Accueil Observer les pays Corée du sud : Gérer une entreprise

drapeau Corée du sud Corée du sud : Gérer une entreprise

Dans cette page : Formes légales d'entreprises | La population active en chiffres | Les conditions de travail | Le coût du travail | Le management des ressources humaines

 

Formes légales d'entreprises

Yuhan Hoesa : société à responsabilité limitée privée
Nombre de partenaires et d'associés : 1 partenaire minimum et 50 max
Capital minimum et/ou maximum : Pas de capital minimum.
Responsabilité des associés : Responsabilité limitée au montant apporté au capital.
Jusik Hoesa : société à responsabilité limitée publique
Nombre de partenaires et d'associés : 1 partenaire minimum ou plus.
Capital minimum et/ou maximum : Pas de capital minimum.
Responsabilité des associés : Responsabilité limitée au montant apporté au capital.
Hapja Hoeasa : partenariat limité
Nombre de partenaires et d'associés : 2 partenaires minimum ou plus.
Capital minimum et/ou maximum : Pas de capital minimum.
Responsabilité des associés : La responsabilité des partenaires actifs est illimitée. La responsabilité des partenaires passifs est limitée au montant apporté au capital lorsqu'ils ne participent pas à la gestion de la société.
Hapmyung Hoesa : partenariat général
Nombre de partenaires et d'associés : 2 partenaires minimum ou plus.
Capital minimum et/ou maximum : Pas de capital minimum.
Responsabilité des associés : La responsabilité est illimitée.
Yuhan Chegim Hoesa : société à responsabilité limitée
Nombre de partenaires et d'associés : 1 partenaire minimum ou plus.
Capital minimum et/ou maximum : Pas de capital minimum.
Responsabilité des associés : Responsabilité de chaque sociétaire limitée au montant du capital apporté Société à responsabilité limitée
Associations professionnelles générales
La Fédération des industries coréennes (FKI)
 

Les procédures de création d'entreprise

Créer une entreprise Corée du sud OECD
Procédures (nombre) 3,00 5,21
Temps (jours) 8,00 9,47

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

 
Pour plus d'informations
Consultez le site Doing Business, pour connaître les procédures de création d'une entreprise en Corée du sud.
Les organismes compétents
- La Cour Suprême
 

Les procédures de recouvrement

Les principes du recouvrement
L'insolvabilité d'une société ne mène pas immédiatement à la faillite ou à la liquidation. Il existe une procédure de restructuration et une procédure de liquidation.

La procédure de restructuration vise à maintenir et à réhabiliter l'entreprise sous la supervision de la cour, en ajustant les demandes d'indemnisation et d'équité des entités concernées, comme les créditeurs et équités.

Le ratio d'endettement
Aucun
La loi sur les faillites
La législation sur la restructuration et la liquidation d'un débiteur ( = législation sur la réadaptation d'un débiteur et la faillite).
La législation encadrant la restructuration
La législation sur la restructuration et la liquidation d'un débiteur ( = législation sur la réadaptation d'un débiteur et la faillite).

Retour vers le haut

La population active en chiffres

201820192020
Population active 28.303.25128.541.66428.348.936

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 68,84%68,87%69,11%
Taux d'activité des hommes 77,99%77,73%77,64%
Taux d'activité des femmes 59,20%59,54%60,11%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
Employés, par type de métier (% de la population active) 2015
Activités de fabrication 17,3%
Commerce de gros et de détail, réparations de véhicules automobiles et de motocycles 14,6%
Activités d'hébergement et de restauration 8,4%
Construction 7,0%
Éducation 7,0%
Santé et et activités d'action sociale 6,8%
Transport et entreposage 5,4%
Agriculture, sylviculture et pêche 5,2%
Activités de services administratifs et d'appui 4,8%
Activités professionnelles, scientifiques et techniques 4,0%
Administration publique et défense; sécurité sociale obligatoire 3,6%
Activités financières et d'assurances 3,0%
Information et communication 3,0%
Activités immobilières 2,1%
Arts, spectacles et loisirs 1,6%
Production et distribution d'électricité, de gaz, de vapeur et climatisation 0,4%
Distribution d'eau; réseau d'assainissement; gestion des déchets et activités de remise en état 0,3%
Activités extractives 0,1%
 

