S'identifier / S'inscrire

Accueil Observer les pays Malawi : Contexte politico-économique

drapeau Malawi Malawi : Contexte politico-économique

Dans cette page : Les indicateurs économiques | Les chiffres du commerce international | Les sources d'information économique générale | Le contexte politique | Réponse du pays au COVID-19

 

Les indicateurs économiques

Comparée à d'autres pays, l'économie du Malawi s'est avérée résistante à la crise du Covid-19, principalement grâce au rôle dominant joué par le secteur agricole. Néanmoins, après un léger rebond en 2021, l'économie du Malawi a connu un nouveau ralentissement en 2022, avec une croissance du PIB estimée à 0,9 % en raison de chocs extérieurs (en particulier les répercussions mondiales de la guerre entre la Russie et l'Ukraine) et d'une aggravation de la crise de la balance des paiements causée par des déséquilibres budgétaires et extérieurs persistants. Le pays a mis en œuvre des mesures significatives pour stabiliser son économie ; cependant, 2023 a posé des obstacles économiques considérables avec une croissance du PIB atteignant seulement 1,6 % (Banque mondiale). Le redémarrage de la production d'énergie à la centrale hydroélectrique de Kapichira a amélioré l'accès à l'électricité, soutenant les secteurs de l'industrie et des services. Néanmoins, la pénurie d'intrants de production a persisté dans tous les secteurs en raison de la pénurie de devises, ce qui a freiné la croissance globale. Le FMI s'attend à ce que la croissance économique atteigne 3,3 % cette année et 3,8 % en 2025.

Les dépenses publiques ont toujours été supérieures à la croissance des recettes, ce qui a entraîné une augmentation du déficit budgétaire, qui a dépassé 10 % du PIB au cours de l'exercice 2022/23. Il est devenu difficile de répondre aux besoins de financement, en particulier au cours de l'exercice 2023/24, les ressources du marché intérieur étant insuffisantes. Toutefois, l'emprunt net devrait diminuer au cours de l'exercice 2023/24 dans le cadre des efforts de réforme budgétaire du gouvernement. Il devrait atteindre 7,4 % du PIB, une amélioration par rapport aux 10,4 % de l'exercice 2022/23, marquant la première baisse en six ans. Cette amélioration est soutenue par une légère diminution des dépenses et une augmentation des recettes de 2,4 % du PIB. Les recettes fiscales devraient augmenter pour atteindre 12,7 % du PIB, grâce à l'amélioration de la collecte dans diverses catégories. L'ajustement de 44 % du kwacha devrait profiter au commerce international et aux taxes sur les transactions. Grâce à l'appui budgétaire attendu et aux gains de change, le décaissement des dons devrait dépasser l'objectif approuvé et atteindre 3,7 % du PIB. Les autres recettes devraient également s'améliorer, atteignant 1,2 % du PIB contre un objectif approuvé de 0,7 %. L'encours de la dette publique et de la dette garantie par l'État continue d'augmenter, sous l'effet d'un recours accru aux emprunts intérieurs et extérieurs. Selon les estimations, la dette publique est passée de 75,7 % du PIB en 2022 à 81,3 % en 2023. L'augmentation des déficits budgétaires et le recours à des emprunts nationaux coûteux ont fait grimper la dette intérieure, qui est passée de 30 % du PIB en 2021 à 42 % en 2023 (données de la Banque mondiale). En novembre 2023, des assurances de financement ont été obtenues de la Chine et de l'Inde, ce qui contribuera au processus de restructuration de la dette. Après une baisse antérieure, l'ajustement de 44 % du kwacha en novembre 2023 a accentué les pressions inflationnistes, sous l'effet de la hausse des prix des produits de base achetés au taux officiel. En conséquence, l'inflation des denrées alimentaires a bondi, atteignant un pic de 43,5 % en décembre 2023.

Bien qu'aucun chiffre fiable ne soit disponible pour le taux de chômage, la pauvreté a augmenté dans les zones rurales où vivent 85 % de la population, par rapport aux zones urbaines où elle a diminué de manière significative au cours de la dernière décennie. Toutefois, en 2023, on estime que 71,7 % de la population vivra en dessous du seuil international de pauvreté (Banque mondiale). Le pays a l'un des PIB par habitant (PPA) les plus bas du monde, estimé à 1 732 USD en 2022 (Banque mondiale). Parmi les autres défis à relever, citons la pénurie de ressources humaines qualifiées, la fourniture de soins de santé et la gestion de la croissance démographique.

