S'identifier / S'inscrire

Accueil Observer les pays Finlande : Contexte politico-économique

drapeau Finlande Finlande : Contexte politico-économique

Dans cette page : Le contexte économique | Le contexte politique | Réponse du pays au COVID-19

 

Le contexte économique

La conjoncture économique

Bien que vulnérable à la conjoncture internationale, la Finlande est souvent citée en exemple pour ses performances économiques, sa compétitivité et son succès en matière d'innovation. Cependant, selon les estimations du FMI, le PIB s'est contracté de 0,1 % en 2023 (contre +1,6 % un an plus tôt) en raison de la faiblesse de la consommation privée et du déclin de l'activité manufacturière et de la construction. Le PIB finlandais devrait connaître une reprise en 2024, propulsé par une reprise progressive de la consommation privée et de l'investissement, avec un accent particulier sur l'avancement de la transition verte. En outre, le secteur de la construction devrait reprendre sa croissance dans la dernière partie de 2024 et atteindre une reprise complète d'ici 2025, grâce à l'augmentation de l'investissement privé et à un environnement financier plus favorable. La croissance globale devrait être de 1 % cette année et de 1,3 % en 2025 (FMI - 0,8 % et 1,5 %, respectivement, selon la Commission européenne).

Bien que les propositions budgétaires du gouvernement prévoient des réductions des dépenses environnementales et sociales, ces mesures n'ont pas suffi à contrebalancer l'augmentation prévue des dépenses de sécurité et de défense (la Finlande a rejoint l'OTAN en mars 2023), ainsi que les allègements fiscaux. Ainsi, le budget des administrations publiques a été estimé à 1,7 % du PIB l'année dernière, avec une nouvelle expansion attendue en 2024 (à 1,9 % - FMI) en raison d'une baisse des recettes découlant des changements dans les cotisations de sécurité sociale. En outre, le déficit devrait être influencé par l'augmentation des dépenses de défense, les coûts associés aux mesures de recherche et de développement, et le financement des investissements tout au long de la période projetée. En outre, l'augmentation des coûts d'intérêt et la croissance des dépenses attribuée à l'inflation devraient contribuer au creusement du déficit. Parallèlement, la mise en œuvre d'une politique monétaire plus restrictive par la Banque centrale européenne a un impact sur l'environnement de prêt pour les ménages et les entreprises en Finlande. Le ratio dette publique/PIB s'élevait à 73,6 % en 2023, avec une légère augmentation attribuée au déficit primaire des finances de l'administration centrale, ainsi qu'aux déficits des administrations locales. Les projections indiquent une tendance continue à la hausse du ratio dette publique/PIB, qui atteindrait 76,5 % en 2024 et 79 % en 2025 (FMI). Les défis de la viabilité de la dette et les tensions sur les finances publiques résultant du vieillissement de la population sont atténués par un bilan solide du secteur public, renforcé par des actifs de retraite substantiels : au premier trimestre 2023, le total des actifs de retraite en Finlande s'élevait à environ 90 % du PIB, dont environ 37 % dans le système du secteur public. Bien que les coûts du service de la dette augmentent, ils restent relativement faibles. Après avoir culminé en 2022, l'inflation IPCH est retombée à 4,5 % en 2023, principalement en raison de la baisse des prix de l'énergie. La combinaison de l'affaiblissement de l'activité économique et de l'indépendance énergétique accrue de la Finlande en matière de gaz a également contribué à cette baisse. En revanche, l'augmentation persistante des prix des services continuera d'exercer une pression à la baisse sur l'inflation. Les projections indiquent que l'inflation diminuera d'environ 2 % en 2024 et restera au même niveau en 2025.

Le PIB par habitant de la Finlande - estimé à 59 869 USD (PPA) en 2023 par le FMI - est l'un des plus élevés au monde et supérieur à la moyenne de l'UE-27, ce qui permet au pays d'offrir un niveau de vie élevé. La répartition des richesses est relativement équilibrée, bien que les inégalités sociales aient augmenté ces dernières années. La Finlande est le pays européen le plus touché par le vieillissement de sa population et la baisse de sa population active, un phénomène qui pèse lourdement sur ses finances publiques. Les autres défis auxquels le pays sera confronté sont la baisse de la productivité dans les industries traditionnelles et la nécessité de réduire les coûts élevés de la main-d'œuvre. Après une bonne performance en 2022, le taux de chômage a augmenté pour atteindre 7,3 % l'année dernière, accompagné d'une diminution du nombre d'offres d'emploi, bien qu'il reste notablement élevé par rapport aux normes historiques. Les projections indiquent que le taux de chômage atteindra 7,4 % en 2024, avant de diminuer progressivement, car la croissance des salaires devrait décélérer, sous l'influence du ralentissement du taux d'inflation et d'une reprise de l'emploi.