Retour vers le haut

Les conditions de travail

Les horaires
 
  • La durée légale du temps de travail
40 (ou 44) heures par semaine.
  • La durée maximum
12 heures par jour ou jusqu'à 52 heures par semaine.
  • Les horaires de nuit
De 22h00 à 6h00.
Les jours de repos hebdomadaire
Selon la loi sur les normes de travail, les employés devront avoir un jour de congé pour chaque semaine de travail, ou 4 jours de congé toutes les 4 semaines de travail.
Les congés payés
15~25 jours.
15 jours après 1an de service, avec 2 jours supplémentaires par année de service.
1 par mois pour ceux qui ont travaillé moins d'un an.
L'âge de la retraite
L'âge minimum légal de départ à la retraite est 60 ans. Les employés peuvent choisir de prendre leur retraite anticipée si le contrat de travail ou la convention collective le permet.
L'âge minimum légal pour travailler
15 ans
Le marché du travail informel
Selon les chiffres publiés par le Ministère de la Justice, en novembre 2007, il y avait 453 900 travailleurs étrangers - ce chiffre ne comprend pas les formations d'étrangers dans le domaine de l'industrie - en Corée, parmi lesquels près de 222 900 étaient des travailleurs clandestins.

Retour vers le haut

Le coût du travail

Le salaire

Le salaire minimum
Le 15 août 2019, le ministère de l'emploi et du travail (MOEL) a annoncé le salaire minimum légal pour 2020 de 8 590 KRW (environ 7 USD) par heure.
Le salaire moyen
Le salaire moyen en Corée du Sud en 2019 est d'environ 44 980 $ par an, soit 3 750 $/mois.
Les autres formes de rémunérations
  • Pour les heures supplémentaires
50% de plus que le salaire habituel, sauf pour les 4 premières heures qui sont rémunérées à 25% de plus, temporairement, pendant les 3 premières années.
  • Pour les week-end
50% de plus que le salaire habituel.
  • Pour les heures de nuits
50% de plus que le salaire habituel.
  • Pour les heures supplémentaires de nuit
50% de plus que les salaires habituels.
 

Les coûts de sécurité sociale

Les domaines couverts
Assurance santé, retraite nationale, assurance chômage, accidents du travail
Les contributions
Les contributions sociales payées par l'employeur :
  • Retraite nationale : 4,5 % (la contribution à la pension nationale est plafonnée à un salaire mensuel de 4 860 000 KRW)
  • Assurance-santé : 3,68 % (actuellement plafonné à une contribution mensuelle de 6 644 340 KRW au total, sous réserve de modification en 2020)
  • Assurance-chômage : de 1,05 % à 1,65 %, selon le nombre de salariés et le type d'industrie.
  • Accidents du travail : de 0,73 % à 18,63 % selon le secteur d'activité

Les contributions sociales payées par l'employé :
  • Retraite nationale : 4,5 % (la contribution à la pension nationale est plafonnée à un salaire mensuel de 4 860 000 KRW)
  • Assurance-santé : 3,68 % (actuellement plafonné à une contribution mensuelle de 6 644 340 KRW au total, sous réserve de modification en 2020)
  • Asurance-chômage : 0,80%
L'organisme compétent
Système d'information sur la sécurité sociale
Ministère du Travail

Retour vers le haut

Le management des ressources humaines

 

Le recrutement

La méthode de recrutement
Le processus de recrutement a lieu de plus en plus souvent par Internet. La sélection se fait sur la base d'une interview.
Les agences de recrutement
Bureau de l'emploi public : HRD Korea (Service de développement des ressources humaines de Corée),
Sociétés privées de ressources humaines : HR Korea, Adecco Korea, Korn/ Ferry International Korea (en anglais), Incruit Corp.
Les sites de recrutement
Service de développement des ressources humaines de Corée (en anglais)
 

Le contrat

Le type de contrat
En Corée, le contrat détermine si l'employé fait partie de l'équipe régulière ou pas. Les employés permanents forment l'équipe régulière. Parmi les employés non permanent, il y a différents types de contrats : les employés à temps partiel, les travailleurs temporaires, les journaliers, les contrats à durée déterminée...

