmentation continue de l'emploi des expatriés mais une diminution de l'emploi des Omanais au cours du premier semestre 2023. En réponse, le gouvernement a introduit des initiatives pour remédier à la part élevée de travailleurs expatriés, y compris des interdictions de visas pour les travailleurs étrangers, afin de promouvoir l'emploi des citoyens omanais. En outre, les autorités ont mis en œuvre une nouvelle loi sur le travail axée sur la modernisation des réglementations et l'amélioration des conditions de travail et de la flexibilité sur le marché de l'emploi. Plusieurs initiatives ont été lancées pour favoriser l'emploi des ressortissants nationaux dans le secteur privé, notamment le système de protection des salaires et l'octroi d'une aide salariale aux employeurs du secteur privé qui embauchent des ressortissants nationaux.

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 114,67108,28112,35114,94118,31
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 4,31,22,73,03,4
PIB par habitant (USD) 23.24021.26621.38121.19621.139
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 40,038,234,031,930,3
Taux d'inflation (%) n/a1,11,72,02,0
Balance des transactions courantes (milliards USD) 7,355,516,052,702,12
Balance des transactions courantes (en % du PIB) 6,45,15,42,31,8

Source : FMI - World Economic Outlook Database , Latest available data

Note : (e) Donnée estimée

Les principaux secteurs économiques

Oman compte 2,26 millions de travailleurs sur une population de 4,69 millions d'habitants, dont environ 43 % sont des expatriés. La part des travailleurs expatriés a diminué ces dernières années, l'Oman ayant mis en place une interdiction de visa pour favoriser l'embauche de citoyens omanais. Avant la découverte des gisements de pétrole, Oman était pratiquement une économie de subsistance entièrement basée sur l'agriculture et la pêche. Aujourd'hui, cette dernière ne contribue que marginalement au PIB (1,8 %) et emploie 6 % de la main-d'œuvre (Banque mondiale, dernières données disponibles). La production agricole est principalement composée de dattes, de limes, de bananes et, en raison du manque de terres fertiles, le pays doit importer des marchés internationaux. Au cours de la campagne agricole 2022/2023, la production de blé dans le Sultanat d'Oman a connu une hausse remarquable de 229 %, totalisant 7 119 tonnes. En outre, le nombre d'agriculteurs a augmenté de 24 % et la superficie consacrée à la culture du blé a augmenté de 160 % en glissement annuel, selon les données du ministère de l'Agriculture.

Le secteur industriel représente 57 % du PIB et emploie 47 % de la population active (Banque mondiale). Sa part a considérablement augmenté au cours des deux dernières décennies (l'emploi dans l'industrie n'était que de 11 % en 2000), car Oman utilise de plus en plus les techniques de récupération assistée du pétrole et soutient l'exploitation minière et l'industrie manufacturière. On estime que le secteur manufacturier contribue à lui seul à 10 % du PIB (Banque mondiale). Cependant, le pays est fortement dépendant des ressources pétrolières et gazières, qui génèrent entre 70 et 85 % des recettes publiques en moyenne, en fonction des fluctuations des prix des matières premières.

Le secteur des services représente 44,5 % du PIB et 47 % de la main-d'œuvre (contre 82,4 % en 2000). Les activités liées au pétrole représentent une part importante du secteur des services ; cependant, la logistique (le transport maritime en particulier) et les activités financières connaissent une croissance régulière. Le tourisme est l'un des secteurs développés pour permettre au Sultanat de construire un avenir durable hors pétrole, et le nombre de touristes a plus que doublé au cours de la dernière décennie (3,5 millions en 2019, selon le Centre national de la statistique et de l'information) et un peu plus de 3 millions en 2023. L'activité bancaire dans la région est principalement contrôlée par six banques nationales et deux banques islamiques. En outre, il existe neuf banques étrangères, bien qu'elles n'exploitent généralement qu'une seule succursale chacune. Le secteur présente une concentration modérée, la plus grande banque, qui est actuellement la seule banque d'importance systémique nationale (DSIB), détenant environ 40 % du total des actifs bancaires, comme l'indique le FMI.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 4,1 48,3 47,6
Valeur ajoutée (en % du PIB) 1,8 57,0 44,5
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) -9,7 5,1 4,2

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Retrouvez plus d’information sur votre secteur d'activité sur notre service Etudes de marché.