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 282,11300,50308,06318,58329,77
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 1,3-1,00,41,91,9
PIB par habitant (USD) 50.84754.00855.12756.93158.889
Solde des finances publiques (en % du PIB) -1,0-1,5-1,8-2,2-2,3
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 73,576,780,082,684,7
Taux d'inflation (%) 7,24,31,21,92,0
Taux de chômage (% de la population active) 6,87,27,67,47,3
Balance des transactions courantes (milliards USD) -7,22-3,07-1,86-1,28-0,67
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -2,6-1,0-0,6-0,4-0,2

Source : FMI - World Economic Outlook Database, Dernières données disponibles.

Note : (E) Données estimées

 

Les principaux secteurs économiques

L'agriculture représente 2,3 % du PIB finlandais et emploie environ 4 % de la population (Banque mondiale, dernières données disponibles). En raison du climat défavorable, le développement agricole est limité au maintien d'un certain niveau d'autosuffisance en produits de base. En outre, l'adhésion de la Finlande à l'UE a encore accéléré le processus de restructuration et de réduction du secteur agricole. Le pays compte environ 42 000 exploitations agricoles représentant 8 % des terres arables (12 % des terres arables du pays sont destinées à la culture biologique), tandis que près des trois quarts de la superficie du pays sont couverts de forêts (FAO). La production céréalière domine, suivie de la production laitière et de l'élevage. L'élevage laitier est le sous-secteur qui génère le plus gros chiffre d'affaires. Selon les chiffres de l'Institut des ressources naturelles, la Finlande comptait en 2023 un total de 42 427 entreprises agricoles et horticoles, dont 85 % étaient des entreprises familiales, 9 % des syndicats agricoles, tandis que les exploitations détenues par les héritiers et les exploitations à responsabilité limitée représentaient environ 5 %.

L'industrie représente 25,6 % du PIB et emploie environ 21 % de la population active. La sylviculture est un secteur traditionnellement bien développé en Finlande, car le pays exporte une grande variété de produits, allant des simples produits en bois aux étiquettes de haute technologie, en passant par le papier, le carton et les emballages. Les autres secteurs industriels clés sont la production de métaux, l'ingénierie mécanique et les produits électroniques. La Finlande est également spécialisée dans l'exportation de technologies de l'information et de la communication et fait partie des pays qui investissent considérablement dans la R&D (environ 2,99 % de son PIB, Banque mondiale). Dans l'ensemble, l'industrie manufacturière représente 16 % du PIB. Selon Statistics Finland, la valeur de la production vendue de l'industrie était d'environ 104,5 milliards d'euros en 2022 (+21% en glissement annuel). L'industrie métallurgique représentait 40 % de la production vendue, l'industrie chimique 24 % et l'industrie forestière 19 %.

Le secteur des services emploie près des trois quarts de la main-d'œuvre et représente 59,1 % du PIB. Il est également responsable de la création du plus grand nombre de nouvelles entreprises. Le système bancaire finlandais est dominé par trois grands groupes de banques de dépôt : OP Group, Nordea Bank Finland et Danske Bank Plc Group. Le secteur des technologies de l'information se développe rapidement, tout comme les secteurs des technologies propres et de la biotechnologie. Les dernières données de Statistic Finland montrent qu'en 2022, le volume des industries de services a augmenté de 14,7 % par rapport à l'année précédente.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 4,1 21,4 74,5
Valeur ajoutée (en % du PIB) 2,4 25,1 59,5
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) -2,4 2,1 2,8

Source : Banque Mondiale, Dernières données disponibles.

 

Retrouvez plus d’information sur votre secteur d'activité sur notre service Etudes de marché.

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
76,1/100
Rang mondial :
17
Rang régional :
10

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
8.10/10
Rang mondial :
10/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2021-2025

 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Les sources d'information économique générale

Les ministères
Ministère de l'Economie et de l'Emploi
Ministère de l'Agriculture et des Forêts
Ministère des Affaires étrangères
Ministère de la Justice
L'office de statistique
Statistiques Finlande
La banque centrale
Banque de Finlande
Les places boursières
Bourse Nasdaq OMX
Les autres ressources utiles
Prévisions économiques de la Commission européenne pour la Finlande
Le CIA World Factbook
Les principaux journaux on-line
Helsinki Times (en anglais)
Yle
Kauppalehti online (en finnois uniquement)
Taloussanomat (en finnois uniquement)
Tekniikka & Talous (en finnois uniquement)
Tietoviikko (en finnois uniquement)
Les portails économiques
Finnguide