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 12,5213,1311,2411,3311,70
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 0,81,63,33,84,3
PIB par habitant (USD) 567578481471473
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 75,881,374,974,673,2
Taux d'inflation (%) 20,830,327,914,78,1
Balance des transactions courantes (milliards USD) -0,40-0,91-0,80-1,06-0,91
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -3,2-6,9-7,1-9,4-7,8

Source : FMI - World Economic Outlook Database , Latest available data

Note : (e) Donnée estimée

Les principaux secteurs économiques

Avec environ 80 % de la population vivant dans les zones rurales, l'économie du Malawi est essentiellement agricole : on estime que le secteur primaire représente 21,8 % du PIB, 80 % des recettes d'exportation et 62 % de l'emploi (Banque mondiale, dernières données disponibles). La principale culture d'exportation et la plus cultivée est le tabac, tandis que les autres cultures génératrices de revenus sont le maïs, le thé, le café, la canne à sucre, le coton, le sorgho et les pommes de terre. Historiquement, le pays produit suffisamment d'aliments pour nourrir sa population, bien que les récoltes puissent être sérieusement affectées par des conditions météorologiques défavorables, comme ce fut le cas en 2015 et 2016 avec les sécheresses induites par El Niño. Selon les données de la FAO, la production totale est estimée à environ 3,8 millions de tonnes, soit une baisse de 3 % par rapport à la moyenne des cinq années précédentes. Dans ce volume, la production de maïs constitue la plus grande partie, estimée à un niveau inférieur à la moyenne de 3,5 millions de tonnes en 2023. La réduction de la production de maïs est principalement attribuée à la baisse des rendements, aggravée par des pertes de récoltes localisées et des dommages dans les districts méridionaux résultant des inondations provoquées par le cyclone Freddy en mars.

Bien qu'encore sous-développé, le secteur industriel contribue, selon les estimations, à 18,3 % du PIB et n'emploie que 8 % de la main-d'œuvre. La majorité de l'activité industrielle du Malawi provient de l'industrie manufacturière et de la transformation des aliments. Malgré les efforts du gouvernement pour stimuler la compétitivité, plusieurs défis continuent d'entraver le secteur, notamment un climat des affaires médiocre, un manque d'infrastructures bien développées et une pénurie de main-d'œuvre qualifiée pour faire fonctionner les machines. Les activités minières se font à petite échelle, car le Malawi ne possède ni pétrole ni métaux précieux (à l'exception du rubis). Cependant, le pays possède quelques gisements de bauxite, d'amiante, de graphite et d'uranium. Selon les données de l'Office national des statistiques (ONS), la production industrielle du Malawi, mesurée par le volume de production des secteurs industriels, a connu une augmentation annuelle moyenne de 8,8 % en 2022. Cependant, malgré cette croissance, la production industrielle globale de tous les secteurs de l'industrie manufacturière a diminué, à l'exception de la fabrication de tabac (+72,9 %), de caoutchouc et de produits en plastique (+7,8 %).

Le secteur des services est le principal contributeur à l'économie, représentant plus de la moitié du PIB (54,9 %) et 30 % de l'emploi. Les principales activités sont le tourisme, les services de santé, le secteur bancaire, les télécommunications et le commerce de détail, le gouvernement du Malawi détenant des parts importantes dans la plupart de ces secteurs. Le tourisme est considéré comme un secteur économique prioritaire dans le plan de développement à long terme du pays "Malawi Vision 2063" : avant la pandémie de COVID-19, le secteur représentait plus de 525 000 emplois, soit près de 7 % de l'emploi total. Après avoir chuté en raison de la pandémie, en 2022, la contribution directe des voyages et du tourisme au PIB s'élevait à 164,2 milliards MWK, soit 1,9 % du PIB (données du Conseil mondial du voyage et du tourisme). Le secteur bancaire du Malawi, supervisé par la Reserve Bank of Malawi (RBM), est généralement stable. Cependant, seulement 25 % de la population adulte utilise les services bancaires. Le secteur comprend huit banques commerciales, dominées par la National Bank of Malawi et la Standard Bank of Malawi, qui détiennent une part de marché combinée de 46 % pour le total des actifs et de 47 % pour le total des dépôts. Elles représentent également 56 % du total des prêts et 58 % du total des capitaux propres (U.S. Trade Administration).

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 61,9 8,1 30,0
Valeur ajoutée (en % du PIB) 21,8 18,3 54,9
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) -1,0 0,9 1,8

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Retrouvez plus d’information sur votre secteur d'activité sur notre service Etudes de marché.