 
 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Rial d'Oman (OMR) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 0,040,040,040,040,04

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
64,6/100
Rang mondial :
71
Rang régional :
7

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Retour vers le haut

Les chiffres du commerce international

L'économie d'Oman est très ouverte, le commerce représentant environ 94 % du PIB du pays, selon la Banque mondiale. Le Sultanat exporte principalement des hydrocarbures et des produits pétrochimiques, mais il s'efforce de diversifier son économie depuis quelques années, avec une part croissante de produits industriels dans ses exportations totales. L'économie d'Oman dépend fortement des exportations de pétrole (50,6 % des exportations totales) et de gaz naturel liquéfié (9,9 %), les autres exportations comprenant des produits chimiques, des plastiques et des produits en caoutchouc. En revanche, les principales importations sont les huiles de pétrole, les minerais de fer, les véhicules, les téléphones et l'or.

Les Émirats arabes unis, l'Arabie saoudite, les États-Unis, l'Inde et la Chine sont les principaux partenaires d'Oman en matière d'exportation, tandis que les importations proviennent principalement des Émirats arabes unis, de la Chine, de l'Inde, du Qatar et du Brésil. Oman bénéficie d'installations portuaires de grande qualité qui facilitent le commerce ; toutefois, la lenteur des procédures et la rigidité du droit du travail restent des obstacles importants. Les droits de douane sont relativement faibles et il existe peu de barrières commerciales dans le pays, les marchandises produites dans les pays membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) étant exonérées de droits de douane si elles sont accompagnées d'un certificat d'origine.

Selon les données de l'OMC, les exportations de marchandises d'Oman se sont élevées à 66,4 milliards USD en 2022, soit une augmentation de 49 % par rapport à l'année précédente en raison de la hausse des prix des hydrocarbures, tandis que les importations se sont élevées à 38,7 milliards USD, soit une augmentation de 24 %. Le pays maintient un excédent commercial structurel, bien qu'il soit très sensible aux fluctuations des prix des hydrocarbures. Cependant, les exportations non pétrolières ont connu une baisse de 2,8 % en glissement annuel au cours des 10 premiers mois de 2023, principalement attribuée à la réduction des expéditions vers les États-Unis. La valeur totale des exportations non pétrolières est tombée à 6,122 milliards OMR au cours de la période janvier-octobre 2023, contre 6,297 milliards OMR enregistrés au cours de la même période l'année précédente. En outre, à la fin du mois de décembre 2023, les exportations totales de pétrole d'Oman s'élevaient à 310 331 200 barils, avec un prix moyen par baril de pétrole de 82,3 USD, selon les données publiées par le Centre national des statistiques et de l'information (NCSI).

 
Indicateurs du commerce extérieur 20192020202120222023
Importations de biens (millions USD) 23.50728.50730.99538.57336.382
Exportations de biens (millions USD) 38.72433.47944.59166.06362.736
Importations de services (millions USD) 12.1128.1778.45310.607n/a
Exportations de services (millions USD) 4.8982.2371.7332.787n/a
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) -3,4-8,92,7n/an/a
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) 1,9-14,614,2n/an/a
Importations de biens et services (en % du PIB) 37,044,841,4n/an/a
Exportations des biens et services (en % du PIB) 49,547,152,5n/an/a
Balance commerciale (hors services) (millions USD) 18.2297.63816.542n/an/a
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) 11.0151.6979.822n/an/a
Commerce extérieur (en % du PIB) 86,591,993,9n/an/a

Source : OMC - Organisation Mondiale du Commerce ; Banque Mondiale , dernières données disponibles

 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2022
Emirats Arabes Unis 4,8%
Arabie saoudite 3,6%
Etats-Unis 3,4%
Inde 3,4%
Qatar 1,5%
Voir plus de pays 83,2%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2022
Emirats Arabes Unis 29,0%
Arabie saoudite 12,0%
Inde 8,5%
Chine 7,5%
Qatar 6,2%
Voir plus de pays 36,9%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 
 

