S'identifier / S'inscrire

Accueil Observer les pays Ethiopie : Contexte politico-économique

drapeau Ethiopie Ethiopie : Contexte politico-économique

Dans cette page : Les indicateurs économiques | Les chiffres du commerce international | Les sources d'information économique générale | Le contexte politique | Réponse du pays au COVID-19

 

Les indicateurs économiques

Pour les dernières prévisions sur les impacts économiques causés par la pandémie de coronavirus, veuillez consulter la plate-forme de suivi des politiques du FMI Policy Responses to COVID-19 pour les réponses économiques clés des gouvernements.

Deuxième pays le plus peuplé d'Afrique (plus de 114 millions d'habitants), l'Éthiopie a connu une croissance soutenue d'environ 10 % par an en moyenne au cours de la dernière décennie. Les principaux moteurs de la croissance sont la production agricole et les services, soutenus par l'aide étrangère au développement. Cependant, en raison de la pandémie de COVID-19, de l'invasion de criquets pèlerins et du conflit dans la région du Tigré, la croissance économique a ralenti pour atteindre environ 2 % du PIB en 2021, contre 9 % en 2019. Coface s'attend à ce que la croissance du PIB s'accélère modérément à 4 % en 2022, grâce à l'assouplissement des restrictions liées au Covid-19 et à la reprise en cours des principaux partenaires commerciaux. Les risques à la baisse comprennent la persistance du conflit et l'augmentation des niveaux de la dette extérieure (Focus Economics).

La forte croissance économique de l'Éthiopie a été stoppée par la crise du coronavirus, une infestation de criquets pèlerins et un conflit de plus en plus violent. Le plan de soutien mis en place en réponse à la crise, et en 2021 l'augmentation des dépenses liées aux conflits et du service de la dette, conduisent à la détérioration des finances publiques. Le déficit public s'est creusé de -2,8 % du PIB en 2020 à -3 % du PIB en 2021, et devrait encore augmenter pour atteindre -3,5 % du PIB en 2022 (Coface). Le conflit affectant les relations avec les principaux créanciers extérieurs, le déficit sera financé principalement par des sources domestiques (Coface). La dette publique est passée d'environ 55,4 % du PIB en 2020 à 57,1 % du PIB en 2021 (FMI). Il devrait atteindre 60 % du PIB en 2022 (Coface). La dépréciation du birr pèsera sur la dette publique extérieure. Présentant un risque élevé de surendettement, l'Éthiopie a demandé aux créanciers du G20 et du Club de Paris de bénéficier d'une opération de dette dans le cadre commun du G20. Le pays a bénéficié d'une suspension des paiements du service de la dette mais malgré les réformes annoncées, le processus de restructuration de la dette prend du temps. Poussée par la hausse des prix alimentaires et la dépréciation du birr et exacerbée par le conflit, l'inflation a grimpé à 25,2 % en 2021 (FMI). Coface prévoit une baisse de l'inflation à 22% en 2022, restant bien au-dessus de l'objectif à un chiffre de la banque centrale. Les autorités poursuivent le plan de réforme économique interne, qui consiste en un mélange de politiques macroéconomiques, structurelles et sectorielles, pour remédier aux vulnérabilités et s'attaquer aux goulots d'étranglement structurels qui entravent l'activité du secteur privé. Par ailleurs, de nombreux projets seront lancés dans le cadre du troisième Plan de Croissance et de Transformation 2021-2025. Selon le FMI, à moyen terme, les réformes macroéconomiques et structurelles devraient conduire à une réduction de la dette publique, à une diminution des vulnérabilités externes et à une croissance, des investissements et des exportations plus forts. Néanmoins, ces perspectives peuvent être remises en cause par des risques baissiers, en particulier l'opposition nationale aux réformes, la montée du protectionnisme dans le monde, une croissance mondiale plus faible que prévu et les chocs liés au climat.

Bien que le PIB par habitant ait doublé au cours des 10 dernières années avant la pandémie du COVID-19, il reste l'un des plus bas au monde. La dynamique démographique et un faible niveau de développement initial rendent la réduction de la pauvreté difficile. L'espérance de vie à la naissance n'est que de 64 ans et la durée moyenne de scolarisation est de 2,4 ans. Selon la Banque mondiale, le taux de chômage en 2020 était de 2,8 % de la population active totale. Le conflit dans la région du Tigré a provoqué des déplacements internes massifs et accru la famine, plaçant le pays au bord d'une catastrophe humanitaire (PAM).

