Accueil Observer les pays Irak : Acheter et Vendre

drapeau Irak Irak : Acheter et Vendre

Dans cette page : Les procédures d'accès au marché | Approcher le consommateur | Distribuer un produit | E-commerce | Organiser son transport de marchandises | Identifier un fournisseur

 

Les procédures d'accès au marché

La coopération économique internationale
Etant donné son potentiel pétrolier, l’Irak cherche à jouer un rôle plus important au sein de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et à renforcer ses liens avec ses voisins arabes.
L’Irak est membre de la Ligue des Etats Arabes et de la Grande zone arabe de libre-échange. En 2013, l’Irak a ratifié l’Accord cadre pour le commerce et l’investissement (ACCI) ainsi que l’Accord de partenariat et de coopération avec l’Union Européenne en 2012.
Les barrières non-tarifaires
Les barrières douanières non-tarifaires sont constituées par les infrastructures inadaptées et la capacité commerciale restreinte, les délais élevés des procédures douanières, les problèmes de sécurité et des interdictions particulières d’importation ou d’exportation.
Les droits de douane et les taxes à l'importation
Selon le ministère des Finances de la République d’Irak, le taux moyen des droits de douane s’élevaient à environ 10% en 2016. A compter de décembre 2016, l’Irak a modifié son taux de droits de douane sur certains biens d’importation tels que les cigarettes (droits de douane de 75%), les jus (25%), les téléviseurs (35%), les boissons alcoolisées (100%), les climatiseurs (25%) et les berlines (25%).
Depuis le 1er janvier 2018, les taux de droits de douane sur les autres biens importés ont été augmentés à 30% pour la plupart d’entre eux.

Retrouvez les droits de douane et les taxes locales qui s'appliquent à votre produit sur notre service Droits de douane et taxes locales.


La classification douanière
L’Irak est membre de l’Organisation mondiale des douanes et se conforme au régime douanier harmonisé.
Les procédures d'importation
Les importations du secteur privé nécessitent en général des autorisations, même s’il existe quelques rares exceptions. Pour importer des biens, les documents suivants doivent être fournis aux autorités douanières : une facture commerciale (comprenant une description du produit, une mention du pays d’origine et les coordonnées du fabricant) ; un certificat d’origine (même s’il n’est souvent pas demandé, si l’origine du produit apparaît sur la facture) ; deux copies de la liste de colisage ; trois copies du bon de chargement.
Pour les cargaisons à destination d’Erbil, une lettre d’autorisation de la part de l’expéditeur est exigée. Pour plusieurs d’information, veuillez cliquer ici.
Importer des échantillons
Il n’y a pas de procédures propres aux envois d’échantillons. La même liasse de documents est requise pour ce type de cargaisons que pour une cargaison normale. La valeur des biens doit quand même apparaître sur la facture commerciale avec la mention « à des fins de dédouanement uniquement ». Les factures de valeur nulle ne sont pas recevables.
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Contrôle des importations et Contrôle des exportations.

 
Pour plus d'informations

Plus d'informations sur la page "Traders, Agents in Iraq" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.

Retour vers le haut

Approcher le consommateur

Opportunités d'affaires

Principales agences de publicité
Groupe Hama
Delona
Harf Promotions

Retour vers le haut

Distribuer un produit

L'évolution du secteur
L'Irak est partagé en deux régions principales : la région semi-autonome du nord, qui est administrée par le Gouvernement Régional du Kurdistan (GRK), ainsi que la région du sud et du centre du pays, qui sont gérées par le gouvernement central. Le secteur de la distribution est dominé par le secteur public, en particulier dans l’agroalimentaire. Conjointement à une forte croissance économique, il y a une demande croissante pour les supermarchés modernes sur le modèle occidental, notamment dans la région du Kurdistan irakien. Le ministère du Commerce, par le biais du Système public de distribution de produits alimentaires (en anglais Public Food Distribution System ou PFDS), continue de fournir aux irakiens cinq denrées alimentaires de base à des prix subventionnés.

