S'identifier / S'inscrire

Accueil Observer les pays Guatemala : Acheter et Vendre

drapeau Guatemala Guatemala : Acheter et Vendre

Dans cette page : Les procédures d'accès au marché | Approcher le consommateur | Distribuer un produit | E-commerce | Organiser son transport de marchandises | Identifier un fournisseur

 

Les procédures d'accès au marché

Les conventions internationales
Signataire du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone
Signataire de l'Accord de Wassenaar sur le contrôle à l'exportation des armes conventionnelles et des biens et technologies à double usage
La coopération économique internationale
Le Guatemala appartient à de la ZLEA : Zone de Libre Echange Américaine, ainsi qu'au Marché Commun Centre Américain
Les barrières non-tarifaires
Le Guatemala dispose d'un régime d'importation assez libéral. Tous les produits agro-alimentaires doivent être enregistrées auprès du Département pour l'Enregistrement et le Contrôle des Denrées Alimentaires (Ministère de la Santé). L'étiquetage doit reprendre les ingrédients, le numéro d'enregistrement et la date limite de consommation. Les produits pharmaceutiques doivent avoir une " inscription sanitaire " auprès du Ministère de la Santé avant de pouvoir être commercialisés au Guatemala.
Les droits de douane et les taxes à l'importation
5.8%

Retrouvez les droits de douane et les taxes locales qui s'appliquent à votre produit sur notre service Droits de douane et taxes locales.


La classification douanière
Le Guatemala applique le Système Douanier Harmonisé. Les droits de douane sont calculés Ad Valorem sur la valeur CIF. Les douanes sont gérées par le Ministère des Finances. Dans le cadre de l'Accord d'Intégration Economique d'Amérique Centrale (Guatemala, Salvador, Honduras, Nicaragua) le Guatemala applique un tarif extérieur commun (SAC). Le SAC établit un plafond douanier de 15% et un minimum de 0%. Le Guatemala, le Honduras et le Salvador ont quasiment éliminé les droits de douane entre eux. Les produits industriels et les biens d'équipements non produits dans les pays de l'Accord sont taxés pour la plupart à 0%. Pour connaître les droits de douane au Guatemala, veuillez consulter le Ministère de l'économie du Guatemala (rubrique SAC, en espagnol).
Les procédures d'importation
Le Guatemala applique le Système Douanier Harmonisé. Les droits de douane sont calculés Ad Valorem sur la valeur CIF. Les douanes sont gérées par le Ministère des Finances.
Dans le cadre de l'Accord d'Intégration Economique d'Amérique Centrale (Guatemala, Salvador, Honduras, Nicaragua) le Guatemala applique un tarif extérieur commun (SAC). Le SAC établit un plafond douanier de 15% et un minimum de 0%. Il existe, cependant, une certaine flexibilité au moment d'appliquer ces dits accords, tant sur le calendrier d'harmonisation que sur la couverture. le Guatemala, le Honduras et le Salvador ont quasiment éliminé les droits de douane entre eux. Les produits industriels et les biens d'équipements non produits dans les pays de l'Accord sont taxés pour la plupart à 0%. Pour connaître les droits de douane au Guatemala, veuillez consulter le Ministère de l'économie du Guatemala (rubrique SAC, en espagnol).
Importer des échantillons
L'importation d'échantillons sans valeur commerciale est autorisée. L'importateur doit présenter la documentation du produit avec une estimation du prix du produit. Lors du passage à la douane, la valeur de l'échantillon sera déterminée et un impôt d'importation sera prélevé selon cette valeur. Consulter le document d'importation d'échantillons sur site de la SAT (in Spanish) (en espagnol).
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Contrôle des importations et Contrôle des exportations.

 
Pour plus d'informations
SAT (Superintendencia de administración tributaria). Site d’information sur les douanes au Guatemala (en espagnol)

Retour vers le haut

Approcher le consommateur

Opportunités d'affaires

Principales agences de publicité
Union guatemaltèque des Agences Publicitaires (en espagnol)

Retour vers le haut

Distribuer un produit

L'évolution du secteur
L'activité économique se concentre autour de la capitale Ciudad Guatemala et de moindre manière autour des villes de Quezaltenango, Puerto Barrios, Huehuetenango, Totonicapán, Escuintla et Antigua. La tendance est à la concentration, ce qui a pour effet de faire disparaître les intervenants mineurs. Ce phénomène se fait au profit notamment des 2 principaux groupes que sont l'enseigne nationale La Fragua qui dispose de plus de 100 points de vente avec les magasins Almacenes Paiz et le groupe américain Price Smart. Le reste du marché est détenu par les sociétés Multimart et La Torre. Cependant, il existe toujours une myriade de petits distributeurs locaux, surtout dans les zones moins urbanisées, ce réseau de distribution est encore assez dense et fréquenté, et il n'est pas négligeable. Dans l'ensemble, il y a deux possibilités pour vendre son produit par le pays : installer directement ses points de vente dans les grands centres ou faire appel à un réseau de distribution.
Part de marché
La Fragua et Almacenes Paiz
Les organismes de la vente au détail
Association des franchises (en espagnol)
Chambre de commerce américaine au Guatemala
Chambre de commerce du Guatemala
Ministère de l'économie Guatemala

