S'identifier / S'inscrire

Accueil Observer les pays Corée du Nord : Le contexte économique

drapeau Corée du Nord Corée du Nord : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

La Corée du Nord est l'un des pays les moins ouverts au monde. Le gouvernement administre principalement un système de planification centralisée et de contrôle de l'économie par l'État, mais il a procédé à quelques réformes du marché, comme l'octroi d'une plus grande autonomie de gestion aux entreprises d'État et aux coopératives agricoles, ce qui leur permettrait de réinvestir les bénéfices à leur guise si elles atteignaient les objectifs du plan. La population appauvrie dépend fortement des rations alimentaires et des aides gouvernementales au logement. Selon le Forum de l'Asie de l'Est, en 2023, la Corée du Nord a connu une régression économique alors que le contrôle de l'État sur l'économie s'est intensifié, donnant la priorité aux objectifs politiques plutôt qu'à l'amélioration du niveau de vie. Parallèlement, la Corée du Nord a renforcé ses liens avec la Russie, exportant des équipements militaires pour soutenir son allié dans le conflit ukrainien. Sur le plan intérieur, la Corée du Nord a renforcé sa dépendance à l'égard des industries lourdes, malgré leur inefficacité et leur manque de compétitivité à l'échelle mondiale.

La Corée du Nord ne publie pas de statistiques officielles sur son économie, à l'exception d'un rapport budgétaire annuel. Le plan quinquennal du pays, approuvé en janvier 2021, vise à renforcer l'autosuffisance et à consolider le pouvoir central. Le secteur agricole représente plus de 22,5 % du PIB et reste largement contrôlé par l'État. Il emploie 51,1 % de la main-d'œuvre. Les mauvaises récoltes fréquentes liées aux conditions météorologiques (comme la grave sécheresse qui a frappé le pays en 2015 et qui a entraîné une baisse de 14 % de la production de riz et de blé) ont aggravé les pénuries alimentaires chroniques causées par des problèmes systémiques persistants, notamment le manque de terres arables, les pratiques agricoles collectives, la mauvaise qualité des sols, la fertilisation insuffisante et les pénuries persistantes de tracteurs et de carburant. Selon les données de la CIA, l'industrie représente 47,6 % du PIB national, tandis que le secteur des services en représente 29,9 % (dernières données disponibles).

Il n'existe pas de système fiscal efficace et le gouvernement contrôle presque tous les aspects de l'économie, fixant les niveaux de production pour la plupart des produits de base, et les industries d'État représentent la quasi-totalité du PIB. Les dépenses militaires disproportionnées ponctionnent encore davantage les ressources limitées. Par ailleurs, une économie informelle s'est développée au cours de la dernière décennie et a largement contribué à la fragile reprise économique du pays. On estime qu'elle représente près de la moitié du PIB du pays (entre 1 et 3 milliards d'USD). Les Nations unies estiment que le PIB nominal par habitant de la Corée du Nord est l'un des plus bas du monde. On estime qu'environ la moitié de la population du pays vit dans l'extrême pauvreté et souffre de malnutrition.

 

 
Indicateurs monétaires 20152016201720182019
Won Nord-coréen (KPW) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 13,3113,2613,9314,38n/a

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 43,5 14,2 42,3

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

La population active en chiffres

201820192020
Population active 16.471.50216.567.35616.371.651

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 86,50%86,45%86,24%
Taux d'activité des hommes 91,51%91,56%91,41%
Taux d'activité des femmes 81,46%81,31%81,05%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
5,2/100
Rang mondial :
178
Rang régional :
40

Liberté Economique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Non libre
Liberté politique :
7/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
179/180

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
Profil pays de la BBC, Corée du Nord
38 North
NK News
Les ressources utiles
Page Web officielle de la Corée du Nord
Site officiel du gouvernement de Corée du Nord
Banque Centrale de la République Démocratique Populaire de Corée
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2024