Accueil Observer les pays Ghana : Contexte politico-économique

drapeau Ghana Ghana : Contexte politico-économique

Dans cette page : Les indicateurs économiques | Les chiffres du commerce international | Les sources d'information économique générale | Le contexte politique | Réponse du pays au COVID-19

 

Les indicateurs économiques

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

Le Ghana a toujours été classé parmi les dix économies africaines à la croissance la plus rapide depuis 2017, mais en 2020, la chute des prix du pétrole et la pandémie de Covid-19 ont plongé le pays dans la récession économique. Selon les estimations du FMI, la croissance du PIB est passée de 6,5 % en 2019 à 0,4 % en 2020. Soutenue par une solide campagne cacaoyère et une activité minière et de services, la croissance économique a rebondi à 4,7 % en 2021 et devrait encore s'accélérer pour atteindre 6,2 % en 2022 avant de ralentir à 4,7% en 2023. La baisse du niveau de production de pétrole, l'émergence de nouvaux variants du Covid-19 et la pression croissante sur les niveaux d'endettement dans un contexte de perte d'accès aux marchés financiers internationaux sont les risques majeurs identifiés par Focus Economics.

Le Ghana a été durement touché par la pandémie de Covid-19 et l'effondrement des revenus d'exportation du pétrole et du cacao. Le gouvernement a mis en place un plan de soutien, le Coronavirus Alleviation Programme, à hauteur de 3% du PIB (Coface), qui a permis de contenir les effets de la pandémie, mais a dégradé les finances publiques. Les perspectives économiques se sont améliorées en 2021 avec le début de la reprise de l'activité, mais les comptes publics du pays sont restés sous pression. La dette publique a continué d'augmenter, passant d'environ 78,9 % du PIB en 2020 à 83,5 % du PIB en 2021, et devrait encore augmenter pour atteindre 84,9 % du PIB en 2022 et 86,4 % du PIB en 2023 (FMI). Le Ghana est classé à haut risque de surendettement. En janvier 2022, Fitch Ratings a dégradé les notes de crédit souverain du Ghana. La dette est due en partie aux coûts exceptionnels de l'énergie et du secteur financier. En effet, les arriérés de l'Etat envers le secteur de l'énergie représentent 1% du PIB chaque année (Coface). Le paiement des intérêts de la dette pèse lourdement sur le déficit budgétaire, qui s'élevait à -13,9 % du PIB en 2021 (contre -15,2 % du PIB en 2020) (FMI). L'augmentation des recettes fiscales et de la demande extérieure de pétrole, d'or et de cacao devrait contribuer à réduire le déficit budgétaire à -10,5 % du PIB en 2022. La monétisation partielle du déficit a alimenté l'inflation, qui a atteint environ 9,9 % en 2020 (FMI). Avec la flambée des prix alimentaires, l'inflation est restée élevée en 2021 (9,3 %) et devrait légèrement diminuer à 8,8 % en 2022 et 8 % en 2023 (FMI). Pour relancer l'économie et attirer les investissements, les autorités ont adopté l'initiative COVID-19 Alleviation and Revitalization of Enterprises Support (CARES), un programme de 100 milliards de GHS sur 2020-2023 financé à 30% par le gouvernement (Coface). Les coupures d'électricité récurrentes ont conduit le gouvernement ghanéen à lancer une stratégie de diversification énergétique, principalement en augmentant la part des énergies renouvelables et en construisant des centrales nucléaires. Le gouvernement reste attaché au programme de relance du secteur énergétique (2019-2023) établi en collaboration avec la Banque mondiale. L'assainissement budgétaire reste la priorité, comme l'illustre la réduction supplémentaire de 20 % des dépenses budgétaires pour 2022 annoncée en janvier.

Malgré les bonnes performances du Ghana en termes de croissance économique, le pays est confronté à de fortes inégalités, à une pauvreté et un chômage croissants. Le Ghana a été classé 138e dans l'indice de développement humain 2020. Selon les estimations de la Banque mondiale, le taux de chômage dans le pays était d'environ 4,5% en 2020.