Alors que la production agricole est en baisse, les importations de produits alimentaires sont devenues primordiales. Les entreprises publiques distribuant des denrées alimentaires importées aux citoyens sont progressivement devenues des acteurs majeurs du secteur de la distribution de produits alimentaires. L’entreprise publique Foodstuff Trading Co. importe et vend des produits alimentaires de base tels que du sucre, de l’huile végétale, et du lait infantile. De la même manière, l’Office des céréales d’Irak (en anglais Grain Board of Iraq ou GBI) importe et distribue du riz. L’entreprise publique de traitement des grains (en anglais State Company for Grain Processing) moud le blé acheté par l’Office des céréales d’Irak et distribue de la farine aux irakiens par le biais de programmes publics. Le lait frais est collecté et transformé par l’Entreprise publique laitière ; les produits laitiers sont vendus dans des magasins de vente au détail à Bagdad et aux alentours.

Pour contribuer à combattre les importations de mauvaise qualité, l’Organisation centrale de normalisation et de contrôle de la qualité (COSQC) a mis en place en 2011 un nouveau programme de contrôle avant expédition. Le programme d’inspection, test et certification avant importation (en anglais Pre-Importation Inspection, Testing and Certification ou PITC) contrôle les produits au départ et édite des certificats de conformité pour les produits admissibles importés par le secteur privé. Cependant, le programme PITC a contribué à l’augmentation des coûts des importateurs et des exportateurs, qui est répercutée sur les consommateurs. D’après certaines informations, le PITC augmente les coûts de 5 000 dollars US par conteneurs de volaille ou de bœuf. Les prix des produits alimentaires au détail ont doublé depuis mai 2011.
Les principaux partenaires commerciaux de l’Irak pour les produits alimentaires sont la Turquie (principalement des plats préparés, des fruits et des légumes ainsi que de la farine de blé) et l’Iran (bétail, légumes et fruits), suivi par l’Arabie Saoudite, l’Egypte, la Jordanie et la Syrie.
Part de marché
Selon la chambre irakienne du Commerce, il y a plus de 100 000 commerçants immatriculés, qui vendent des produits alimentaires en Irak et environ 200 000 petits commerçants informels. Les commerçants achètent principalement auprès des grossistes.
Les principales chaînes de magasins sont : les hypermarchés Carrefour ; les hypermarchés City Centre (magasins appartenant à Hewa) ; les supermarchés Warda ; les supermarchés World Mall. Le principal grossiste est le groupe Khudairi.
A travers le pays, il y a plusieurs centaines de magasins fournis par le gouvernement dans le cadre du Système public de distribution de produits alimentaires (en anglais Public Food Distribution System ou PFDS), où les irakiens reçoivent des denrées alimentaires de base subventionnées par le gouvernement, tels que du riz, de la farine, de l’huile végétale et du sucre. La qualité et la disponibilité des produits dans ces magasins est fortement variable. Les magasins du Système public de distribution de produits alimentaires ne sont pas autorisés à vendre des produits alimentaires en-dehors du programme de carte de rationnement du gouvernement.

