S'identifier / S'inscrire

Accueil Observer les pays Gabon : Investir

drapeau Gabon Gabon : Investir

Dans cette page : Les IDE en chiffres | Pourquoi choisir d'investir au Gabon | Les procédures relatives à l'investissement étranger | Les opportunités d'investissement

 

Les IDE en chiffres

Selon le rapport sur l'investissement dans le monde 2022 de la CNUCED, les entrées d'IDE au Gabon ont diminué de 1,7 milliard de USD à 1,6 milliard de USD entre 2020 et 2021. Le stock d'IDE était estimé à 15,6 milliards de USD en 2021. Selon l'Investment Trends Monitor de la CNUCED, la dynamique mondiale des IDE s'est affaiblie en 2022 dans le contexte de la guerre en Ukraine, de la hausse des prix des denrées alimentaires et de l'énergie, des turbulences financières et des pressions exercées par la dette. Historiquement, les secteurs de l'exploitation minière, du pétrole et du gaz, et du bois ont attiré le plus d'investissements au Gabon, mais les investissements étrangers sont encouragés dans toute une série de secteurs, y compris les infrastructures et l'écotourisme. Outre le groupe singapourien Olam, la Chine est de plus en plus présente dans le pays, comme l'illustrent le récent investissement de 180 millions d'euros de la société énergétique chinoise TBEA dans un projet hydroélectrique et l'investissement progressif de 50 à 100 millions de USD de Jiangsu Wanlin Modern Logistics Co. dans la construction d'une usine de meubles de haute qualité à Libreville. Selon les données du FMI, les principaux investisseurs du Gabon sont l'île Maurice, l'Inde, les États-Unis, la Chine, le Maroc, les Pays-Bas, l'Italie et la France.

Le gouvernement s'efforce activement d'attirer les IDE. Sa stratégie de développement (Plan Stratégique Gabon Emergent - PSGE) vise à faire du Gabon une économie émergente d'ici 2025 en diversifiant le pays et en transformant le Gabon en une destination d'investissement compétitive au niveau international. Le plan prévoit une augmentation des investissements publics et privés, la modernisation des infrastructures et l'amélioration du capital humain. Récemment, le programme agricole de partenariat public-privé (GRAINE) a été lancé, prévoyant de nouvelles plantations de palmiers à huile et le développement de cultures vivrières. L'évolution de la législation sur les hydrocarbures devrait également contribuer à accélérer les flux d'investissements privés. Le Gabon est le quatrième producteur de pétrole d'Afrique subsaharienne, le deuxième producteur de bois d'Afrique et le deuxième producteur de manganèse au monde. Il dispose de zones économiques spéciales où les entreprises bénéficient d'avantages fiscaux, de droits de douane préférentiels et de procédures douanières simplifiées. Le pays bénéficie également d'un pouvoir d'achat relativement élevé par rapport aux autres pays d'Afrique subsaharienne. Toutefois, le potentiel limité du marché, la bureaucratie, la faible application des contrats, une main-d'œuvre non qualifiée et coûteuse, ainsi que des infrastructures médiocres constituent autant d'obstacles à l'afflux d'IDE.

 
 
Investissement Direct Etranger 202020212022
Flux d'IDE entrants (millions USD) 1.7171.5291.105
Stocks d'IDE (millions USD) 13.95715.48616.591
Nombre d'investissements greenfield* 552
Value of Greenfield Investments (million USD) 2.4792.120209

Source : CNUCED - Dernières données disponibles.

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

Retour vers le haut

Pourquoi choisir d'investir au Gabon

Les points forts

Parmi les facteurs qui font du Gabon une destination attrayante pour les IDE, il y a :

  • l'abondance des ressources naturelles
  • la position stratégique du pays le long du golfe de Guinée
  • la stabilité politique
  • son appartenance à la CEMAC et à plusieurs autres organisations internationales
  • le plan du gouvernement visant à diversifier l'économie (Plan stratégique Gabon émergent)
  • le fait que le Gabon soit le 5e producteur de pétrole en Afrique subsaharienne ; le 2e producteur africain de bois, avec un projet de devenir le premier producteur mondial de manganèse
  • l'absence de restrictions ou de limitations pour les investisseurs étrangers concernant la conversion, le transfert ou le rapatriement des fonds associés à un investissement au Gabon
  • fait partie de la zone franc, qui garantit la libre convertibilité de sa monnaie avec les devises étrangères
Les points faibles

Plusieurs facteurs entravent encore les entrées d'IDE au Gabon :

  • l'économie du pays reste dépendante des revenus générés par l'exportation d'hydrocarbures,
  • le coût élevé des facteurs de production (souvent lié à l'insuffisance des infrastructures de transport et d'énergie),
  • un taux de chômage et des niveaux de pauvreté élevés (environ un tiers de la population vit sous le seuil de pauvreté - Banque mondiale, dernières données disponibles),
  • des procédures bureaucratiques lourdes,
  • l'absence d'un processus clairement établi et cohérent permettant aux entreprises d'entrer sur le marché, un marché intérieur de petite taille,
  • une législation du travail relativement rigide
  • une application incohérente des réglementations douanières,
  • risque élevé de corruption,
  • un stock de créances intérieures et extérieures non encore résorbées,
  • dépendance à l'égard des importations de denrées alimentaires et de biens d'équipement.
Les mesures mises en place par le gouvernement
Le gouvernement gabonais tente de mettre en œuvre plusieurs réformes dans le but de diversifier l'économie du pays en s'éloignant du pétrole et des partenaires d'investissement traditionnels (plan stratégique "Gabon émergent 2025").
Le Gabon a créé l'Agence de promotion des investissements (ANPI-Gabon), qui est censée servir de porte d'entrée aux investissements dans le pays et réduire les procédures administratives, les coûts et les périodes d'attente. Le pays a également créé une zone économique spéciale (ZES) située à Nkok, qui est devenue opérationnelle en 2014. En 2017, le Haut Conseil pour l'investissement a été créé pour promouvoir l'investissement et stimuler l'économie en renforçant le dialogue entre les secteurs public et privé.
Le gouvernement encourage les investissements dans certaines des principales industries du Gabon (pétrole et gaz, mines et bois) par le biais d'incitations douanières et fiscales (par exemple, les entreprises pétrolières et minières sont exemptées de droits de douane sur les équipements de travail importés). Le Gabon encourage également les IDE dans toute une série de secteurs, notamment les infrastructures et l'écotourisme. Le code des investissements touristiques prévoit des incitations fiscales pour les investisseurs étrangers dans le secteur du tourisme pendant les huit premières années d'exploitation.
Le code de l'agriculture gabonais prévoit également des incitations fiscales et douanières pour les opérateurs agricoles (notamment pour les petites et moyennes entreprises). Dans ce cadre, les terres utilisées pour l'agriculture et l'exploitation agricole sont exonérées de la taxe fiscale, et tous les engrais et aliments importés pour l'exploitation des ranchs sont exonérés de droits de douane.

Retour vers le haut

Les procédures relatives à l'investissement étranger

L'organisme auprès duquel déclarer l'investissement
ANPI-Gabon

Retour vers le haut

Les opportunités d'investissement

Les agences d'aide à l'investissement
Agence Nationale de Promotion des Investissements du Gabon
Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Tenders Info, Appels d'offres dans le monde
DgMarket, Appels d'offres dans le monde
Les autres ressources utiles
Invest in Gabon - Gabon Special Economic Zone
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Novembre 2023