S'identifier / S'inscrire

Accueil Observer les pays Nouvelle-Zélande : Acheter et Vendre

drapeau Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande : Acheter et Vendre

Dans cette page : Les procédures d'accès au marché | Approcher le consommateur | Distribuer un produit | E-commerce | Organiser son transport de marchandises | Identifier un fournisseur

 

Les procédures d'accès au marché

Les conventions internationales
Membre de l'Organisation Mondiale du Commerce
Membre de l'OCDE
Signataire du Protocole de Kyoto
Signataire de la Convention de Washington sur le commerce international des espèces de faune et de flore menacées d'extinction
Signataire de la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières des déchets dangereux et de leur élimination
Signataire du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone
Signataire de l'Accord de Wassenaar sur le contrôle à l'exportation des armes conventionnelles et des biens et technologies à double usage
Signataire de l'Accord international sur le café de 2001
La coopération économique internationale
La Nouvelle-Zélande a signé un accord de libre-échange (CEPA) avec Hong Kong.
Les barrières non-tarifaires
Il n'est plus nécessaire d'avoir une licence d'importation pour importer des marchandises en Nouvelle-Zélande. Le pays n'impose aucune restriction ou barrière à l'importation pour des raisons purement liées aux échanges. Cependant, des exigences très sévères de santé, contenu, sécurité et règles d'étiquetage d'origine sont posées à l'importation d'animaux vivants et produits présentant un risque de contamination. 

Certaines marchandises sont interdites à l'importation. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site Internet des douanes.

Les droits de douane et les taxes à l'importation
Toutes les importations commerciales en Nouvelle-Zélande sont soumises à des droits, TPS et autres frais éventuels. La Nouvelle-Zélande applique des droits de douane de 5% en moyenne. Les droits de douane sont des droits ad valorem calculés sur la valeur FAB ou les droits spécifiques. Ils ne sont pas excessivement élevés, s'établissant en moyenne à 15%. Des droits plus élevés frappent cependant les importations de textile, confection, chaussures, automobiles et pneumatiques. Il n'est pas perçu de droits sur des produits importés pour lesquels il n'existe pas d'équivalent en Nouvelle-Zélande. Certaines importations bon marché sont taxées d'un impôt spécial pour protéger la production locale. La Nouvelle-Zélande applique un tarif préférentiel aux importations en provenance de l'Australie (taux zéro), du Canada, du Royaume Uni et de certains pays en voie de développement.
Pour plus de détails, vous pouvez consulter le site Internet des douanes.

Retrouvez les droits de douane et les taxes locales qui s'appliquent à votre produit sur notre service Droits de douane et taxes locales.


La classification douanière
La Nouvelle-Zélande a totalement adopté le système harmonisé de classification douanière.
Les procédures d'importation
Il y a peu d'exigences de documentation pour l'importation et l'exportation de marchandises. Le site Web du Service des douanes de Nouvelle-Zélande présente les exigences minimales. L'importateur, ou un courtier en douane travaillant pour l'importateur, doit effectuer toutes les déclarations d'importation par voie électronique.
Tous les produits commerciaux introduits dans le pays doivent soumettre un formulaire d'inscription des douanes ou le document de dédouanement informel (ICD). Ces documents doivent être soumis 20 jours avant l'arrivée par un courtier en douane qualifié ou par un importateur qualifié. L'ensemble des factures et des documents relatifs aux importations doivent inclure en particulier une description complète des marchandises, la monnaie de référence, les coordonnées de contact de l'acheteur et du vendeur, le nom du bateau ou le numéro de vol de l'avion utilisé.
Les procédures d'importation sont décrites sur le site du service néo-zélandais des douanes.
Les procédures génériques de dédouanement à l'importation sont disponibles sur le site Web de l'Autorité pour la Sécurité des Aliments.
Importer des échantillons
Les marchandises qui sont utilisées comme échantillons ont droit d'entrer exemptes de taxes. Toutefois, une autorisation d'entrée à l'importation doit encore être achevée avant l'arrivée dans le pays. Pour plus d'informations, cliquez ici.
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Contrôle des importations et Contrôle des exportations.