 
Indicateurs de croissance 201920202021 (e)2022 (e)2023 (e)
PIB (milliards USD) 68,3568,5075,4982,0287,74
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 6,50,44,76,24,7
PIB par habitant (USD) 2.266e2.226e2.4132.5572.667
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 62,678,983,584,986,4
Taux d'inflation (%) 7,1e9,9e9,38,88,0
Balance des transactions courantes (milliards USD) -1,88-2,13-1,68-2,87-3,92
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -2,7-3,1e-2,2-3,5-4,5

Source : FMI - World Economic Outlook Database , October 2021

Note : (e) Donnée estimée

Les principaux secteurs économiques

Le Ghana, premier producteur d'or d'Afrique, est riche en ressources naturelles et bénéficie d'un sol fertile. L'agriculture représente 19,3 % du PIB (Banque mondiale) et emploie 30 % de la main-d'œuvre du pays. Les terres arables couvrent environ 57% de la superficie totale du pays (FAO). La plupart des terres cultivées (95%) sont constituées de petites et moyennes exploitations (jusqu'à 10 hectares). Les cultures varient considérablement selon les régions. Dans la zone forestière (sud-ouest), les cultures arbustives, notamment le cacao, le palmier à huile, le café et l'hévéa, sont courantes. Le maïs, les légumineuses, le taro ou l'igname, avec le tabac et le coton sont parmi les cultures les plus récoltées dans la ceinture moyenne du pays. Le tabac et le coton sont également récoltés dans le nord du pays, en plus du sorgho, du mil, du niébé et de l'arachide. Alors que la production animale est importante, en particulier dans le nord, le Ghana importe encore de la viande et des produits laitiers pour répondre à sa demande intérieure.

L'industrie représente 29,7% du PIB et emploie 21% de la population active. Elle est dominée par l'exploitation minière, l'exploitation forestière, l'industrie légère, la fonderie d'aluminium, la transformation des aliments, la production de ciment, la construction de petits navires commerciaux et le pétrole. L'extraction de l'or, de la bauxite et du manganèse joue un rôle clé grâce aux riches ressources du sous-sol du pays. De riches réserves de bauxite associées à des stocks hydroélectriques élevés offrent un fort potentiel pour la fusion de l'aluminium. Le Ghana possède également une industrie automobile relativement sophistiquée et exporte des voitures vers d'autres régions d'Afrique.
Le secteur des services est la composante la plus importante de l'économie, représentant 45 % du PIB et employant 49 % de la main-d'œuvre (Banque mondiale). Le secteur bancaire s'est développé et modernisé ces dernières années mais il peut encore croître. Les télécommunications sont le principal secteur de services en raison d'une croissance rapide des utilisateurs de téléphones mobiles et de l'émergence des technologies de paiement mobile.
 
L'économie du Ghana a été frappée par la pandémie de COVID-19. Les secteurs de l'industrie manufacturière, de la production pétrolière et des services (hors télécommunications) ont été parmi les plus touchés (Coface), tandis que le secteur agricole est resté résilient.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 29,8 21,0 49,2
Valeur ajoutée (en % du PIB) 18,2 34,7 42,6
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 7,4 -3,6 1,5

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Retrouvez plus d’information sur votre secteur d'activité sur notre service Etudes de marché (mot clé).

 
 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Cedi ghanéen (GHS) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 0,410,450,490,540,59

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

Plus d'informations sur la page "Market Analyses about Ghana" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
59,2/100
Rang mondial :
101
Rang régional :
11

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Retour vers le haut

Les chiffres du commerce international

Le Ghana est très ouvert au commerce extérieur qui représentait 68% du PIB en 2020 (Banque mondiale). Le gouvernement veut créer un environnement économique qui facilite le développement du secteur privé garantissant ainsi des échanges transparents et favorisant la compétitivité sur les marchés étrangers. Le Ghana exporte principalement de l'or et d'autres minerais et pierres précieuses, du pétrole, du cacao, des noix, du bois, du poisson et des produits horticoles. Le pays importe principalement des véhicules, du riz et d'autres produits alimentaires, du ciment, du pétrole, des médicaments et des biens d'équipement.

Le Ghana est membre de l'Organisation mondiale du commerce et de la CEDEAO. Il a également signé de nombreux accords de partenariat, notamment avec l'UE. L'Union européenne soutient également le programme Ghana « Beyond Aid » visant à remodeler la dynamique commerciale entre le pays et les économies développées. Les droits de douane ne sont pas élevés, mais ils s'appliquent à tous les produits importés. Le Ghana utilise les tarifs douaniers extérieurs communs de la CEDEAO. L'importation de certains produits tels que le savon au mercure, les déchets dangereux ou les produits contaminés est interdite.

