S'identifier / S'inscrire

Accueil Observer les pays Finlande : Cadre juridique

drapeau Finlande Finlande : Cadre juridique

Dans cette page : Le contrat d'affaires | La propriété intellectuelle | Le fonctionnement de la justice | La résolution internationale des conflits

 

Le contrat d'affaires

Observations générales
Les obligations du vendeur et les méthodes de contrôle de qualité doivent être indiqués clairement.
Lois applicables
La Finlande est signataire de la Convention de Vienne sur les contrats internationaux. Cliquez ici pour visualiser la liste des pays signataires.
Incoterms recommandés
Les FINNTERMS sont les conditions les plus souvent utilisées pour les échanges domestiques. Les conditions généralement privilégiées et les plus utilisés sont CAF, FOB et DDU.
La langue du contrat
Finnois, suédois et anglais.
Les autres lois nationales utilisables dans les contrats
Les droits et les cours des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de la Suisse offrent une justice équitable et sont compréhensibles en anglais. Il y a de bonnes chances qu'ils soient acceptés par un fournisseur finlandais.

Retour vers le haut

La propriété intellectuelle

Les organismes nationaux compétents
Ministère de l'Éducation et de la Culture
Conseil National des Brevets et des Immatriculations de Finlande (CNBI)
Les organismes régionaux compétents
Pour la protection des brevets: l'Office européen des brevets (OEB). Pour contrôler les marques, dessins et modèles: l'Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO).
Les accords internationaux
Membre de l'OMPI (Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle)
Signataire de la Convention de Paris sur la protection de la propriété intellectuelle
Signataire des ADPIC - Aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce
 

La législation nationale et les accords internationaux

 
Types de droits et textes de loi Période de la validité de la protection Les accords signés
Brevets
 
Loi sur les brevets
20 ans Le Traité de coopération en matière de brevets (PCT)
Marques
 
Loi sur les marques de commerce
10 ans Traité sur le droit des marques
Protocole relatif à l'Arrangement de Madrid concernant l'enregistrement international des marques
Design
 
Loi sur les modèles déposés
5 ans, renouvelable  
Droits de reproduction
 
Loi sur les droits d'auteur
Convention de Berne pour la protection des oeuvres littéraires et artistiques
Convention pour la protection des producteurs de phonogrammes contre la reproduction non autorisée de leurs phonogrammes
Convention de Rome pour la protection des artistes interprètes ou exécutants, des producteurs de phonogrammes et des organismes de radiodiffusion
Traité de l’OMPI sur le droit d’auteur
Traité de l’OMPI sur les interprétations et exécutions et les phonogrammes (WPPT)
Modèles industriels
 
Loi sur les droits sur les modèles d'utilité
4 ans, renouvelable (maximum 10 ans au total)  

Retour vers le haut

Le fonctionnement de la justice

L'équité de la justice

L'équité de traitement pour les étrangers
Oui
La langue de la justice
Le finnois et le suédois
Le recours à un interprète
En ce qui concerne certaines questions liées aux droits fondamentaux de l'individu, comme par exemple la garde d'un enfant, la partie concernée sera, selon les termes de la Législation sur le Langage, toujours autorisée à utiliser sa propre langue, quelle que soit la langue de la municipalité. Si nécessaire, on peut faire appel à des interprètes.
Les similarités du droit
La Finlande a un système parlementaire. La principale source du droit est la constitution de mars 2000. Le système juridique est basé sur un système de droit civil qui tire son origine du droit suédois. Le droit de l'Union Européenne est directement applicable et a priorité sur la législation nationale. Le pays accepte la juridiction obligatoire de la CIJ, mais avec des réserves.
 

Les différents codes juridiques

 
Fondement de l'Etat, les droits des individus La constitution
Droit civil, droit de la propriété, droits des consommateurs Le Code Civil
Droit des sociétés Le code des Affaires
Droit fiscal Code Fiscal
Droit du travail et des affaires sociales Code du Travail et des Affaires sociales
Droit de l'environnement Code de l'Environnement
Droit pénal Code pénal (en anglais)
Droit d'Etat, droit de l'éducation et droit sur la sûreté Code Public
 
La consultation des lois on-line
Constitution de la Finlande
Législation en Finlande
Les autres ressources utiles
Système judiciaire de la Finlande
Les guides
Jurist World Law
La bibliothèque du Congrès US
 