 
 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Kwacha du Malawi (MWK) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 72,7975,3578,0277,7078,92

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
53/100
Rang mondial :
145
Rang régional :
33

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Retour vers le haut

Les chiffres du commerce international

Le Malawi est relativement ouvert au commerce international : le pays est membre de l'OMC et a conclu des accords commerciaux bilatéraux avec deux de ses principaux partenaires commerciaux, l'Afrique du Sud et le Zimbabwe. Le Malawi bénéficie également de l'AGOA (African Growth and Opportunity Act), un programme américain de préférences commerciales. Dans le cadre de sa politique commerciale, le pays a progressivement réduit les protections accordées au commerce intérieur en déplaçant ses sources de revenus des droits de douane vers la consommation et les impôts directs. Dans l'ensemble, l'économie du Malawi reste fortement dépendante de l'agriculture, et ses exportations et importations reflètent cette dépendance à l'égard des biens primaires et intermédiaires : le tabac représente près de la moitié des exportations totales, le pays étant l'un des plus grands producteurs de tabac au monde. Les autres exportations importantes comprennent les arachides, le thé, les légumes secs et les produits agricoles en général. Les importations sont dominées par le pétrole raffiné (16,8 % des importations totales en 2022), les machines, les équipements de transport, les engrais et les médicaments (données Comtrade).

Selon les dernières données disponibles de Comtrade, les principales destinations des exportations du Malawi sont la Belgique (16%), la Tanzanie (9,4%), le Kenya (6,9%), l'Afrique du Sud (6,4%), le Zimbabwe (5. 3 %) et les États-Unis (5,3 %), tandis que les principales origines des importations sont la Chine (16,5 %), les Émirats arabes unis (14,0 %), l'Afrique du Sud (14,0 %), le Koweït (7,4 %), l'Inde (5,5 %) et le Japon (3,2 % - données de 2022).

La balance commerciale du Malawi est structurellement déficitaire. En 2022, les importations de biens ont diminué pour atteindre 1,5 milliard USD, tandis que le pays a exporté des biens pour une valeur d'environ 800 millions USD (respectivement -50,5% et -20,7% en glissement annuel - données OMC). En ce qui concerne les services, les importations se sont élevées à 1,3 milliard d'USD contre 417 millions d'USD d'exportations (données OMC). Le déficit commercial s'est contracté ces dernières années, une tendance qui s'est accentuée en 2022 avec l'effondrement des importations reflétant l'impact des pénuries de devises. Tout en améliorant la balance extérieure, l'indisponibilité des devises a entraîné des pénuries de biens importés (Banque mondiale).

 
Indicateurs du commerce extérieur 20192020202120222023
Importations de biens (millions USD) 2.8922.6783.0731.5861.560
Exportations de biens (millions USD) 8997711.009900880
Importations de services (millions USD) 4595845911.330n/a
Exportations de services (millions USD) 373442462417n/a
Balance commerciale (hors services) (millions USD) -1.733-1.797-1.914n/an/a
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) -1.819-1.940-2.043n/an/a

Source : OMC - Organisation Mondiale du Commerce ; Banque Mondiale , dernières données disponibles

 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2022
Belgique 16,0%
Tanzanie 9,4%
Kenya 6,9%
Afrique du Sud 6,4%
Zimbabwe 5,3%
Voir plus de pays 55,9%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2022
Chine 16,5%
Emirats Arabes Unis 14,0%
Afrique du Sud 14,0%
Koweït 7,4%
Inde 5,5%
Voir plus de pays 42,6%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 
 

Principaux produits échangés

0,9 Mds USD de produits exportés en 2022
Tabacs bruts ou non-fabriqués; déchets de tabacTabacs bruts ou non-fabriqués; déchets de tabac 45,3%
Arachides, non-grillées ni autrement cuites, même...Arachides, non-grillées ni autrement cuites, même décortiquées ou concassées 9,0%
Thé, même aromatiséThé, même aromatisé 8,5%
Légumes à cosse secs, écossés, même décortiqués ou...Légumes à cosse secs, écossés, même décortiqués ou cassés 6,0%
Tourteaux et autres résidus solides, même broyés...Tourteaux et autres résidus solides, même broyés ou agglomérés sous forme de pellets, de l'extraction de l'huile de soja 2,8%
Voir plus de produits 28,4%
1,6 Mds USD de produits importés en 2022
Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux ...Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux (autres que les huiles brutes); préparations n.d.a. contenant en poids >= 70% d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l'élément de base; déchets d'huiles contenant principalement des huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux 16,8%
Engrais minéraux ou chimiques azotés (à l'excl....Engrais minéraux ou chimiques azotés (à l'excl. des produits présentés soit en tablettes ou formes simil., soit en emballages d'un poids brut <= 10 kg) 8,0%
Engrais minéraux ou chimiques contenant deux ou...Engrais minéraux ou chimiques contenant deux ou trois des éléments fertilisants : azote, phosphore et potassium; autres engrais (sauf engrais d'origine uniquement animale ou végétale; engrais minéraux ou chimiques azotés, phosphatés ou potassiques); engrais d'origine animale ou végétale et engrais minéraux ou chimiques, présentés soit en tablettes ou formes simil., soit en emballages d'un poids brut <= 10 kg 5,4%
Huile de palme et ses fractions, même raffinées,...Huile de palme et ses fractions, même raffinées, mais non chimiquement modifiées 2,6%
Voitures de tourisme et autres véhicules...Voitures de tourisme et autres véhicules automobiles principalement conçus pour le transport de personnes (autres que les véhicules pour le transport de >= 10 personnes, chauffeur compris, du n° 8702); voitures du type 'break' et voitures de course 2,3%
Voir plus de produits 64,8%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Flux Import-Export.