 
Pour plus d'informations
Douanes NZ

Retour vers le haut

Approcher le consommateur

Opportunités d'affaires

Le profil du consommateur
En Nouvelle-Zélande, le PIB par habitant est de 47 500 dollars US en 2021 (FMI) et la croissance économique reste forte, soutenue par la croissance élevée de la population, la consommation des ménages et l’explosion du tourisme. De 2019 à 2020, les revenus des ménages ont progressé de 3,6% et depuis 2016 leurs dépenses ont augmenté de 7% (Stats NZ). Les inégalités de revenus sont encore relativement élevées pour un pays développé : les revenus des 10% les plus riches sont 4,3 fois plus élevés que ceux des 10% les plus pauvres (OCDE, dernières données disponibles). Avec la hausse des loyers, certains ménages vulnérables peuvent seulement subvenir à leurs besoins primaires. Néanmoins, le pouvoir d’achat en Nouvelle-Zélande est plutôt élevé et la plupart des Néo-Zélandais sont confiants en ce qui concerne les aspects financiers de leur vie. Les consommateurs néo-zélandais sont relativement aisés. Alors qu’ils ne sont pas très intéressés par les achats de produits haut de gamme, ils ont des goûts et des centres d’intérêt variés. Ils accordent de la valeur au confort de leur foyer et ils s’intéressent aux technologies innovantes et à la mode européenne et nord-américaine. Le bricolage et les produits pour l’extérieur sont aussi des domaines en croissance. Selon une enquête des autorités nationales de protection des consommateurs, les consommateurs néo-zélandais sont en général sûr d’eux et confiants quand ils font des achats. D’après une étude de Nielsen, 73% des consommateurs recherchent des offres exceptionnelles. Même si les consommateurs néo-zélandais sont de plus en plus conscients des problèmes de santé, l’industrie du fast-food reste un marché intéressant. La croissance rapide des ventes de services en ligne a constitué une nouvelle demande pour les distributeurs en ligne. Les Néo-Zélandais sont habiles avec la technologie et disposés à passer du temps et à dépenser de l’argent en faisant des achats sur internet. À titre d’exemple, 10% des Néo-Zélandais se connectent régulièrement sur de sites de distributeurs.
Le comportement de consommation
La Nouvelle-Zélande est un pays multiethnique, avec des personnes venant d'Europe (71,7%), d'Asie (15,1%) et du Pacifique (8,1%), ainsi que des natifs maoris (16,5%) (dernier recensement de Stats NZ). En 2019, 86,6% des citoyens de Nouvelle-Zélande vivaient en ville (Banque mondiale, dernières données disponibles). 52% des Néo-Zélandais préfèrent acheter des produits fabriqués en Nouvelle-Zélande aussi souvent que possible (enquête Nielsen).
Récemment, les dépenses ont augmenté de manière conséquente dans le domaine de l'alimentation et des boissons, en grande partie grâce au tourisme. Le service client est un facteur de vente important. La qualité du service va parfois dépendre de la vitesse à laquelle un produit peut être livré.
Il y a beaucoup de similitudes entre les marchés des pays européens et celui de la Nouvelle-Zélande, en ce qui concerne le mode de vie et les habitudes de consommation. Les Néo-Zélandais, ou les Kiwis comme on les nomme familièrement, ont un niveau de qualification élevé et tendent à être relativement aisés. Les Néo-Zélandais aiment consommer, sont passionnés de sport et ont une vie plutôt active. Dans son enquête Active NZ 2019, Sport NZ a indiqué que 72 % des adultes du pays pratiquaient un sport chaque semaine. Cela prouve que les Néo-Zélandais sont soucieux d’avoir un mode de vie sain.
Ils sont aussi susceptibles de consommer des produits alimentaires sains. En tant que consommateur, le Néo-Zélandais est attentif à l’aspect pratique, à la gestion efficace de son temps et aux qualités nutritionnelles. Le commerce en ligne est bien développé en Nouvelle-Zélande : le marché représente environ 4 milliards de dollars US en 2019 (J.P. Morgan, dernières données disponibles), avec 50 % des Néo-Zélandais faisant des achats en ligne (2020 New Zealand eCommerce Review). Les voyages constituent le premier segment en termes de vente et il est suivi par les vêtements, les divertissements et la nourriture fast-food. Près d’un tiers des achats proviennent d’outre-mer (en grande partie d’Australie, de Chine et des États-Unis).
Les associations de consommateurs
Consumer.org
Principales agences de publicité
Les agences de publicité sont listées sur le site Internet de l'Association des agences de communication (en anglais)

Retour vers le haut

Distribuer un produit

L'évolution du secteur
Une société importatrice passera par un agent, un importateur distributeur ou vendra en direct sa production ou ses services.
L'utilisation des agents permet la vente d'une grande variété de produits et permet de prendre en considération les besoins des clients. La vente est effectuée auprès des grossistes et détaillants. Le concept d'achat direct est bien implanté en Nouvelle Zélande. Les réseaux d'agents et d'importateurs/distributeurs sont réputés pour leur technique, leur service, le SAV et d'autres services bien utiles pour le fabricant.
Un bon nombre de filiales d'entreprises étrangères importent directement de leur société mère et distribuent ensuite des produits ou complètent leur production locale.
La franchise est un concept récent qui connaît un succès grandissant en Nouvelle Zélande.