Les principaux clients du Ghana sont la Chine, la Suisse, l'Inde, l'Afrique du Sud et les Pays-Bas. Les Pays-Bas sont son principal client pour les produits horticoles. Les principaux fournisseurs du Ghana sont la Chine (18,2 % des importations totales), les États-Unis, le Royaume-Uni, l'Inde et la Belgique.
 
Selon les données de l'OMC, en 2020, le Ghana a exporté des marchandises pour une valeur totale de 14,47 milliards de USD alors qu'il a importé des marchandises pour une valeur totale de 12,43 milliards de USD. En ce qui concerne les services, le Ghana a exporté pour 8,06 milliards de USD de services alors qu'il a importé pour 10,16 milliards de services. En 2020, malgré la baisse des exportations de pétrole et de cacao et l'impact de la pandémie de COVID-19, les revenus de l'or et la baisse des importations ont alimenté un excédent commercial substantiel (Coface).

 
Indicateurs du commerce extérieur 20162017201820192020
Importations de biens (millions USD) 13.35212.64713.13413.41112.429
Exportations de biens (millions USD) 11.28313.83514.94315.66814.472
Importations de services (millions USD) 6.2988.4788.96110.94810.155
Exportations de services (millions USD) 6.0886.4707.5639.8708.058
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) -1,17,94,61,7n/a
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) 14,816,510,36,7n/a
Importations de biens et services (en % du PIB) 37,838,536,535,3n/a
Exportations des biens et services (en % du PIB) 32,235,335,435,8n/a
Balance commerciale (hors services) (millions USD) -1.7731.1871.8092.257n/a
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) -3.067-1.686-706-1.316n/a
Commerce extérieur (en % du PIB) 70,073,871,971,1n/a

Source : OMC - Organisation Mondiale du Commerce ; Banque Mondiale , dernières données disponibles

 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2019
Chine 16,7%
Suisse 14,7%
Inde 14,2%
Afrique du Sud 11,8%
Pays-Bas 5,8%
Voir plus de pays 36,8%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2019
Chine 18,2%
Etats-Unis 9,4%
Royaume Uni 6,6%
Inde 5,6%
Belgique 5,1%
Voir plus de pays 55,2%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 
 

Principaux produits échangés

16,8 Mds USD de produits exportés en 2019
Or, y.c. l'or platiné, sous formes brutes ou...Or, y.c. l'or platiné, sous formes brutes ou mi-ouvrées, ou en poudre 37,0%
Huiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineuxHuiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineux 31,3%
Cacao en fèves et brisures de fèves, bruts ou torr...Cacao en fèves et brisures de fèves, bruts ou torréfiés 11,0%
Pâte de cacao, même dégraisséePâte de cacao, même dégraissée 2,4%
Minerais de manganèse et leurs concentrés, y.c....Minerais de manganèse et leurs concentrés, y.c. les minerais de fer manganésifères d'une teneur en manganèse >= 20%, sur produit sec [ceca] 2,1%
Voir plus de produits 16,1%
10,4 Mds USD de produits importés en 2019
Voitures de tourisme et autres véhicules...Voitures de tourisme et autres véhicules automobiles principalement conçus pour le transport de personnes (autres que les véhicules pour le transport de dix personnes ou plus, chauffeur compris, du n° 8702); voitures du type 'break' et voitures de course 8,4%
Véhicules automobiles pour le transport de...Véhicules automobiles pour le transport de marchandises, y.c. châssis comportant moteur et cabine 4,2%
RizRiz 3,6%
Ciments hydrauliques, y.c. les ciments non pulv...Ciments hydrauliques, y.c. les ciments non pulvérisés dits 'clinkers', même colorés 3,1%
Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux ...Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux (autres que les huiles brutes); préparations n.d.a. contenant en poids >= 70% d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l'élément de base; déchets d'huiles contenant principalement des huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux 2,3%
Voir plus de produits 78,4%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Flux Import-Export.