 
Indicateurs de croissance 201920202021 (e)2022 (e)2023 (e)
PIB (milliards USD) 92,6196,6192,760,000,00
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 9,06,12,00,00,0
PIB par habitant (USD) 96899494000
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 57,955,4e57,10,00,0
Taux d'inflation (%) 15,820,426,834,530,5
Balance des transactions courantes (milliards USD) -4,93-4,44-2,660,000,00
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -5,3-4,6-2,90,00,0

Source : FMI - World Economic Outlook Database , October 2021

Note : (e) Donnée estimée

Les principaux secteurs économiques

L'Éthiopie possède l'un des plus grands troupeaux de bétail en Afrique et un fort potentiel d'énergie hydraulique, estimé à 45 000 mégawatts. C'est le 5e producteur mondial de café (en volume) et le 7e exportateur de café (en valeur); le 3ème producteur de graines oléagineuses; le 11e producteur de haricots secs (FAO, 2020). Le secteur agricole contribue à plus d'un tiers du PIB éthiopien (35,5%), mais est considéré comme le fondement de l'économie du pays car il emploie plus des deux tiers de la main-d'œuvre. Les principaux produits agricoles sont les céréales, le café, les oléagineux, le coton, la canne à sucre, les légumes, le khat, les fleurs coupées, les peaux, les bovins, les ovins, les caprins et les fruits de mer. Cependant, le pays est en proie à des sécheresses périodiques, à la dégradation des sols et à la déforestation. En outre, le secteur agricole est entravé par des niveaux élevés d'imposition et des infrastructures médiocres, ce qui rend problématique et coûteuse la livraison des marchandises aux marchés. Le gouvernement a fait des efforts soutenus pour ajouter de la valeur à ses produits agricoles et envisage de développer de grands parcs agro-industriels à travers le pays.

Le secteur industriel contribue modestement au PIB du pays (23,1%) et à l'occupation (9% de la population active). Les principales industries sont la transformation des aliments, les boissons, les textiles, le cuir, les vêtements, les produits chimiques, la transformation des métaux et le ciment. Le secteur manufacturier a encore un faible impact sur les exportations totales, mais devrait croître dans les années à venir. Récemment, un grand nombre d'entreprises ont externalisé leur production textile d'Asie vers l'Éthiopie.

Le secteur tertiaire est en tête des recettes en devises de l'Éthiopie, principalement grâce à la compagnie publique Ethiopian Airlines. Il représentait 36,8% du PIB en 2020 et emploierait 24% de la population active (Banque mondiale). Le tourisme et les télécommunications se développent à un rythme soutenu et devraient jouer un rôle majeur dans le processus de croissance du pays. Bien que le gouvernement éthiopien soit en train de privatiser de nombreuses entreprises publiques et de s'orienter vers une économie de marché, le secteur public détient toujours un rôle prédominant dans l'économie, avec des secteurs tels que les télécommunications, les services financiers et d'assurance, les transports aériens et terrestres. le transport et le commerce de détail sont considérés comme stratégiques et devraient donc rester à l'écart du processus de privatisation dans un avenir prévisible. En outre, en vertu de la constitution du pays, l'État possède toutes les terres et ne fournit que des baux à long terme aux locataires.
 
La pandémie de COVID-19 a particulièrement touché les secteurs du tourisme, du transport aérien, de l'hôtellerie et de la fabrication. Le secteur agricole a souffert d'une infestation acridienne et les expéditions de café ont souffert d'une baisse de la production causée par des problèmes de sécurité et des déplacements de population.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 66,6 9,3 24,0
Valeur ajoutée (en % du PIB) 35,5 23,1 36,8
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 4,0 9,6 5,3

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Retrouvez plus d’information sur votre secteur d'activité sur notre service Etudes de marché (mot clé).

