S'identifier / S'inscrire

Accueil Observer les pays Maroc : Approcher le consommateur

drapeau Maroc Maroc : Approcher le consommateur

Dans cette page : Le profil du consommateur | Opportunités d'affaires

 

Le profil du consommateur

Le profil du consommateur
Le Maroc a une population jeune (âge médian de 30,2 ans en 2022, Data Reportal) et de grands ménages (4,2 personnes en moyenne en 2021, Ministère des finances). 25,6% de la population a moins de 15 ans, 16,4% entre 15 et 24 ans, 46,2% entre 25 et 59 ans, et 11,7% ont 60 ans ou plus (Ministère des finances, 2021). Cependant, le taux de croissance démographique n'est que de 0,91% en 2022 (CIA World Factbook).
Au cours des dernières décennies, la population urbaine a considérablement augmenté, atteignant 64,6% du total en 2022, avec un taux d'urbanisation annuel estimé à 1,88% entre 2020-2025 (CIA World Factbook). La répartition territoriale de l'urbanisation est particulièrement inégale, avec un habitant sur trois dans deux régions, le Grand Casablanca et Rabat Salé Zemour Saer. Le taux d'alphabétisation des hommes âgés de 15 ans ou plus a atteint 83,3%, tandis que celui de leurs homologues féminins est beaucoup plus faible, à 64,6% (estimations de l'ICA). L’école est obligatoire de 6 à 14 ans et le nombre d’enfants non scolarisés a fortement baissé ces dernières années.
La majeure partie de la population est active dans le secteur des services (45,8%), bien que le secteur agricole ait également une part importante, à 31,3%, suivi du secteur industriel (22,9%, Ministère des finances, 2020).
Le pouvoir d'achat
Le PIB par habitant (PPA) du Maroc a été estimé à seulement 8.143,5 USD en 2021 par la Banque mondiale. Selon les derniers chiffres publiés par la Caisse nationale de sécurité (CNSS), le salaire moyen des Marocains en 2020 s'élevait à 5.152 MAD. Répartis par secteurs (CNSS, 2018), les salaires moyens varient: le salaire mensuel moyen des fonctionnaires est de 7 549 MAD. Les travailleurs les mieux rémunérés étaient employés dans les secteurs de la finance et des assurances (14 749 MAD), suivis du secteur des technologies de l'information et des communications (10 953 MAD). Les travailleurs les moins bien payés étaient employés dans les secteurs de l'agriculture (2.216 MAD par mois en 2020) et de l'hôtellerie (3 963 MAD). Le salaire médian s'établit à 2 723 MAD en 2018 (CNSS, dernières données disponibles).
On estime que trois quarts de la masse totale des dépenses de consommation est faite par la moitié la plus riche de la population, et cinq régions sur douze contribuent aux trois quarts de la consommation totale, à savoir Casablanca Settat, Rabat Salé Kenitra, Tanger Tétouan Al Hoceima, Fès Meknès et Marrakech Safi. Le niveau d'inégalité dans la répartition des richesses est en effet assez élevé au Maroc, avec le coefficient de l'indice de Gini le plus élevé en Afrique du Nord selon une étude de l'OCDE. Cette disparité est particulièrement importante au niveau du genre, le pays se classant au 136e rang sur 146 dans le dernier rapport du Forum économique mondial sur la parité entre les sexes. En 2020, les femmes marocaines gagnaient environ 15,5% de moins que les hommes (CNSS, 2020).
Le comportement de consommation
Pour les achats, le consommateur marocain privilégie les établissements de quartier où il existe une relation de confiance construite au contact du vendeur. Quelque 55% des femmes sont responsables des achats du ménage, 47% d'entre elles recherchent des informations avant d'acheter et 54% choisissent les marques plutôt que le prix, selon une étude Ipsos. En général, les consommateurs marocains préfèrent se tourner vers les marques et produits locaux. Selon une étude de Sungeria Group et L’Economiste (2022), 60% des Marocains préfèrent les produits locaux aux produits étrangers. Mais ils sont de plus en plus nombreux, notamment les jeunes, à se tourner vers des marques étrangères appartenant à de grandes multinationales. De plus, les Marocains ne sont pas particulièrement fidèles aux marques et cette tendance se poursuit. Les offres non monétaires telles que les programmes de fidélité offrant des services prioritaires et la personnalisation des produits sont particulièrement appréciées, en particulier auprès de la génération Y. Ainsi, seules 55% des femmes interrogées responsables des achats ménagers se disent fidèles aux marques et 53% se disent à l'affût des meilleures offres et promotions.
Le commerce électronique est encore peu développé au Maroc, mais les achats en ligne ont augmenté depuis la pandémie de Covid-19 et la tendance se poursuit. Au cours du premier trimestre 2022, le nombre de paiements en ligne a augmenté de 34,3% par rapport à la même période en 2021, et la valeur des transactions a augmenté de 19,3% (CMI). Alors que la pénétration d'Internet a considérablement augmenté ces dernières années, atteignant désormais environ 84% de la population totale en 2022 (Data Reportal), seuls 7% des internautes achètent actuellement en ligne. Seules 4% des femmes responsables des achats du ménage déclarent avoir déjà fait leurs achats en ligne et 20% déclarent rechercher des informations sur internet (elles sont 80% à s'appuyer sur les médias conventionnels). Seule une minorité de consommateurs marocains utilise les réseaux sociaux, et parmi eux, nombreux sont ceux qui ne souhaitent pas avoir de contact avec une marque via ce média. Cependant, le taux de participation des communautés marocaines sur les pages de fans de marques augmente. Ainsi, les consommateurs qui ont choisi de suivre une ou plusieurs marques sur les réseaux sociaux s'investissent de plus en plus dans leur relation avec elles, ce qui tend à influencer leurs décisions d'achat. Les dépenses liées aux enfants sont une priorité absolue pour 90% des parents, contre 76% pour les voyages, 75% pour les vêtements pour adultes et 59% pour les loisirs, selon l'Observatoire Wafasalaf. La participation des enfants aux décisions d'achat de produits alimentaires est de 71% et les vêtements de 60%, 50% des enfants valorisant différentes marques de vêtements.
Ces dernières années, nous avons assisté à un changement dans les habitudes alimentaires des consommateurs marocains qui se tournent de plus en plus vers des produits sains et biologiques. Ce tournant concerne principalement les jeunes et les femmes enceintes. Les grandes villes du pays ont vu fleurir de nombreux magasins spécialisés et certains détaillants ont même élargi leurs réseaux d'une dizaine à quelque 700 points de vente en 2-3 ans.
 

