S'identifier / S'inscrire

Accueil Observer les pays Guatemala : Investir

drapeau Guatemala Guatemala : Investir

Dans cette page : Les IDE en chiffres | Pourquoi choisir d'investir au Guatemala | Les procédures relatives à l'investissement étranger | Les opportunités d'investissement

 

Les IDE en chiffres

Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, le Guatemala a reçu 915 millions USD d'entrées d'IDE en 2020, soit une légère baisse par rapport aux 975 millions USD de 2019, en raison de la crise économique mondiale déclenchée par la pandémie de Covid-19. Les entrées d'IDE au Guatemala ont été estimées à 17,3 milliards USD en 2020. Les niveaux d'investissement au Guatemala sont inférieurs en pourcentage du PIB (moins de 15%) que dans les économies d'Amérique latine (22%) ou émergentes (33%) (El Periódico). Les causes incluent la faible confiance des investisseurs, les goulots d'étranglement institutionnels et l'incertitude, reconnus par la Banque du Guatemala comme des facteurs encore plus importants dans les décisions d'investissement que les taux d'intérêt ou le coût de la main-d'œuvre. Les principaux pays investisseurs sont les États-Unis, le Mexique, la Colombie et le Luxembourg. Parmi les activités qui ont attiré le plus de flux d'IDE ces dernières années figurent l'industrie manufacturière, le commerce et la réparation de véhicules, les activités financières et d'assurance, ainsi que les services d'eau, d'électricité et d'assainissement.

Le Guatemala est le 96e pays du rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale, une amélioration de deux points par rapport à l'année précédente. Le gouvernement guatémaltèque encourage l'investissement étranger et les investisseurs bénéficient techniquement d'un traitement égal aux investisseurs nationaux, mais divers obstacles réglementaires peuvent constituer un obstacle à l'investissement. Le Guatemala est soutenu par des accords de libre-échange avec les États-Unis et l'UE, sa situation stratégique, ses ressources naturelles abondantes, un bon environnement commercial, de solides performances en logistique et en tourisme, son intérêt pour le développement technologique et son aspiration à devenir une plaque tournante régionale. Il existe également huit zones économiques franches au Guatemala, qui offrent des incitations fiscales aux investisseurs. Cependant, les obstacles à l'IDE comprennent l'insécurité, le manque d'une population hautement qualifiée, des infrastructures de faible qualité, des institutions juridiques faibles, des charges administratives, une instabilité sociale et politique, et des niveaux élevés de criminalité et de trafic de drogue. Les investisseurs se sont également méfiés d'une baisse des investissements publics et des tensions politiques entre la présidence et la Commission internationale contre l'impunité au Guatemala (El Periódico).

 
 
Investissement Direct Etranger 201920202021
Flux d'IDE entrants (millions USD) 9769323.472
Stocks d'IDE (millions USD) 16.67017.57021.423
Nombre d'investissements greenfield* 20712
Value of Greenfield Investments (million USD) 774120417

Source : CNUCED - Dernières données disponibles.

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

Retour vers le haut

Pourquoi choisir d'investir au Guatemala

Les points forts
Le marché guatemaltèque est compétitif. Le pays bénéficie d'une place avantageuse due à sa proximité avec le Mexique et les États-Unis d'une part et le reste de l'Amérique centrale d'autre part. L'union douanière instaurée entre les pays d'Amérique centrale et du nord facilite le transit et l'échange de richesses. Aujourd'hui, les IDE fournissent 17.4% du PIB. Les dernières lois cadres entrées en vigueur ont accéléré les privatisations et institué la fin des monopoles. A ce titre, de nombreux investissements privés vont pouvoir être réalisés au cours des prochaines années. Les secteurs privilégiés sont ceux de l'agroalimentaire, des télécommunications, du tourisme et des biens de consommation.
Les points faibles
Le Guatemala rencontre les problèmes habituels des pays dits "en développement". La corruption et la faiblesse du système de protection de la propriété intellectuelle sont les deux lacunes les plus notables. De plus, la lenteur et la complexité des démarches administratives et bureaucratiques sont parfois décourageantes. L'insécurité et les inégalités sociales peuvent être un frein au développement d'une entreprise ainsi que la vétusté des réseaux routiers et de communication dans certaines parties du pays.
Les mesures mises en place par le gouvernement
Depuis 2004 le pays fournit d'importants efforts pour promouvoir l'investissement étranger, faciliter les démarches administratives et mettre en place des réseaux d'information nécessaires pour tout investisseur étranger. La corruption et la violence sont dénoncées et combattues par l'Etat. L'application et la réussite des objectifs prend du temps mais le Guatemala s'inscrit clairement dans une démarche d'ouverture économique et commerciale. Preuve en est la signature de nombreux traités, conventions et accords commerciaux ces dernières années. Il faut également noter que le Guatemala fait partie de la MIGA : Multilatéral Investment Guarantee Agency, l'organe de la Banque Mondiale en charge de la promotion et de la protection de l'investissement étranger. Il a aussi ratifié l'OPIC : Overseas Private Investment Corporation. L'appartenance à ce type d'institution montre la volonté du Guatemala de créer un environnement sain et attractif pour les investisseurs.

Retour vers le haut

Les procédures relatives à l'investissement étranger

La liberté d'établissement
La liberté d'établissement pour un investisseur est totale, il existe même des incitations pour les attirer. En ce qui concerne les incitations sectorielles, la production ou les opérations d'assemblage utilisant des machines ou des composants importés est fortement encouragée. Ces produits doivent être destinés à l'exportation, en dehors de la zone Amérique Centrale. Les entreprises installées dans ces zones franches sont exemptées de toutes taxes et de droits de douane (sauf les contributions pour la sécurité sociale). Pour plus d'informations consulter l'Agence de Promotion des Investissements et la Fondation pour le Développement du Guatemala.
La réglementation concernant les prises de participation
La prise de participation majoritaire au capital d'une entreprise locale est autorisée au Guatemala. Il y a néanmoins des restrictions concernant certains secteurs comme la presse, l'aviation, le secteur naval, pour des raisons évidentes de sécurité et d'indépendance.
Les obligations de déclaration
L'agence de promotion des investissements étrangers dans le pays permet de s'informer sur les autorisations nécessaires à l'implantation. Voir aussi : INVEST IN GUATEMALA
L'organisme auprès duquel déclarer l'investissement
Registre Mercantil
Demande d'autorisation spécifique
Aucune

Retour vers le haut

Les opportunités d'investissement

Les agences d'aide à l'investissement
E-regulation Guatemala
Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Tenders Info, Appels d'offres au Guatemala
Globaltenders, Appels d'offres et projets au Guatemala
DgMarket - Appels d'offres dans le monde, Appels d'offres dans le monde
Les autres ressources utiles
E-regulation Guatemala
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Septembre 2022