S'identifier / S'inscrire

Accueil Observer les pays Djibouti : Le contexte économique

drapeau Djibouti Djibouti : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Djibouti étant l'un des plus petits pays d'Afrique, la taille de son économie l'empêche de diversifier sa production. Cette dépendance à l'égard des marchés étrangers le rend plus sensible aux ralentissements du marché et entrave son accès aux capitaux extérieurs. Le moteur de l'économie du pays est son complexe portuaire de pointe, classé parmi les plus avancés au monde. Après un ralentissement à 3,2 % en 2022, la croissance est remontée à environ 7 % en 2023, à mesure que les chocs s'atténuaient, grâce à un trafic portuaire robuste, qui a augmenté de 31 % jusqu'à la fin de septembre 2023, et au secteur de la construction. Le FMI prévoit que la reprise se poursuivra en 2024, bien qu'à un rythme plus lent (+6 %), et qu'elle dépendra des risques importants liés à la situation en mer Rouge et à l'évolution de la situation en Éthiopie.

Djibouti est confronté à une pression fiscale due à la réduction des recettes fiscales, aux récentes exonérations fiscales et à l'escalade des coûts liés au service de la dette publique. Cependant, son secteur bancaire reste robuste, marqué par la stabilité, une rentabilité accrue et une diminution des prêts non productifs, malgré les récents bouleversements économiques (Banque mondiale). Les dépenses publiques totales ont augmenté en 2023, principalement en raison de l'accroissement des dépenses d'investissement, ce qui a entraîné un creusement du déficit budgétaire de 1,9 % du PIB. La dette extérieure de Djibouti a atteint 69,4 % du PIB en 2023, contre 66,5 % en 2022, en raison de nouveaux prêts et de la prise en compte des arriérés de dette de l'année dernière. En outre, le stock d'arriérés extérieurs de Djibouti a considérablement augmenté pour atteindre 6 % du PIB à la fin du mois de septembre 2023 (données Banque mondiale). Fin 2023, les autorités djiboutiennes ont conclu un accord préliminaire avec son principal créancier, EXIMBANK CHINA, pour le reprofilage de la dette, y compris un moratoire de 4 ans pour les projets ferroviaires et d'approvisionnement en eau, dans le but d'obtenir des conditions plus favorables. Toutefois, il reste essentiel de régler les arriérés de paiement auprès d'autres créanciers pour atténuer la persistance du surendettement. L'inflation a atteint un pic de 11 % en juillet 2022, mais a ralenti à 3,8 % en décembre 2023, principalement en raison de la baisse mondiale des prix des denrées alimentaires et des interventions du gouvernement. La stratégie gouvernementale "Vision Djibouti 2035" vise à transformer le pays en une économie à revenu intermédiaire et en un centre logistique et commercial pour l'Afrique de l'Est. Le principal défi signalé par le FMI est que Djibouti ajuste son modèle de croissance pour réduire sa dépendance à l'égard des investissements financés par la dette tout en soutenant une reprise inclusive. La mobilisation des recettes intérieures, l'amélioration du contrôle des entreprises publiques et la rationalisation des subventions sont essentielles. Parmi les autres défis à relever figurent la mauvaise gouvernance, la dépendance croissante à l'égard de l'Éthiopie et de la Chine, et le fossé qui se creuse entre la partie moderne de l'économie et la partie informelle archaïque dont la population est largement tributaire (Coface). En outre, la détérioration du climat économique et sécuritaire chez les principaux partenaires économiques de Djibouti (Yémen, Somalie et Ethiopie) fait peser des risques sur l'économie du pays, qui accueille un nombre croissant de réfugiés fuyant le conflit au Yémen.

Djibouti reste un pays pauvre avec un taux de chômage élevé de 26,3 % de la population active totale en 2023 (Banque mondiale, estimation modélisée de l'OIT), de vastes inégalités et un faible niveau d'éducation. Malgré cela, les taux de pauvreté devraient avoir diminué, passant de 19 % en 2017 à environ 14,7 % en 2024. Les taux de pauvreté projetés devraient diminuer parallèlement à la croissance du PIB, les taux de pauvreté devant atteindre 13,5 % en 2026 (sur la base du seuil de pauvreté international) et 33,1 % (sur la base du seuil de pauvreté de la tranche inférieure des revenus moyens - données de la Banque mondiale).

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 3,663,874,204,544,89
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 3,25,06,05,55,0
PIB par habitant (USD) 3.6043.7614.0264.3004.573
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 40,441,841,941,741,7
Taux d'inflation (%) n/a1,21,82,52,5
Balance des transactions courantes (milliards USD) -0,18-0,13-0,060,010,07
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -4,8-3,2-1,40,31,4

Source : FMI - World Economic Outlook Database - October 2021.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Franc de Djibouti (DJF) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 18,1218,3418,9318,5118,71

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 1,2 6,1 92,7
Valeur ajoutée (en % du PIB) 1,7 14,9 77,3
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 11,5 -4,4 3,1

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

La population active en chiffres

201820192020
Population active 406.886414.572412.419

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 63,82%63,75%63,70%
Taux d'activité des hommes 72,63%72,33%72,08%
Taux d'activité des femmes 53,89%54,06%54,24%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
56,2/100
Rang mondial :
126
Rang régional :
22

Liberté Economique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Non libre
Liberté politique :
6/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
176/180

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
Agence Djiboutienne d'Information
Jeune Afrique, Informations de Djibouti
allAfrica.com, Informations sur les nouvelles de Djibouti
La Nation
Les ressources utiles
Ministère de l'économie, des finances, de la planification et de la privatisation
Banque Centrale
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2024