 

Return to top

Les sources d'information économique générale

Les ministères
Ministère des Finances
Ministère du Commerce et de l'Industrie
Ministère de l'Energie
L'office de statistique
Service de Statistiques du Ghana
La banque centrale
Banque Nationale
Les places boursières
Bourse du Ghana
Les moteurs de recherche
Les portails économiques
Ghana Trade

Retour vers le haut

Le contexte politique

Chefs de gouvernement
Président: Nana Addo Dankwa AKUFO-ADDO (depuis le 7 janvier 2017); le président est à la fois chef d'État et chef de gouvernement
Les prochaines élections
Présidentielle: décembre 2024
Parlement: décembre 2024
Les principaux partis politiques
Nouveau parti patriotique: parti au pouvoir, centre-droit, conservateur libéral
Congrès national démocrate: principale opposition, social-démocrate
Convention nationale populaire: socialisme
Parti populaire progressiste: libéralisme social
La nature de l'Etat
République Démocratique Constitutionnelle.
Le pouvoir exécutif
Le pouvoir exécutif est exercé par le gouvernement. Le président du Ghana est à la fois chef de l'État et chef du gouvernement. Leur mandat est de quatre ans et ne peut être renouvelée qu'une seule fois. Le président nomme le vice-président et les ministres; cependant, au moins la moitié d'entre eux doivent provenir du Parlement.
Le pouvoir législatif
Le pouvoir législatif appartient au Parlement. Le Parlement du Ghana présente des similitudes avec le Parlement britannique et ses membres sont élus au scrutin majoritaire simple (ou uninominal majoritaire à un tour). Le Ghana est divisé en 275 circonscriptions élisant chacune un membre du parlement. Les membres ont un mandat de quatre ans.
 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
30/180

Source : Classement mondial de la liberté de la presse, Reporters Sans Frontières

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
2/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Retour vers le haut

Réponse du pays au COVID-19

Évolution de l'épidémie COVID-19

To find out about the latest status of the COVID19 pandemic evolution and the most up-to-date statistics on the COVID19 disease in Ghana, please visit the Ghana Health Service COVID-19 Dashboard with the official data.

For the international outlook you can consult the latest situation reports published by the World Health Organisation as well as the global daily statistics on the coronavirus pandemic evolution including data on confirmed cases and deaths by country.

Mesures sanitaires
To find out about the latest public health situation in Ghana and the current sanitary measures in vigour, please consult the Ghana Health Service COVID-19 Dashboard.
Restrictions de voyage
The COVID-19 situation, including the spread of new variants, evolves rapidly and differs from country to country. All travelers need to pay close attention to the conditions at their destination before traveling. Regularly updated information for all countries with regards to Covid-19 related travel restrictions in place including entry regulations, flight bans, test requirements and quarantine is available on TravelDoc Infopage.
It is also highly recommended to consult COVID-19 Travel Regulations Map provided and updated on the daily basis by IATA.
The US government website of Centers of Disease Control and Prevention provides COVID-19 Travel Recommendations by Destination.

The UK Foreign travel advice also provides travelling abroad advice for all countries, including the latest information on coronavirus, safety and security, entry requirements and travel warnings.
Restrictions import & export
Ghana has placed no restrictions on imports or exports.

For a general overview of trade restrictions due to COVID-19 pandemic, please consult  the International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage.

Plan de relance économique
For information on the economic recovery scheme put in place by the Ghanaian government to address the impact of the COVID19 pandemic on the Ghanaian economy, the Ministry of Finance proposed to parliament the Coronavirus Alleviation Programme.

For the general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 outbreak (fiscal, monetary and macroeconomic) taken by the Ghanaian government to limit the socio-economic impact of the COVID-19 pandemic, please consult the section dedicated to Ghana in the IMF’s Policy Tracker platform.

Plan de soutien aux entreprises
For information on the local business support scheme established by the Ghanian government to help small and medium-sized companies to deal with the economic impacts of the COVID19 epidemic on their activity, the Ministry of Finance proposed to parliament the Coronavirus Alleviation Programme.

For a general overview of international SME support policy responses to the COVID-19 outbreak refer to the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.

Plan de soutien aux exportateurs
There are no specific support plans for exporters in Ghana so far. For future possible up-to-date information please visit the website of the Ghanaian Ministry of Trade & Industry. Exporters may qualify for assistance under the Coronavirus Alleviation Programme.
 

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022