 
 

Principaux services échangés

0,3 Mds USD de services exportés en 2019
31,16%
28,45%
16,62%
15,51%
3,82%
1,74%
0,97%
0,60%
0,59%
0,55%
0,5 Mds USD de services importés en 2019
35,20%
21,26%
12,82%
12,82%
4,76%
4,37%
4,18%
3,60%
0,51%
0,49%

Source : Département des statistiques des Nations Unies, dernières données disponibles

Return to top

Les sources d'information économique générale

Les ministères
Liste des ministères du Malawi
L'office de statistique
Office national des statistiques du Malawi
La banque centrale
Banque centrale du Malawi
Les places boursières
Bourse du Malawi
Les moteurs de recherche
Les portails économiques

Retour vers le haut

Le contexte politique

Chefs de gouvernement
Président : Lazarus Chakwera (depuis le 28 juin 2020)
Vice-Président : Saulos Chilima (depuis le 3 Février 2020)
Les prochaines élections
Election Présidentielles: 2025
Assemblée Nationale: mai 2024
Les principaux partis politiques
Le Malawi est un État multipartite. Les principaux partis politiques sont les suivants

- le Parti du Congrès du Malawi (MCP) : centre-droit (l'actuel président Lazarus Chakwera appartient au MCP)
- Parti démocratique progressiste (DPP) : libéral
- United Transformation Movement (UTM) : centre à centre-droit
- Front démocratique uni (UDF) : centre-gauche
- Parti populaire (PP) : centre-droit
- Alliance pour la démocratie (AFORD) : centre-gauche.
La nature de l'Etat
Le Malawi est une république présidentielle.
Le pouvoir exécutif
Le pouvoir exécutif est exercé par le gouvernement. Le président du Malawi, élu au suffrage universel direct tous les cinq ans, est à la fois le chef de l'État et le chef du pouvoir exécutif. Le président nomme son cabinet, dont les membres peuvent être choisis au sein ou en dehors du Parlement.
Un vice-président est élu en même temps que le président. Le président peut choisir de nommer un second vice-président, qui doit être issu d'un parti différent.
Le pouvoir législatif
Le pouvoir législatif est dévolu au Parlement qui, en vertu de la Constitution, comprend deux chambres : l'Assemblée nationale - dont les 193 membres sont élus pour un mandat de cinq ans dans des circonscriptions à siège unique - et le Sénat - qui devait à l'origine compter 80 sièges et représenter les chefs traditionnels, les différentes circonscriptions géographiques et les groupes d'intérêts spéciaux (tels que les femmes, les handicapés, les jeunes), mais qui n'a jamais vu le jour.
 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
62/180
 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Partiellement libre
Liberté politique :
3/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Retour vers le haut

Réponse du pays au COVID-19

Restrictions de voyage
Regularly updated travel information for all countries with regards to Covid-19 related entry regulations, flight bans, test and vaccines requirements is available on TravelDoc Infopage.
To find information about the current travel regulations, including health requirements, it is also advised to consult Travel Regulations Map provided and updated on a daily basis by IATA.
Restrictions import & export
A general overview of trade restrictions which were adopted by different countries during the COVID-19 pandemic is available on the International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage.
Plan de relance économique
For the general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 pandemic (fiscal, monetary and macroeconomic) undertaken by the government of Malawi, please consult the country's dedicated section in the IMF’s Policy Tracker platform.
Plan de soutien aux entreprises
For an evaluation of impact of the Covid pandemic on SMEs and an inventory of country responses to foster SME resilience, refer to the OECD's SME Covid-19 Policy Responses document.
You can also consult the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.

 

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2024