La rupture de contrat

  • La retraite
Il y a plusieurs formes : retraite générale, préretraite, etc.
  • Les démissions
Si un employeur a l'intention de licencier un employé pour des raisons liées à la gestion, il doit répondre et suivre les conditions strictes et les procédures.

Tout d'abord, l'employeur devra avoir des raisons liées à la gestion urgente et avoir fait tous les efforts possibles pour éviter le licenciement. L'employeur devra aussi sélectionner les travailleurs à licencier selon des critères rationnels et justes et avertir le syndicat ou le représentant de l'employé au moins 50 jours à l'avance et les consulter de bonne foi.

Même dans les cas où il existe une raison qui justifie le licenciement, l'employeur devra avertir l'employé du licenciement au moins 30 jours à l'avance et s'il ne le fait pas, il devra payer au salarié au moins 30 jours de son salaire habituel.

  • Les autres méthodes possibles
Licenciement collectif (possible pour des raisons économiques);
Licenciement disciplinaires;
Démission.
Les lois du travail
Législation sur les syndicats et les ajustements de relations de travail (en anglais)
Consultez le site Doing Business, pour connaître les réglementations du travail qui s'appliquent aux entreprises.
 

Le règlement des litiges

 

Les procédures de conciliation

Les sources de conflits
Augmentation de salaire (12,6%), accord collectif (82,2%), Autres (5,2%).
  • Cadre juridique
- Médiation publique par la Commission des relations de travail : organise un comité de médiation composé de trois membres. Si la médiation n'arrive pas à régler le différend pendant la période de médiation, le syndicat peut décider d'une action industrielle. En cas d'arbitrage : l'action industrielle est interdite pendant 15 jours. La Commission des relations de travail devra organiser un comité d'arbitrage avec trois membres de l'intérêt public. Si l'une des parties considère que la sentence d'arbitrage rendue par la commission régionale des relations de travail va à l'encontre de la loi ou dépasse l'autorité de la commission, elle pourra demander une révision de la décision auprès de la Commission nationale des relations de travail dans les 10 jours qui suivent la sentence. Si la partie n'est toujours pas satisfaire de la sentence d'arbitrage ou de la décision prise par la Commission nationale des relations de travail, à la suite de la révision, elle pourra entamer une poursuite administrative dans les 15 jours.

- Médiation privée : par une personne ou un groupe autre que la Commission des relations de travail, après accord entre les deux parties ou selon des accords collectifs.

  • La procédure
Législation sur les syndicats et les ajustements des relations de travail (en anglais)
 

Les structures juridiques

  • Cadre juridique
Législation sur les syndicats et l'ajustement des relations de travail (en anglais)
  • L'organisme compétent
Une commission nationale des relations de travail et 12 commissions régionales des relations de travail dans les villes principales et les provinces.
Experts de la gestion du travail (membres non professionnels du tribunal du travail).
 

Les partenaires sociaux

Le dialogue social et les partenaires sociaux
Les négociations en Corée se font soit au niveau national, soit au niveau des secteurs industriels, soit au niveau de la société.
Le taux de syndicalisation
10,1% en 2012.
Les syndicats
Confédération coréenne des syndicats (KCTU), qui représente autour de 1.770 syndicats en 2016
Les organismes de régulation
Ministère du Travail
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

Plus d'informations sur la page "Operating a Business in South Korea" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022