Retour vers le haut

E-commerce

Accès à Internet
L'Irak compte près de 40 millions d'habitants et son taux de pénétration d'Internet est estimé à 48,3% en 2017. Selon le rapport sur le marché mondial de la téléphonie mobile 2017 de Newzoo, le taux de pénétration du smartphone dans le pays est estimé à 19,9%. Google est le moteur de recherche Web le plus populaire en Irak, bien qu'aucune donnée détaillée fiable ne soit disponible.
Le marché du e-commerce
Bien que le commerce électronique puisse générer plusieurs avantages pour les consommateurs irakiens - comme la possibilité de comparer les biens et les prix, de recevoir des biens et des produits de base étrangers autrement non disponibles, etc. -, le marché n’est pas encore bien développé. L'un des principaux obstacles au commerce électronique est le faible taux de pénétration de l'Internet et le manque d'infrastructures technologiques. En règle générale, les connexions Internet sont lentes et coûteuses, avec de sérieuses restrictions pour les fournisseurs de services. Un autre problème majeur qui contribue à la faible croissance du commerce électronique est le faible niveau de connaissances en informatique de la population irakienne. Cependant, le principal problème qui entrave le commerce électronique est peut-être le fait que les consommateurs irakiens préfèrent utiliser les espèces, pour des raisons fiscales et techniques (méfiance à l'égard des banques irakiennes, rareté des cartes de crédit, etc.). Parmi les principaux sites de commerce électronique actifs en Irak, on trouve : Kurdshopping.com, Opensooq.com, Dasy2.com, Mredy.com et Kurdsale.com. En ce qui concerne les médias sociaux, les citoyens irakiens préfèrent utiliser YouTube, avec un taux de pénétration de 66,1% parmi les utilisateurs d'Internet, suivi par Instagram (15,7), Facebook (15%) et Twitter (2,4%). En raison de manifestations dans le centre et le sud de l'Irak contre le manque de services publics, le Conseil de sécurité nationale irakien a décidé d'interdire l'utilisation des médias sociaux pendant deux semaines en juillet 2018.

Retour vers le haut

Organiser son transport de marchandises

Les ports
Port de Umm Qasr
Port de Basra
Les aéroports
Aéroport international de Suleimaniya
Aéroport international de Bagdad
L'administration des transports maritimes
Compagnie générale des ports d'Irak
L'administration des transports aériens
Autorité irakienne de l'aviation civile
L'administration des transports routiers
Ministère irakien des transports
L'administration des transports ferroviaires
Chemins de fer de la République d'Irak

Retour vers le haut

Identifier un fournisseur

Le type de production
Pour les ressources destinées aux entreprises sur la gestion du risque de production et de la chaîne d'approvisionnement dû à l'apparition de la pandémie de Covid19, veuillez consulter le rapport COVID-19 : Managing supply chain risk and disruption (en anglais ; Deloitte Canada, 2020), ainsi que le rapport COVID-19 : How to fortify your supply chain (en anglais ; Kearney, 2020).
La plate-forme COVID Action Plan du Forum économique mondial fournit des informations utiles sur les dernières tendances stratégiques concernant les implications de COVID-19 pour les entreprises, y compris les systèmes de production et d'approvisionnement. Le rapport "Outbreak Readiness and Business Impact" (en anglais ; Forum économique mondial en collaboration avec le Harvard Global Health Institute) offre un aperçu de la gestion du risque d'épidémie par les entreprises et des stratégies pour une réponse efficace et la résilience.

D’après la Banque Mondiale, l’économie très étatisée de l’Irak est dominée par le secteur pétrolier, qui fournit plus de 90% des recettes du gouvernement, 80% des devises étrangères et est un facteur important de la richesse de l’économie.
Traditionnellement, la majeure partie de l’activité manufacturière irakienne est étroitement liée au secteur pétrolier. Les principales industries de cette catégorie sont le raffinage du pétrole et la production de produits chimiques et d’engrais. L’industrie représente 40,6% du total du PIB (et 18,7% de la main d’œuvre), tandis que le secteur des services compte pour 54,6% (et 59,8% de la main d’œuvre). L’agriculture arrive en dernière position avec 4,8% du PIB et 21,6% de la main d’œuvre.

 

Trouvez des annuaires sectoriels en Irak grâce à notre service Annuaires professionnels.

 
Associations professionnelles par secteur
7 fédérations professionnelles répertoriées pour l'Irak.
 
Les chambres de commerce et leur représentation à l'étranger
Actualités des affaires irakiennes (Iraq Business News)
Ministère irakien de l'Industrie
Contacter vos représentations commerciales en Irak
Ambassade du Maroc en Irak (installée en Jordanie)
Téléphone :  00 (962) 65 68 05 91
Fax : 00 (962) 65 92 87 56
Contactez l'ambassade par e-mail
Associations professionnelles générales
Association des hommes d'affaires d'Irak
Centres de développement des petites entreprises en Irak
 
 

Plus d'informations sur la page "Service Providers in Iraq" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

Plus d'informations sur la page "Sales in Iraq" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022