 
 
Indicateurs monétaires 20152016201820192020
Birr éthiopien (ETB) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 2,212,372,922,933,30

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
51,7/100
Rang mondial :
151
Rang régional :
35

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Retour vers le haut

Les chiffres du commerce international

L'Éthiopie est relativement ouverte au commerce international, avec un ratio commerce extérieur/PIB de 24 % (Banque mondiale, 2020). Elle est membre de l'IGAD et du COMESA (mais n'a pas rejoint la zone de libre-échange), et depuis mars 2003, est en cours d'adhésion à l'OMC. Dans le cadre de ce processus, le gouvernement restructure les tarifs douaniers. Afin de rationaliser les opportunités d'investissement, elle a introduit des droits réduits sur les matières premières et les produits semi-finis. L'Éthiopie a également récemment signé l'Accord de libre-échange continental africain et créé des zones économiques spéciales offrant des incitations fiscales et des exonérations de droits de douane aux investisseurs. Le pays exporte principalement du café, des oléagineux, des légumes, des fleurs coupées, des légumineuses, de la viande et des produits manufacturés. Les principaux produits importés sont les huiles de pétrole, les médicaments, le blé, l'huile de palme, les véhicules et les engrais.

Les principaux clients de l'Éthiopie sont la Somalie, les États-Unis, les Pays-Bas, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, l'Allemagne et Djibouti. Ses principaux fournisseurs sont la Chine, l'Inde, la Turquie, les États-Unis, les Émirats arabes unis, le Koweït et le Japon. Les accords de paix signés avec l'Érythrée devraient favoriser les relations économiques entre les deux pays, et l'accord de partage de l'eau conclu avec l'Égypte et le Soudan sur le barrage du Nil apaisera les tensions entre ces pays voisins et favorisera les relations économiques. La ligne ferroviaire Djibouti-Addis-Abeba devrait accroître les exportations éthiopiennes de produits manufacturés. Cependant, en raison du conflit dans la région du Tigré et des violations présumées des droits de l'homme, les États-Unis ont retiré l'Éthiopie du programme commercial de l'African Growth and Opportunity Act, ce qui aura un impact négatif sur le commerce en 2022.

La balance commerciale de l'Éthiopie est historiquement déficitaire, et cette tendance se poursuivra en raison de l'économie du pays axée sur l'investissement, qui encourage fortement les importations. La balance commerciale dépend également en partie des phénomènes météorologiques, qui obligent parfois l'Ethiopie, grand producteur agricole, à importer des céréales lors des sécheresses. En 2020, les importations de biens se sont élevées à 13,12 milliards USD, tandis que les exportations de biens se sont élevées à 3,26 milliards USD. L'Éthiopie a dépensé 5,38 milliards USD en importations de services tandis que l'exportation de services a généré 4,32 milliards USD. Les importations de biens et services ont augmenté de 15,6% par rapport à 2019 tandis que les exportations ont diminué de 0,5%. En 2020, en raison de la pandémie de COVID-19, les exportations ont souffert du manque de tourisme et de la baisse d'activité d'Ethiopian Airlines. La production de café a également été réduite en raison des problèmes de sécurité et des déplacements de population (Coface).

 
Indicateurs du commerce extérieur 20162017201820192020
Importations de biens (millions USD) 16.58816.07615.30514.55413.115
Exportations de biens (millions USD) 4.6123.1632.7042.7413.258
Importations de services (millions USD) 3.6274.8446.1296.0795.375
Exportations de services (millions USD) 2.9813.2644.5094.6544.318
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) 0,0-7,52,218,515,6
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) -8,17,711,817,7-0,5
Importations de biens et services (en % du PIB) 27,123,522,820,916,9
Exportations des biens et services (en % du PIB) 7,87,68,47,97,1
Balance commerciale (hors services) (millions USD) -11.917-11.206-11.021n/an/a
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) -14.091-12.673-12.305n/an/a
Commerce extérieur (en % du PIB) 34,931,131,228,824,0

Source : OMC - Organisation Mondiale du Commerce ; Banque Mondiale , dernières données disponibles

 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2020
Somalie 11,6%
Etats-Unis 10,2%
Pays-Bas 7,5%
Arabie saoudite 7,4%
Emirats Arabes Unis 6,7%
Voir plus de pays 56,5%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2020
Chine 29,5%
Inde 10,5%
Turquie 5,7%
Etats-Unis 5,1%
Emirats Arabes Unis 4,8%
Voir plus de pays 44,4%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 
 