La consommation des ménages

Sector Percentage
Alimentation 37,0%
Habitation et énergie 23,0%
Autres dépenses 9,0%
Hgyiène et soins médicaux 8,0%
Transport 7,0%
Enseignement 3,0%
Habillement 3,0%
Equipments ménagers 3,0%
Communication 2,0%
Loisirs 1,0%

Source : Enquête Nationale sur la consommation et les dépenses des ménages 2013 - 2014 _ HCP 
.

Le recours au crédit à la consommation

Le recours au crédit des ménages est en constante augmentation d’environ 4% depuis 2013 selon le dernier rapport de Bank Al Maghrib. La somme des crédits accordés aux particuliers s’élevait ainsi à 33,5 milliards de dollars fin 2017, soit 33% du total des crédits accordés à l’ensemble des agents économiques. L’endettement moyen des ménages atteignait quant à lui 41 000 DH en 2017, soit 4 260 $, et il était constitué à 64% de crédits à l’habitat, soit 208 milliards de DH (21,61 milliards de dollars). Un peu plus de 71 OOO citoyens marocains ont contracté un crédit à l’habitat cette année là. La croissance des crédits à la consommation s’est quant à elle accélérée, passant de +3,2% en 2016 à +4,8% en 2017. Les bénéficiaires de ce type de crédits étaient à 67% des personnes âgées de plus de 40 ans.

Le niveau d’endettement marocain est relativement élevé par rapport aux autres pays en voie de développement. Face à cette augmentation des recours au crédit des ménages marocains, six arrêtés conjoints des ministères de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, et de l’économie et des finances relatifs à l’endettement (crédits), sont entrées en vigueur en avril 2016.