Retour vers le haut

E-commerce

Accès à Internet
Selon le rapport du Bureau du recensement américain, il y avait 6,2 millions d'internautes au Guatemala en 2017, soit un taux de pénétration de 37%. En partie à cause des coûts élevés de la connectivité, une petite partie seulement de la population guatémaltèque est connectée à Internet, ce qui en fait l’un des pays les moins connectés d’Amérique latine. L’accès à Internet est disponible dans tout le Guatemala, mais il est principalement concentré dans les zones urbaines et autour des destinations touristiques. En 2017, le pays a adhéré à l'Alliance for Affordable Internet, devenant ainsi le premier pays d'Amérique centrale à rejoindre l'Alliance. Dans le cadre de sa stratégie de réduction des prix, le gouvernement entend élaborer un plan clair et solide pour promouvoir le haut débit et proposer des mesures concrètes pour assurer l'inclusion numérique de tous les Guatémaltèques.
Le marché du e-commerce
Le marché guatémaltèque du e-commerce en est à ses débuts et la plupart des achats sont effectués sur des sites Web internationaux. Cependant, le marché croît rapidement dans le pays et certaines grandes banques, supermarchés et associations ont commencé à s’adapter au commerce électronique. Même certaines agences gouvernementales ont récemment lancé des sites Web offrant des services interactifs, reconnaissant que le commerce électronique est un marché important. Selon l'Association guatémaltèque du commerce électronique, en 2017, les achats sur Internet ont atteint 540 millions USD sur des sites Web étrangers et 50 millions USD dans des magasins locaux. Les Guatémaltèques préfèrent toujours les interactions face à face, mais les jeunes générations s'éloignent du commerce de détail traditionnel et utilisent davantage la technologie. Seulement 17% des Guatémaltèques possèdent une carte de crédit ou de débit, la plupart des transactions se font donc en espèces. Seulement 1% de la population utilise l'argent mobile comme moyen de paiement. Selon une étude de la CNUCED, le commerce électronique mobile est de plus en plus populaire : 18% des habitants du Guatemala utilisent actuellement des applications de trading ou de commerce électronique. La faiblesse de la connectivité et des infrastructures, le nombre peu élevé d’utilisateurs de cartes de crédit et les difficultés de livraison sont encore des défis importants pour le e-commerce électronique. Cependant, le marché a enregistré une croissance malgré ces défis. Le gouvernement élabore actuellement un ensemble de lois visant à renouveler la législation existante contre la fraude et la contrebande douanière, ce qui devrait avoir une incidence positive sur le commerce électronique. Kemik.gt, grecom.gt, olx.com.gt et les géants mondiaux Amazon et Ebay comptent parmi les sites de commerce électronique les plus populaires du pays.

Retour vers le haut

Organiser son transport de marchandises

Les principaux moyens de transport
Le réseau routier est en pleine extension. Il se modernise et permet une plus grande circulation des biens. Noter que l'essence est bien plus économique au Guatemala. Le réseau ferroviaire compte seulement 800 Km de voies et est hautement déficient. Il est utilisé pour transporter les produits agricoles vers les ports d'embarquement.  Les 5 ports principaux sont : Santo Thomas de Castille, pour les conteneurs, Puerto Barrios sur la côte atlantique, Puerto San Jose pour les liquides, Puerto Quetzal pour les greniers et Champerico pour la pêche. Santo Thomas de Castillo est le port le plus important en ce qui concerne le volume de marchandises industrielles. Puerto Quetzal est celui qui dispose des installations les plus modernes. Ces deux ports totalisent à eux seuls 80% du trafic maritime.
Les ports
Commission Portuaire du Guatemala
Les aéroports
Aéroport international La Aurora, Ciudad de Guatemala (en espagnol)
Aéroport International de Santa Helena
L'administration des transports maritimes
Commission Portuaire du Guatemala
Ministère de la Communication, des Infrastructures et du Logement
L'administration des transports aériens
Direction nationale des transports
L'administration des transports routiers
Ministère de la Communication, des Infrastructures et du Logement.
L'administration des transports ferroviaires
Ministère de la Communication, des Infrastructures et du logement.

Retour vers le haut

Identifier un fournisseur

Le type de production
Le secteur manufacturier représente 12.6% du PIB. Avec le Marché Commun Centraméricain et la ZLEA le Guatemala dispose d'un marché avantageux, dont il profite. Avec l'installation de maquilas, le secteur des maquiladoras est devenu un des plus importants pour le pays.

Le Guatemala possède également une industrie chimique importante et compétitive.
Les autres secteurs industriels importants sont l'industrie cosmétique, du papier, des produits métalliques, des matériaux de construction et du cristal

En conclusion, la structure de la production guatémaltèque est oligopolistique, ce qui a tendance à handicaper la compétitivité, mais l'avantage est que les investisseurs ont un large choix et le pays n'est pas dépendant d'un seul secteur d'activité.

 

Trouvez des annuaires sectoriels au Guatemala grâce à notre service Annuaires professionnels.

 
Associations professionnelles par secteur
26 fédérations professionnelles répertoriées pour le Guatemala.
 
Les chambres de commerce et leur représentation à l'étranger
Chambre de commerce de Guatemala
Associations professionnelles générales
Agexport
Association des PME du Guatemala
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Septembre 2022