Principaux produits échangés

66,1 Mds USD de produits exportés en 2022
Huiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineuxHuiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineux 45,9%
Gaz de pétrole et autres hydrocarbures gazeuxGaz de pétrole et autres hydrocarbures gazeux 12,3%
Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux ...Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux (autres que les huiles brutes); préparations n.d.a. contenant en poids >= 70% d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l'élément de base; déchets d'huiles contenant principalement des huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux 12,0%
Minerais de fer et leurs concentrés, y.c. les...Minerais de fer et leurs concentrés, y.c. les pyrites de fer grillées [cendres de pyrites] 3,3%
Engrais minéraux ou chimiques azotés (à l'excl....Engrais minéraux ou chimiques azotés (à l'excl. des produits présentés soit en tablettes ou formes simil., soit en emballages d'un poids brut <= 10 kg) 3,2%
Voir plus de produits 23,4%
38,6 Mds USD de produits importés en 2022
Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux ...Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux (autres que les huiles brutes); préparations n.d.a. contenant en poids >= 70% d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l'élément de base; déchets d'huiles contenant principalement des huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux 22,3%
Voitures de tourisme et autres véhicules...Voitures de tourisme et autres véhicules automobiles principalement conçus pour le transport de personnes (autres que les véhicules pour le transport de >= 10 personnes, chauffeur compris, du n° 8702); voitures du type 'break' et voitures de course 4,8%
Minerais de fer et leurs concentrés, y.c. les...Minerais de fer et leurs concentrés, y.c. les pyrites de fer grillées [cendres de pyrites] 4,0%
Postes téléphoniques d'usagers, y.c. les tél...Postes téléphoniques d'usagers, y.c. les téléphones pour réseaux cellulaires et pour autres réseaux sans fil; autres appareils pour la transmission ou la réception de la voix, d'images ou d'autres données, y.c. les appareils pour la communication dans un réseau filaire ou sans fil [tel qu'un réseau local ou étendu]; leurs parties (à l'excl. des ceux du n° 8443, 8525, 8527 ou 8528) 1,9%
Or, y.c. l'or platiné, sous formes brutes ou...Or, y.c. l'or platiné, sous formes brutes ou mi-ouvrées, ou en poudre 1,9%
Voir plus de produits 65,1%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Flux Import-Export.

 
 

Principaux services échangés

Source : Département des statistiques des Nations Unies, dernières données disponibles

Return to top

Les sources d'information économique générale

Les ministères
Ministère de l'énergie et des minéraux
L'office de statistique
Centre national de statistiques et d'informations
La banque centrale
Banque Centrale d'Oman
Les places boursières
Marché boursier de Mascate
Les moteurs de recherche
Business Directory à Oman
Google à Oman
Sabla à Oman
Les portails économiques
Actualités sur Zawya
Oman Economic Review (en français La Revue Economique d'Oman)
Actualités des entreprises de Muscat Daily (en français le Quotidien de Mascate)

Retour vers le haut

Le contexte politique

Chefs de gouvernement
Sultan : Haithman bin Tariq al Said (depuis le 11 janvier 2020)
Les prochaines élections
Assemblée consultative : octobre 2027
Les principaux partis politiques
Oman n'autorise pas les partis politiques. La seule organisation politique, le Front populaire pour la libération d'Oman, a été dissoute en 1992 et reste en sommeil à ce jour.
La nature de l'Etat
Monarchie absolue (sultanat)
Le pouvoir exécutif
Oman est une monarchie absolue et le sultan est à la fois le chef de l'État et le chef du gouvernement. Le sultan héréditaire nomme un cabinet pour l'assister et exerce les fonctions de commandant suprême des forces armées, de premier ministre et de ministre de la défense, des affaires étrangères et des finances. Le sultan ne désigne pas son successeur de son vivant. C'est la famille régnante qui désigne le nouveau souverain après la mort du sultan.
Le pouvoir législatif
Le pouvoir législatif est bicaméral, mais il n'a pas les pleins pouvoirs sur le processus d'élaboration des lois. Connu également sous le nom de Majlis Oman, il comprend deux chambres : le Conseil d'État, ou Majlis al-Dawla, qui compte 87 sièges, y compris le président, et dont les membres sont nommés par le sultan parmi d'anciens fonctionnaires, d'éminents éducateurs, des hommes d'affaires et des citoyens, pour un mandat de quatre ans ; et l'Assemblée consultative, ou Majlis al-Shura, qui compte 90 sièges, dont les membres sont élus directement dans des circonscriptions à un ou deux sièges, par un vote populaire à la majorité simple, pour un mandat renouvelable de quatre ans.
 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
133/180
 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Non libre
Liberté politique :
6/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Retour vers le haut

Réponse du pays au COVID-19

Restrictions de voyage
Regularly updated travel information for all countries with regards to Covid-19 related entry regulations, flight bans, test and vaccines requirements is available on TravelDoc Infopage.
To find information about the current travel regulations, including health requirements, it is also advised to consult Travel Regulations Map provided and updated on a daily basis by IATA.
Restrictions import & export
A general overview of trade restrictions which were adopted by different countries during the COVID-19 pandemic is available on the International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage.
Plan de relance économique
For the general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 pandemic (fiscal, monetary and macroeconomic) undertaken by the government of Oman, please consult the country's dedicated section in the IMF’s Policy Tracker platform.
Plan de soutien aux entreprises
For an evaluation of impact of the Covid pandemic on SMEs and an inventory of country responses to foster SME resilience, refer to the OECD's SME Covid-19 Policy Responses document.
You can also consult the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.

 

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2024