En 2017, l’activité monétique a enregistré une importante hausse, le nombre de transactions monétaires ayant augmenté de 81,7% selon le Centre Monétique Interbancaire, et l’encours des carte de paiement émises par les établissements bancaires atteignait un total de 13,9 millions d’unités, soit 8,2% de plus qu’en 2016. La majorité de celles-ci sont des cartes de débit, reliées à un compte bancaire.

Les secteurs de consommation porteurs

Les infrastructures, l’agriculture et l’agroalimentaire, le BTP, ainsi que le sport et le tourisme représentent des secteurs porteurs selon la Chambre Française du Commerce et de l’Industrie du Maroc. A cela s’ajoute le secteur encore jeune des TIC, qui représente un des axes stratégiques de développement mis en avant par le Pacte Nationale pour l'Émergence Industrielle.

Les associations de consommateurs
Portail Consommateur du Maroc
 

La population en chiffres

Population totale :
36.910.558
Population urbaine :
63,5%
Population rurale :
36,5%
Densité de la population:
83 hab./km²
Population masculine :
49,2%
Population féminine :
50,4%
Accroissement naturel :
1,20%
Age moyen :
25,0
Origines ethniques :
Selon le Haut Commissariat au Plan du Royaume du Maroc, la population marocaine est composée à 99,75% de ressortissants marocains, ce qui signifie que seulement 0,25% sont des ressortissants étrangers (principalement des ressortissants de France, du Sénégal, d'Algérie, de Syrie, d'Espagne, de Côte d'Ivoire, de Libye et d'Italie). Une grande majorité de la population a des origines amazighes (berbères) et/ou arabes, mais d'autres ethnies sont également présentes au Maroc.
 

Population des principales villes

Nom Population
Casablanca 3.563.000
Fès 1.187.000
Tanger 1.087.000
Salé 996.000
Marrakech 971.000
Oujda 572.000
Meknes 571.000
Rabat 533.000
Agadir 498.000
Kénitra 495.000

Source : Citypopulation.de, Dernières données disponibles - Dernières données disponibles.

 

L'âge de la population

L'espérance de vie en années
Homme :
75,4
Femme :
77,9

Source : Banque Mondiale, dernières données disponibles. , 2009 - Dernières données disponibles.

 
Distribution de la population par tranches d'âge en %
Moins de 5 ans :
9,6%
De 5 à 14 ans :
18,4%
De 15 à 24 ans :
19,7%
De 25 à 69 ans :
48,8%
Plus de 70 ans :
3,5%
Plus de 80 ans :
0,8%

Source: Nations Unies, Département des affaires économiques et sociales, Division de la population, Perspectives 2010 - Dernières données disponibles.

 

La composition des ménages

Age moyen du chef de famille 40,0 ans
Nombre total de ménages (en millions) 5,7
Taille moyenne des ménages 5,2 personnes
Pourcentage des ménages de 1 personne 4,3%
Pourcentage des ménages de 2 personnes 11,4%
Pourcentage des ménages de 3 à 4 personnes 25,0%
Pourcentage des ménages de plus de 5 personnes 59,0%

Source: Haut Commisariat au Plan, 2004; Haut Commisariat au Plan, 2004 - Dernières données disponibles.

 

Les dépenses de consommation

Parité de pouvoir d'achat 202020212022 (e)2023 (e)2024 (e)
Parité de pouvoir d'achat (Unité monétaire locale par USD) 3,893,853,823,843,85

Source : FMI - World Economic Outlook Database, Dernières données disponibles

La parité de pouvoir d'achat (PPA) est un taux de conversion monétaire qui permet d'exprimer dans une unité commune les pouvoirs d'achat des différentes monnaies. Ce taux exprime le rapport entre la quantité d'unités monétaires nécessaire dans des pays différents pour se procurer le même "panier" de biens et de services.

