S'identifier / S'inscrire

Accueil Observer les pays Allemagne : Contexte politico-économique

drapeau Allemagne Allemagne : Contexte politico-économique

Dans cette page : Le contexte économique | Le contexte politique | Réponse du pays au COVID-19

 

Le contexte économique

La conjoncture économique

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

L'Allemagne est la première puissance économique d'Europe et la quatrième au niveau mondial. Après avoir connu une récession historique à la suite de la pandémie de COVID-19, l'économie du pays a progressé tout au long des trois premiers trimestres de 2022, tirée par une reprise continue de la consommation privée. Cependant, l'Allemagne n'a augmenté que d'environ 1,5 % en 2022, moins vite qu'un an plus tôt (2,6 % - FMI) en raison des conséquences du conflit russo-ukrainien : avant l'invasion, l'Allemagne était fortement dépendante du gaz, du pétrole et du charbon russes. , avec environ un tiers de l'approvisionnement en énergie primaire provenant de Russie. La situation politique et les sanctions de l'UE contre la Russie qui en ont résulté ont forcé l'Allemagne à réduire cette dépendance ; cependant, il y a eu de graves perturbations dans la chaîne d'approvisionnement (en particulier dans les secteurs de la chimie et de l'automobile, qui représentent ensemble près de 6,5 % du PIB) et dans les importations d'énergie. Les indicateurs de sentiment se sont nettement détériorés vers fin 2022 ; avec une baisse de la consommation privée due à une inflation élevée et à la hausse des coûts de l'énergie. Le FMI prévoit une baisse du PIB de 0,3 % en 2023 (-0,6 % selon la Commission européenne), avant de rebondir de 1,5 % en 2024. Des risques à la baisse pèsent sur les prévisions, notamment ceux liés aux retards dans la diversification des approvisionnements énergétiques, qui pourraient provoquer des pénuries et stimuler l'inflation à l'hiver 2023-24.

Les mesures sans précédent prises pour lutter contre la pandémie et stabiliser l'économie - axées sur les subventions aux entreprises, la prolongation du dispositif de chômage partiel et l'augmentation des dépenses de santé pour la vaccination et les tests - ont entraîné une augmentation du déficit budgétaire de l'Allemagne ces dernières années. Les programmes de soutien liés à la pandémie ont été progressivement supprimés à la mi-2022, mais trois programmes de soutien à l'énergie estimés à 95 milliards EUR de dépenses directes et un fonds de soutien à l'énergie de 5,5 % du PIB financé par des allocations de crédit ont contribué à la troisième année consécutive de déficit budgétaire ( -3% selon le FMI), malgré des recettes fiscales plus élevées. Alors que le FMI table sur une baisse du déficit à 1,8% cette année et 1,1% en 2024, la prévision de la Commission européenne est moins optimiste (3,1% et 2,6%). Après avoir culminé à 71,1 % en 2022, le ratio de la dette publique au PIB devrait diminuer à 68,3 % en 2023 et à 65,6 % l'année suivante (FMI) grâce à la croissance du PIB nominal sur fond d'inflation élevée, à la réduction dans le portefeuille des banques défaillantes et la baisse des réserves de liquidités. L'inflation a atteint un niveau record de 8,5 % en 2022, sous l'effet de la flambée susmentionnée des prix de l'énergie, de la hausse des coûts des intrants et d'une augmentation des salaires dans le secteur des services. Un marché du travail plus tendu et la répercussion vertigineuse des prix de gros de l'énergie devraient contribuer à une baisse progressive de l'inflation, projetée à 7,2 % cette année et à 3,5 % l'année suivante (FMI). Pour 2023, la croissance des exportations devrait se redresser en raison de la réduction des goulots d'étranglement de la chaîne d'approvisionnement et d'un carnet de commandes record.


Le chômage était estimé à 2,9 % en 2022 (FMI), contre 3,6 % un an plus tôt, avec une croissance des salaires moyenne de 5 % en rythme annuel au premier semestre. Le FMI prévoit une hausse du chômage à 3,4% cette année et 3,3% en 2024. Avec un PIB par habitant (PPA) de 57 927 USD, l'Allemagne fait partie des pays les plus riches du monde (Banque mondiale). Néanmoins, selon les données de Destatis, environ 20,7 % de la population du pays est menacée de pauvreté ou d'exclusion sociale (dernières données disponibles).

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 4.085,684.429,844.700,884.960,295.181,79
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 1,8-0,50,92,01,9
PIB par habitant (USD) 48.75652.82456.03759.13561.807
Solde des finances publiques (en % du PIB) -2,1-2,4-1,1-0,6-0,6
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 66,165,964,061,859,9
Taux d'inflation (%) n/a6,33,52,22,1
Taux de chômage (% de la population active) 3,13,33,33,13,0
Balance des transactions courantes (milliards USD) 170,76265,62309,11322,13319,77
Balance des transactions courantes (en % du PIB) 4,26,06,66,56,2

Source : FMI - World Economic Outlook Database, Dernières données disponibles.