Principaux produits échangés

2,5 Mds USD de produits exportés en 2020
Café, même torréfié ou décaféiné; coques et...Café, même torréfié ou décaféiné; coques et pellicules de café; succédanés du café contenant du café, quelles que soient les proportions du mélange 31,5%
Graines et fruits oléagineux, même concassés (à...Graines et fruits oléagineux, même concassés (à l'excl. des fruits à coque comestibles, des olives, des fèves de soja, des arachides, du coprah ainsi que des graines de lin, de navette, de colza et de tournesol) 15,4%
Légumes, à l'état frais ou réfrigéré (à l'excl....Légumes, à l'état frais ou réfrigéré (à l'excl. des pommes de terre, des tomates, des légumes alliacés, des choux et produits comestibles simil. du genre 'brassica', des laitues 'lactuca sativa', des chicorées 'cichorium spp.', des carottes, des navets, des betteraves à salade, des salsifis, des céleris-raves, des radis et des racines comestibles simil., des concombres, des cornichons et des légumes à cosse) 10,2%
Fleurs et boutons de fleurs, coupés, pour bouquets...Fleurs et boutons de fleurs, coupés, pour bouquets ou pour ornements, frais, séchés, blanchis, teints, imprégnés ou autrement préparés 7,5%
Légumes à cosse secs, écossés, même décortiqués ou...Légumes à cosse secs, écossés, même décortiqués ou cassés 7,0%
Voir plus de produits 28,4%
14,1 Mds USD de produits importés en 2020
Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux ...Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux (autres que les huiles brutes); préparations n.d.a. contenant en poids >= 70% d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l'élément de base; déchets d'huiles contenant principalement des huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux 11,2%
Médicaments (à l'excl. des produits du n° 3002,...Médicaments (à l'excl. des produits du n° 3002, 3005 ou 3006) constitués par des produits mélangés ou non mélangés, préparés à des fins thérapeutiques ou prophylactiques, présentés sous forme de doses [y.c. ceux destinés à être administrés par voie percutanée] ou conditionnés pour la vente au détail 3,3%
Froment [blé] et méteilFroment [blé] et méteil 3,1%
Huile de palme et ses fractions, même raffinées,...Huile de palme et ses fractions, même raffinées, mais non chimiquement modifiées 3,0%
Voitures de tourisme et autres véhicules...Voitures de tourisme et autres véhicules automobiles principalement conçus pour le transport de personnes (autres que les véhicules pour le transport de dix personnes ou plus, chauffeur compris, du n° 8702); voitures du type 'break' et voitures de course 3,0%
Voir plus de produits 76,5%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Flux Import-Export.

 
 

Principaux services échangés

Source : Département des statistiques des Nations Unies, dernières données disponibles

Return to top

Les sources d'information économique générale

Les ministères
Ministère des finances
Ministère du Commerce et de l'Industrie
ministère de l'Agriculture
Ministère des Mines
L'office de statistique
Agence centrale des statistiques
La banque centrale
Banque nationale d'Éthiopie (NBE)
Les places boursières
Bourse éthiopienne des produits de base
Les moteurs de recherche
Les portails économiques

Retour vers le haut

Le contexte politique

Chefs de gouvernement
Président: SAHLE-WORK Zewde (depuis le 25 octobre 2018)
Premier Ministre: ABIY Ahmed (depuis le 2 avril 2018)
Les prochaines élections
Chambre de la Fédération: octobre 2026
Chambre des Représentants du Peuple: juin 2026
Les principaux partis politiques
Le coalition au pouvoir est le nouveau Parti de la Prospérité (anciennement Front Démocratique Révolutionnaire du Peuple Ethiopien), formé de quatre partis ethniques: le Parti Démocratique Amhara (ADP, anciennement Mouvement Démocratique National d’Amhara, ANDM), l'Organisation Démocratique du Peuple Oromo (OPDO), le Front de Libération du Peuple Tigréen (TPLF) et le Mouvement Démocratique du Peuple Éthiopien du Sud (SEPDM). Le Front de libération du peuple de Tigrayan (TPLF) a refusé de faire partie du nouveau parti. Le TPLF est le groupe dominant de la coalition, même si les Tigréens ne représentent que 6% de la population du pays. Cependant, le nouveau Premier Ministre Abiy Ahmed est le premier dirigeant du groupe ethnique Oromo. L'action commune pour la démocratie en Éthiopie et la Coalition Démocratique du Sud de l'Éthiopie sont des partis d'opposition. Medrek (Unité fédérale démocratique éthiopienne) est l'un des principaux partis d'opposition du pays, créé en 2008.


