S'identifier / S'inscrire

Accueil Observer les pays Honduras : Le contexte économique

drapeau Honduras Honduras : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Le Honduras a connu un taux de croissance annuel moyen de 3,7 % entre 2010 et 2019, principalement alimenté par la consommation des ménages tirée par les envois de fonds. Cette croissance a été soutenue par des politiques macroéconomiques saines, notamment l'adhésion à la loi sur la responsabilité fiscale (FRL), un taux de change stable, des réserves de change suffisantes et un secteur financier robuste. Toutefois, la capacité de production du pays n'a pas augmenté de manière significative. En 2023, la croissance du PIB réel s'est ralentie, passant de 4,0 % en 2022 à 3,5 % selon les estimations. Cette baisse a été influencée par la diminution de la demande de textiles honduriens aux États-Unis, ce qui a entraîné une contraction de 7,2 % de l'industrie manufacturière. Toutefois, les envois de fonds réguliers et la croissance soutenue du crédit ont soutenu la consommation et l'investissement des ménages, contribuant ainsi à atténuer l'impact de la baisse des exportations. Selon la Banque mondiale, la croissance devrait ralentir à 3,4 % en 2024 et à 3,3 % en 2025, l'atonie de l'économie américaine retardant la reprise des exportations manufacturières et freinant les envois de fonds des travailleurs émigrés. Cela devrait entraîner un ralentissement de la croissance de la consommation des ménages.

Selon les estimations, le déficit budgétaire s'est creusé pour atteindre 1,3 % du PIB en 2023, l'exécution des investissements publics s'étant améliorée au second semestre, en particulier dans les secteurs de l'énergie, des routes et des projets productifs. La dette publique a diminué pour atteindre 45,1 % du PIB en juin 2023, contre 46,2 % en juin 2022, en raison de remboursements nets de capital (Banque mondiale). À l'avenir, le déficit budgétaire devrait se creuser pour atteindre 2,5 % du PIB en 2024, l'exécution du budget continuant de s'améliorer. Toutefois, il devrait se réduire progressivement à moyen terme pour atteindre l'objectif de 1 % fixé par la loi sur la responsabilité budgétaire (FRL). Cette trajectoire sera soutenue par l'élargissement de l'assiette fiscale et l'amélioration de l'efficacité de la collecte des recettes et des dépenses publiques. L'inflation s'est modérée pour atteindre 6,7 % en 2023, après avoir culminé à 9,1 % en 2022. Cette diminution a été attribuée à la baisse des prix internationaux et aux mesures prises par la banque centrale pour absorber les liquidités, telles que les opérations d'open market et les augmentations des réserves obligatoires et du taux au jour le jour, ce qui a entraîné une hausse des taux d'intérêt du marché. L'inflation devrait se situer dans la fourchette cible de la banque centrale de 4±1 pour cent en 2024, s'alignant sur la baisse des prix internationaux. Malgré la reprise potentielle de l'inflation énergétique, les pressions inflationnistes devraient rester modérées à moyen terme (Banque mondiale).

Le taux de chômage a été estimé à 6,8 % en 2023 par la Banque mondiale (contre 7 % un an plus tôt). Les disparités entre hommes et femmes sur le marché du travail persistent, le taux de chômage des femmes étant presque le double de celui des hommes, tandis que le taux de participation des femmes à la population active, de 40 % en 2023, est environ deux fois moins élevé que celui des hommes. En 2023, la pauvreté, définie comme le fait de vivre en dessous du seuil de 6,85 USD, est estimée à 51,3 %, en baisse par rapport à 2022 mais toujours au-dessus des niveaux pré-pandémiques. En outre, l'inégalité, mesurée par l'indice de Gini, est estimée à 47,3 %. Le Honduras souffre également d'un taux élevé de criminalité, qui lui coûte 10 % de son PIB selon la Banque mondiale. Des progrès ont toutefois déjà été réalisés, puisque le nombre d'homicides a considérablement baissé dans le pays au cours des dernières années. La migration est également un problème, car la baisse de la production de café, l'adversité financière et les taux élevés de criminalité poussent les agriculteurs vers les États-Unis.

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 31,7234,8937,3639,6241,96
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 4,03,53,63,73,8
PIB par habitant (USD) 3.0813.3303.5053.6533.802
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 49,244,544,644,544,0
Taux d'inflation (%) 9,16,74,44,14,0
Balance des transactions courantes (milliards USD) -2,08-1,39-1,60-1,64-1,66
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -6,6-4,0-4,3-4,1-4,0

Source : FMI - World Economic Outlook Database - October 2021.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Lempira hondurien (HNL) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 2,332,422,552,552,59

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 24,8 23,3 51,9
Valeur ajoutée (en % du PIB) 12,6 26,3 56,4
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) -0,7 5,3 6,2

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs socio-économiques 2024 (e)2025 (e)2026 (e)
Taux de chômage (%) 8,08,08,0

Source : FMI - World Economic Outlook Database - Dernières données disponibles

 

Retour vers le haut

La population active en chiffres

201820192020
Population active 4.499.9014.627.3924.122.919

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 68,74%70,77%71,05%
Taux d'activité des hommes 88,32%87,88%87,96%
Taux d'activité des femmes 49,38%53,83%54,28%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
59,8/100
Rang mondial :
98
Rang régional :
19

Liberté Economique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Partiellement libre
Liberté politique :
4/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
151/180

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
La Tribuna (seulement en espagnol)
La Prensa (seulement en espagnol)
Tiempo (seulement en espagnol)
El Heraldo (seulement en espagnol)
Diez (seulement en espagnol)
Journaux du Honduras
Les ressources utiles
Ministère des Finances
Ministère du développement économique
Ministère de l'intérieur, de la justice et de la décentralisation
Banque Centrale du Honduras
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2024