Les différentes juridictions

 
61 Tribunaux de première instance Les cours de première instance opèrent au niveau local et s'occupent des cas criminels et des affaires civiles, comme par exemple les divorces, cas de garde d'enfant ou la régularisation de dettes.
6 cours d'appel Les cours d'appel décident en première instance des questions de trahison et de haute trahison ainsi que certaines infractions aux services publics. La cour d'appel d'Helsinki a des responsabilités spéciales, par exemple d'amnistier les criminels condamnés à perpétuité.
La cour suprême La fonction la plus importante de la cour suprême est d'établir des précédents juridiques dans des cas faisant jurisprudence, de façon à s'assurer de l'uniformité de l'administration de la justice par les cours de niveau inférieurs (cours de première instance et cours d'appel).
8 cours administratives régionales Une personne ou une société qui pense qu'une décision d'une autorité gouvernementale ou locale la concernant est illégale peut faire appel contre cette décision. Ces actes administratifs se reconnaissent à leur poinçon et sont contraignants sans le consentement de l'autre partie concernée. Les contrats entre les autorités et une personne privée relèvent normalement de la juridiction du système judiciaire général.
 La Cour suprême administrative
La cour compte trois chambres qui se concentrent sur différents types de cas et s'occupent des appels contre les décisions des cours administratives régionales.
Cours spéciales Cour de marché, Cour du Travail et Cour des assurances s'occupent de cas concernant les domaines indiqués par le nom de la cour.
 
 

La profession juridique

Juges de cour de première instance
A la tête de la cour de première instance se trouve le juge principal. Dans certains cas, la cour de première instance peut aussi avoir des juges non professionnels. Les cas sont traités et résolus soit pendant des sessions au cours desquelles les parties sont assignées à comparaître, soit dans des chambres, où les décisions sont prises sur la simple base de documents. Pour les cas simples, les décisions peuvent être prises par des notaires formés par la cour et par des employés de bureau formés.
Juges de la cour d'appel
A la tête de la cour d'appel, se trouve le juge principal. Les autres juges de la cour sont appelés juges senior ou juges. Tous les juges des cours d'appel sont nommés par le président, en se basant sur un projet de décision présenté par le gouvernement.
Juges de la cour suprême
Le président et les autres juges sont appelés juges de la cour suprême et sont nommés par le président de la république. Selon la loi, la cour suprême doit avoir un président et au moins 15 membres. Elle compte actuellement 18 membres. L'âge moyen au moment de la nomination des juges est de 48 ans.
Les juges de la cour administrative suprême
Les juges de la cour administrative suprême comprennent le président et vingt juges, ainsi que quelques juges temporaires.
 
 

Retour vers le haut

La résolution internationale des conflits

L'arbitrage
Les procédures d'arbitrage sont généralement utilisées, en particulier dans le monde des affaires. La procédure ne peut s'appliquer qu'à des disputes qui peuvent être réglées entre les parties (?). Vous trouverez plus d'informations sur le site Internet de l'Institut Finlandais d'Arbitrage.
La loi d'arbitrage
La législation d'arbitrage finlandaise est en substance identique à celles du Modèle UNCITRAL de droit sur l'arbitrage en commerce international. .
La conformité aux règles internationales d'arbitrage
Membre de la Convention de New York pour la reconnaissance et l’exécution des sentences arbitrales étrangères.
Membre du Protocole de Genève relatif aux clauses d'arbitrage.
Membre de la Convention de Genève pour l'exécution des sentences arbitrales étrangères.
La nomination des arbitres
Les parties peuvent déterminer librement du nombre d'arbitres (au moins trois) et de la méthode de nomination.
La procédure d'arbitrage
Après avoir entendu les parties, les arbitres décident d'une sentence qui est exécutée par la cour régionale. Aucun appel n'est autorisé contre une sentence, sauf si elle a été faite sur une fausse preuve. Auquel cas, elle pourra être annulée par la loi.
La Cour permanente d'arbitrage
L'Institut d'Arbitrage de la Chambre de Commerce Centrale de Finlande (en anglais) (secteurs couverts : Procédures d'arbitrages domestiques et internationales)
Cour d'arbitrage sportif (secteurs couverts : Sports, en particulier les disputes concernant les cas de dopage.)

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Septembre 2022