La tendance au niveau des ventes de détail totales est plate depuis 2007. La moitié des 24 industries de détail ont des mouvements de vente modestes, qui augmentent ou baissent de moins de $4 millions. Le noyau de la vente au détail (qui exclue les quatre industries liées aux véhicules) a perdu 0,2% (NZD 8 millions).
La vente des véhicules motorisés a subit la plus grosse perte de juillet 2008 au niveau des ventes, avec une baisse de 5,3% (NZD 32 millions) et les supermarchés et épiceries ont connu une baisse de 2% (NZD 24 millions).

Les industries qui ont connu la plus grande augmentation au niveau des ventes sont l'habillement et les biens de consommation non durables, avec une hausse de 9% (NZD 18 millions) et les grands magasins, + 5,9% (NZD 18 millions).

Part de marché
En 2021, la Nouvelle-Zélande se situe au huitième rang des prix les plus élevés de l'OCDE pour les produits échangeables. La chaîne des supermarchés Foodstuffs détient environ 53% du marché de la distribution alimentaire (Canstar Blue, 2020). Woolworths est son principal concurrent, et leur marque de vente au détail est connue comme Countdown (32,4 % de part de marché - Canstar Blue, 2020). Ces deux entreprises forment un duopole comptant plusieurs centaines de magasins. Les ventes réalisées par les supermarchés ont connu une croissance stable au cours des dernières années, mais le nombre de magasins de proximité est en augmentation, avec un volume des ventes en augmentation constante. Les clients néo-zélandais préfèrent les centres commerciaux, mais les magasins indépendants et spécialisés ont su s'adapter et ont réussi à cibler les clients aux revenus élevés. Les supermarchés Gourmet attirent de plus en plus de clientèle. Les supermarchés tels que Farro et Jones the Grocer sont tous les détaillants basés sur Auckland qui font appel aux consommateurs aux revenus élevés, ayant un goût pour des produits artisanaux et des produits dont la qualité est garantie.
Les organismes de la vente au détail
Association des détaillants néo-zélandais
Ministère des affaires étrangères et du commerce
Ministère des affaires, de l'innovation et de l'emploi
Chambres de commerce de Nouvelle-Zélande

Retour vers le haut

E-commerce

Accès à Internet
En 2018, il y avait près de 4,3 millions d'internautes en Nouvelle-Zélande, ce qui porte le taux de pénétration de l'Internet dans le pays à 89%. En 2017, la moyenne mensuelle des connexions haut débit résidentielles en Nouvelle-Zélande utilisait environ 170 gigaoctets, soit plus du double du taux de 2016. Le gouvernement néo-zélandais finance deux initiatives d'expansion du haut débit, dans le but de fournir de la fibre optique aux foyers de 80% des utilisateurs et apportant le haut débit à 97,8% de la population d’ici 2019. La Nouvelle-Zélande est en train de passer de la connexion Internet fixe à la connexion Internet mobile. Selon les statistiques de la Nouvelle-Zélande, le pays comptait 3,8 millions de téléphones mobiles connectés à Internet en juin 2017, ce qui représente une augmentation de 11% par rapport à la même période de 2016. Parallèlement, le nombre de connexions haut débit à domicile avait diminué de 3% sur la même période. Le haut débit fixe de la Nouvelle-Zélande se classe 17ème du monde, et sa connexion Internet mobile 14ème.
Le marché du e-commerce
Les Néo-Zélandais sont de plus en plus connectés, une tendance qui s’observe également en matière de shopping : les deux tiers des Kiwis effectuant des achats en ligne en 2017. Ce taux a augmenté et devrait atteindre 83% d’ici 2026. En 2017, les ventes en ligne ont atteint 4,2 milliards de USD, contre 3,9 milliards de USD un an auparavant, ce qui représente une augmentation de 10%. Selon BNZ, les dépenses d’achat au détail annuelles de la Nouvelle-Zélande s'élèvent à 49 milliards de dollars américains, les achats en ligne représentant 7,6% du total des ventes au détail. Une des raisons pour lesquelles le commerce électronique se développe est que les acheteurs en ligne pensent que cela leur fait gagner du temps et que l’achat en ligne est plus pratique. La plupart des acheteurs en ligne (57%) vivent dans des zones métropolitaines et ont entre 30 et 49 ans (36%). La façon dont les gens utilisent Internet pour acheter des articles évolue : trois Néo-Zélandais sur cinq utilisent leur smartphone en magasin pour faire des recherches sur un article avant de l'acheter. D'autre part, quatre personnes sur cinq consultent des articles en ligne mais finissent par acheter en magasin. Même si les ordinateurs et les ordinateurs portables sont les appareils les plus populaires pour les achats en ligne, les smartphones et les tablettes sont de plus en plus utilisés pour ce type d’achat, 21% des acheteurs en ligne effectuant leurs achats sur un appareil mobile en 2017. La carte de crédit est la méthode préférée. Les articles les plus populaires achetés en ligne sont les titres de transport, les logements, les vêtements et les billets pour des événements - en particulier les billets de spectacle et de cinéma. Parmi les dix produits les plus populaires, beaucoup incluent des articles non physiques tels que les billets et les réservations mentionnés précédemment, mais aussi la musique, les films, les téléchargements de jeux électroniques, les logiciels et la livraison de nourriture. Parmi les sites de commerce électronique les plus populaires dans le pays figurent thewarehouse.co.nz, trademe.co.nz, priceme.co.nz, grouponnz.co.nz, ainsi que des géants mondiaux comme Amazon, Alibaba et Ebay.