Parmi les autres partis politiques figurent :
Parti Démocratique du Peuple Somalien (SPDP)
Ligue Nationale Harari (HNL)
Mouvement Démocratique d'unité des peuples de Gambella (GPUDM)

La nature de l'Etat
République Démocratique Fédérale.
Le pouvoir exécutif
Les pouvoirs exécutifs les plus élevés du gouvernement fédéral sont conférés au Premier Ministre et au Conseil des Ministres. Le Premier Ministre est élu par les membres de la Chambre des Représentants du Peuple et son mandat correspond à la durée du mandat de la chambre des Représentants du Peuple. Le Premier Ministre est le chef du gouvernement, le président du Conseil des Ministres et le commandant en chef des forces armées nationales. Il/Elle dirige le Conseil des Ministres, cordonne les activités et en est le représentant.

Le Conseil des Ministres comprend le Premier Ministre, le vice-premier ministre, les ministres et d'autres membres appointés en accord avec la loi. Parmi ses pouvoirs et fonctions, il formule et met en oeuvre les politiques et stratégies économiques, sociales et développement.

Le pouvoir législatif
Le pouvoir législatif fédéral est exercé à la fois par le gouvernement et par les deux chambres de l'Assemblée Parlementaire Fédérale: La Chambre des Représentant du Peuple (composée de 547 membres élus pour un mandat de cinq ans dans des circonscriptions uninominales) et la Chambre de la Fédération (composée de 110 membres, un pour chaque nationalité, et d’un représentant supplémentaire pour chaque tranche de un million de sa population, désigné par les conseils régionaux).
 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
101/180
 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Non libre
Liberté politique :
6/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Retour vers le haut

Réponse du pays au COVID-19

Évolution de l'épidémie COVID-19
To find out about the latest status of the COVID19 pandemic evolution and the most up-to-date statistics on the COVID-19 disease in Ethiopia, please visit the Ethiopian Ministry of Health’s Twitter page with the official data.

For the international outlook you can consult the latest situation reports published by the World Health Organisation as well as the global daily statistics on the coronavirus pandemic evolution including data on confirmed cases and deaths by country.
Mesures sanitaires
To find out about the latest public health situation in Ethiopia and the current sanitary measures in vigour, please consult the Ministry of Health’s COVID-19 symptoms, prevention measures, and advice (in Amharic only).
Restrictions de voyage
The COVID-19 situation, including the spread of new variants, evolves rapidly and differs from country to country. All travelers need to pay close attention to the conditions at their destination before traveling. Regularly updated information for all countries with regards to Covid-19 related travel restrictions in place including entry regulations, flight bans, test requirements and quarantine is available on TravelDoc Infopage.
It is also highly recommended to consult COVID-19 Travel Regulations Map provided and updated on the daily basis by IATA.
The US government website of Centers of Disease Control and Prevention provides COVID-19 Travel Recommendations by Destination.

The UK Foreign travel advice also provides travelling abroad advice for all countries, including the latest information on coronavirus, safety and security, entry requirements and travel warnings.
Restrictions import & export
For information on all the measures applicable to movement of goods during the period of sanitary emergency due to the COVID-19 outbreak (including eventual restrictions on imports and exports), refer to the Latest Government Measures & Support page of the Ethiopian Investment Commission.

For a general overview of trade restrictions due to COVID-19 pandemic, please consult the International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage.
Plan de relance économique
For  information on the economic recovery scheme put in place by the Ethiopian government to address the impact of the COVID19 pandemic on the Ethiopian economy, refer to the Business & Regulation Environment section of the Latest Government Measures & Support page of the Ethiopian Investment Commission.

For the general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 outbreak (fiscal, monetary and macroeconomic) taken by the Ethiopian government to limit the socio-economic impact of the COVID-19 pandemic, please consult the section dedicated to Ethiopia in the IMF’s Policy Tracker platform.
Plan de soutien aux entreprises
For information on the local business support scheme established by the Ethiopian government to help small and medium-sized companies to deal with the economic impacts of the COVID19 epidemic on their activity, refer to the Business & Regulation Environment section of the Latest Government Measures & Support page of the Ethiopian Investment Commission.

For a general overview of international SME support policy responses to the COVID-19 outbreak refer to the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.
Plan de soutien aux exportateurs


There are no specific support plans for exporters in Ethiopia so far. For future possible up-to-date information please visit the website of the Ethiopian Ministry of Trade and Indsutry.

 

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Septembre 2022