Retour vers le haut

Le contexte politique

Chefs de gouvernement
Président : Sauli Niinistö (depuis le 1er mars 2012 ; réélu pour un second mandat de six ans le 28 janvier 2018)
Premier ministre : Petteri Orpo (depuis le 20 juin 2023)
Les prochaines élections
Présidentielle : Janvier 2024
Parlement : 30 avril 2027
Le contexte politique actuel
En avril 2023, la Finlande a organisé des élections générales au cours desquelles le Premier ministre sortant, Sanna Marin, du parti social-démocrate (SDP), et sa coalition n'ont pas réussi à obtenir la majorité. Le Parti de la coalition nationale a remporté l'élection, obtenant 20,8 % du vote populaire national et 48 sièges au parlement, soit le troisième meilleur résultat de l'histoire du parti. Le parti a ensuite formé un gouvernement de coalition avec les Finlandais, le Parti populaire suédois et les démocrates-chrétiens, Petteri Orpo assumant le rôle de Premier ministre.
Dans une décision historique, la Finlande a officiellement rejoint l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN) le 4 avril 2023. Cette décision a été prise en réponse à l'invasion russe en cours de l'Ukraine et à un sentiment croissant de préoccupations sécuritaires au sein de la population finlandaise. Le budget 2024 de la Finlande prévoit des dépenses de défense d'environ 6,2 milliards d'euros, soit une augmentation de près de 5 % par rapport à 2023.
Les principaux partis politiques
La Finlande dispose d'un système multipartite afin de s'assurer qu'un seul parti n'a pas la possibilité d'accéder seul au pouvoir. Les partis travaillent ensemble pour former des gouvernements de coalition. Les principaux partis représentés au parlement après les élections de 2023 sont les suivants :

- Parti de la coalition nationale (KOK) : centre-droit, conservatisme libéral, fortement pro-européen. Lors des élections de 2023, le parti a remporté 48 sièges.
- Les Finlandais (PS) : gauche, nationaliste. Le parti prône une politique d'immigration plus restrictive et a obtenu 46 sièges lors des dernières élections.
- Le Parti social-démocrate (SDP) : parti social-démocrate de centre-gauche qui prône la justice sociale, l'égalité et un filet de sécurité solide. Il détient actuellement 43 sièges au Parlement.
- Parti du centre (KESK) : centre, exerce une influence politique dans les petites communautés agraires.
- Alliance de gauche (VAS) : gauche, social-démocrate
- Ligue verte (VIHR) : centre, politique verte, libérale
- Parti du peuple suédois (RKP) : centre, représente la minorité de langue suédoise en Finlande.
- Démocrates-chrétiens (KD) : centre/centre-droit
- Mouvement Maintenant (Liike Nyt) : libéral
- For Åland (ÅS) : alliance politique des principaux partis des îles Åland.
La nature de l'Etat
La Finlande est une république parlementaire démocratique.
Le pouvoir exécutif
Le Président de la Finlande est le chef de l'État, le responsable de la politique étrangère et le commandant en chef des forces de défense. Il est élu directement à la majorité absolue pour un mandat de six ans, renouvelable une fois. Le Président nomme le Premier ministre. Le principal pouvoir exécutif est détenu par le Cabinet, qui est nommé et dirigé par le Premier ministre. Avant la réécriture de la Constitution achevée en 2000, le président jouissait de plus de pouvoirs.
Le pouvoir législatif
Le pouvoir législatif est dévolu au Parlement de Finlande (Eduskunta), le gouvernement n'ayant qu'un droit limité de modifier ou d'étendre la législation. Il est composé de 200 députés élus pour quatre ans à la représentation proportionnelle. Le président dispose d'un droit de veto sur les décisions parlementaires, mais il peut être débordé par le parlement.
 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
2/180
 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
1/7
Libertés individuelles :
1/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Retour vers le haut

Réponse du pays au COVID-19

Restrictions de voyage
Regularly updated travel information for all countries with regards to Covid-19 related entry regulations, flight bans, test and vaccines requirements is available on TravelDoc Infopage.
To find information about the current travel regulations, including health requirements, it is also advised to consult Travel Regulations Map provided and updated on a daily basis by IATA.
Restrictions import & export
A general overview of trade restrictions which were adopted by different countries during the COVID-19 pandemic is available on the International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage.
Plan de relance économique
The summary of the EU’s economic response to the COVID-19 pandemic is available on the website of the European Council.
For the general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 outbreak (fiscal, monetary and macroeconomic) in Finland, please consult the country's dedicated section in the IMF’s Policy Tracker platform.
Plan de soutien aux entreprises
For an evaluation of impact of the Covid pandemic on SMEs and an inventory of country responses to foster SME resilience, refer to the OECD's SME Covid-19 Policy Responses document.
You can also consult the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.

 

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Juillet 2024