Retour vers le haut

Organiser son transport de marchandises

Les principaux moyens de transport
99,5% du volume des transports de marchandise passe par le fret maritime. Cela représente 83% des exportations et 75% des importations.
Les ports
Le port d'Auckland (en anglais)
Le port de Tauranga
Le port de Napier
Le port Nelson
Les aéroports
Aéroport d'Auckland
Aéroport d'Hamilton
Aéroport de Wellington
Aéroport de Christchurch
Aéroport de Queenstown
Aéroport de Dunedin
L'administration des transports maritimes
Maritime Nouvelle-Zélande
L'administration des transports aériens
Autorité de l'aviation civile de Nouvelle-Zélande
L'administration des transports routiers
Transports terrestres Nouvelle-Zélande
L'administration des transports ferroviaires
Transports terrestres Nouvelle-Zélande

Retour vers le haut

Identifier un fournisseur

Le type de production
Pour les ressources destinées aux entreprises sur la gestion du risque de production et de la chaîne d'approvisionnement dû à l'apparition de la pandémie de Covid19, veuillez consulter le rapport COVID-19 : Managing supply chain risk and disruption (en anglais ; Deloitte Canada, 2020), ainsi que le rapport COVID-19 : How to fortify your supply chain (en anglais ; Kearney, 2020).
La plate-forme COVID Action Plan du Forum économique mondial fournit des informations utiles sur les dernières tendances stratégiques concernant les implications de COVID-19 pour les entreprises, y compris les systèmes de production et d'approvisionnement. Le rapport "Outbreak Readiness and Business Impact" (en anglais ; Forum économique mondial en collaboration avec le Harvard Global Health Institute) offre un aperçu de la gestion du risque d'épidémie par les entreprises et des stratégies pour une réponse efficace et la résilience.

Traditionnellement, l'économie de la Nouvelle-Zélande était construite sur une gamme étroite de produits de base comme la laine, la viande et les produits laitiers. Traditionnellement donc, l'économie était basée sur la fondation d'exportations provenant de son système agricole particulièrement efficace. La Nouvelle-Zélande est l'un des plus grands exportateurs mondiaux de produits laitiers. Les principales exportations alimentaires comprennent la viande, les produits laitiers, produits forestiers, les fruits et légumes, le poisson et la laine. L'agriculture en général et le secteur laitier en particulier ont eu de nombreuses opportunités commerciales ces 20 dernières années. Le secteur des services représente 69 % du PIB, y compris des services financiers, l'immobilier et le tourisme.

Le pays produit beaucoup d'énergie hydroélectrique, ce qui contribue à 55% de l'électricité du pays. La Nouvelle Zélande possède de bonnes réserves de gaz naturel. Les principaux secteurs de fabrication sont l'agro-alimentaire, la fabrication des métaux et les produits en bois et en papier. Certaines industries de fabrication, dont beaucoup n'avaient été établies que dans un climat de substitution aux importations, avec des tarifs et des subventions élevées, comme par exemple l'assemblage automobile, ont complètement disparues et l'importance de la fabrication au sein de l'économie décline de manière générale.

 

Trouvez des annuaires sectoriels en Nouvelle-Zélande grâce à notre service Annuaires professionnels.

 
Associations professionnelles par secteur
29 fédérations professionnelles répertoriées pour la Nouvelle-Zélande.
 
Les chambres de commerce et leur représentation à l'étranger
Chambre de Commerce d'Auckland
Associations professionnelles générales
Association des employeurs et des fabricants
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Septembre 2022