Note : (e) Donnée estimée

 
Dépenses de consommation finale des ménages 201820192020
Dépenses de consommation finale des ménages
(Millions USD, prix constant de 2000)
64.76565.92860.256
Dépenses de consommation finale des ménages
(croissance annuelle en %)
3,41,8-8,6
Dépenses de consommation finale des ménages par habitant
(USD, prix constant de 2000)
1.9932.0031.809

Source : Banque Mondiale, Dernières données disponibles

 
Dépenses de consommation par catégorie de produits en % des dépenses totales
Alimentation 41,3%
Habillement 4,8%
Habitation et énergie 22,1%
Equipements ménagers 3,8%
Hygiène et soins médicaux 7,6%
Transports et communications 7,5%
Enseignement, culture et loisirs 3,6%
Autre dépenses 9,3%

Source: Haut Commisariat au Plan, Dernières données disponibles

 
Taux d'équipement en technologie de l'information et de la communication, pour 100 habitants 2012
Nombre d'abonnements téléphoniques 113,3
Nombre de lignes principales 10,1
Nombres d'abonnements téléphoniques portables 113,3
Nombre d'utilisateurs d'internet 55,0
Nombre de PC 2,5

Source: Union internationale des télécommunications (statistiques TIC), Dernières données disponibles

Retour vers le haut

Opportunités d'affaires

 

Les supports publicitaires

Télévision
La télévision se taille la part du lion : elle représente près de la moitié du marché total de la publicité. Elle affiche des taux de croissance supérieure à 10% depuis plusieurs années. Etant donné que le taux d’alphabétisation n’est que de 56%, la publicité visuelle est le meilleur moyen d’atteindre les clients potentiels.
La télévision possède une clientèle fidèle grâce à des programmes de proximité et est de loin le support qui permet de toucher la population la plus large.


Les principales télévisions
Société Nationale de Radiodiffusion et de Télévision du Maroc
2M
Presse
Le chiffre d'affaires de la publicité dans la presse écrite ne représente que 22% du total. Il n'a pas beaucoup augmenté ces dernières années, alors même que le nombre des publications a explosé.  Cela s'explique notamment par la faiblesse de la diffusion (on ne touche que les catégories sociales élevées) ainsi qu'un prix relatif important.

Les principaux journaux
L'économiste
Aujourd'hui
Libération
Al Massae
Al Ittihad al Ichtiraki
Al Watan
Courrier
Le publipostage est encore relativement peu développé au Maroc mais il se développe notamment grâce à Poste Maroc qui élargit et améliore l'attractivité de son offre.
Moyens de locomotion
Il s'agit du troisième secteur le plus important après la télévision et la presse écrite : sa part de marché se situe aux alentours de 20%. Il est apparu en perte de vitesse ces dernières années, malgré les innovations techniques. Cela s'explique par le fait que le parc est à présent saturé.
Même s'il couvre la presque totalité du territoire, l'affichage permet surtout de toucher un public urbain, en particulier les classes moyennes.


Les principaux acteurs :
JC DECAUX
FC COM
NMN
Maxyes Communication
Radio
La radio n'en est encore qu'à ses balbutiements au Maroc. De nombreuses nouvelles stations voient le jour mais elles peinent à s'imposer.
Elle représente moins de 10% du marché publicitaire. Alors que le chiffre d'affaires publicitaire stagnait quelque peu ces dernières années, il a fortement augmenté.
La radio ne permet cependant d'atteindre qu'une partie limitée de la population marocaine. Mais de l'avis de tous, elle a un fort potentiel de développement.


Les principales radios
Medi 1
Radio 2M
Casa FM
Web
Ce marché a explosé ces dernières années, comme plus généralement le marché de la publicité en ligne. Cela est dû en partie à l'essor d'Internet au Maroc, mais aussi au prix d'une campagne d'e-mailing sans commune mesure avec une campagne publicitaire classique.
Dans beaucoup de cas, il s'agit avant tout de drainer du trafic vers un site web. Elle touche plus particulièrement une population jeune et citadine.


Les principaux acteurs :
Artmedia
WikiDigital
Webeuz
Principales agences de publicité
Medsoft
Best Creative
Taktil Communication
Alter way Group
 

Les grands principes de la réglementation de la publicité

Boisson et Alcool
La publicité pour les boissons alcoolisées et les liqueurs est interdite.
Cigarettes
Interdite depuis 1991
Produits pharmaceutiques et médicaments
Possible
Autres règles
La publicité mensongère est interdite.
L'usage des langues étrangères
La publicité est très souvent en français.
Les organes de régulation de la publicité
Groupement des Annonceurs du Maroc

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Octobre 2022