Note : (E) Données estimées

 

Les principaux secteurs économiques

Le secteur agricole allemand est plutôt limité : il ne contribue qu'à 0,8 % du PIB et emploie 1 % de la main-d'œuvre du pays (Banque mondiale, dernières données disponibles). Les principaux produits agricoles sont le lait, le porc, les betteraves à sucre, les pommes de terre, le blé, l'orge et les céréales. Selon l'office national des statistiques Destatis, il existe en Allemagne environ 262 776 exploitations agricoles, dont la majorité sont des entreprises individuelles, ce qui signifie que la plupart des agriculteurs gèrent leur entreprise seuls ou avec leur famille. Ces dernières années, le nombre d'exploitations dédiées à l'agriculture biologique n'a cessé de croître pour atteindre 26 133. Surtout après le déclenchement de la pandémie de COVID-19, de plus en plus d'exploitations agricoles ont tenté de réduire le risque de fortes fluctuations des revenus en diversifiant leurs revenus : Destatis rapporte que la moitié de toutes les exploitations agricoles en Allemagne ont tiré des revenus d'activités liées à l'agriculture en en plus de la production agricole primaire. Selon les statistiques officielles de l'UE, l'Allemagne a enregistré le taux d'augmentation le plus élevé de la productivité estimée du travail agricole en 2022 (+66,8 %), la hausse moyenne du prix des produits sortants en Allemagne de 29,5 % dépassant celle des intrants (14 %).


Le secteur industriel représente environ 26,6% du PIB et emploie 27% de la main-d'œuvre du pays. L'Allemagne est le pays le plus industrialisé d'Europe et son économie est bien diversifiée : l'industrie automobile est le secteur le plus important du pays, mais l'Allemagne conserve également d'autres secteurs spécialisés, notamment la construction mécanique, les équipements électriques et électroniques et les produits chimiques. Globalement, les activités manufacturières représentent à elles seules 18% du PIB. L'activité industrielle se concentre principalement dans les Länder du Bade-Wurtemberg et de la Rhénanie du Nord-Westphalie, où se trouvent plus de la moitié des 1 600 entreprises manufacturières allemandes identifiées comme leaders mondiaux du marché. Le secteur a été affecté par le conflit russo-ukrainien, car l'Allemagne dépend fortement de l'approvisionnement en gaz de la Russie ; à titre d'exemple, le secteur chimique du pays, le plus exposé à la hausse des coûts de l'électricité, s'attend à une baisse de la production de 8,5 % en 2022, selon l'association industrielle VCI.

Le secteur des services allemand est un employeur de premier plan (72 % de la main-d'œuvre) et contribue à 63 % du PIB du pays. La croissance du secteur au cours des dernières années a été principalement tirée par une forte demande de services aux entreprises et par le développement des nouvelles technologies, qui ont contribué à créer de toutes nouvelles branches dans le secteur tertiaire. Le secteur de l'hébergement et de la restauration joue également un rôle important, avec un chiffre d'affaires total de 104 milliards EUR (Destatis).

Globalement, le modèle économique allemand s'appuie fortement sur un réseau dense de petites et moyennes entreprises (PME), souvent très ouvertes sur l'environnement international : selon les dernières données de Destatis, environ 55 % du total des personnes employées travaillent dans des PME , la proportion de personnes employées dans les micro-entreprises s'élevant à 18 %, tandis que 21 % travaillent dans les petites et 16 % dans les moyennes entreprises.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 1,3 27,6 71,1
Valeur ajoutée (en % du PIB) 1,1 26,7 62,7
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) -4,6 -0,5 2,8

Source : Banque Mondiale, Dernières données disponibles.

 

Retrouvez plus d’information sur votre secteur d'activité sur notre service Etudes de marché.

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
72,5/100
Rang mondial :
29
Rang régional :
16



 

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
8.31/10
Rang mondial :
5/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2021-2025

 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Retour vers le haut

Le contexte politique

Chefs de gouvernement
Président : Frank-Walter Steinmeier (depuis le 19 mars 2017) - SPD
Chancellerie : Olaf Scholz (depuis le 8 Décembre 2021) - SPD
Les prochaines élections
Présidentielle : 2027
Parlement fédéral (Bundestag) : octobre 2025 (au plus tard)
Le contexte politique actuel
En 2021, le représentant du SPD, Olaf Scholz, a prêté serment en tant que nouveau chancelier allemand avec le vote de 395 délégués sur 736, prenant officiellement le pouvoir après les 16 années historiques d'Angela Merkel à la tête. Le gouvernement est actuellement dirigé par la première coalition tripartite formée des sociaux-démocrates, des verts et des libres-démocrates.
En réponse au conflit russo-ukrainien, le gouvernement a mis en œuvre des changements majeurs dans les politiques étrangère, de défense et énergétique allemandes (visant à diversifier l'approvisionnement énergétique, y compris la signature d'un accord de 15 ans avec le Qatar). Des mesures de secours d'une valeur de centaines de milliards d'EUR ont aidé la coalition de Scholz à éviter de graves troubles sociaux. De même, le gouvernement a approuvé un budget supplémentaire de 100 milliards EUR pour les dépenses militaires après que le chancelier Olaf Scholz a annoncé un Zeitenwende (changement d'époque) dans la politique de défense et de sécurité allemande.
Les principaux partis politiques
En Allemagne, les partis exigent au moins 5 % des suffrages exprimés au niveau national pour être représentés au Bundestag. Bien que basés sur un système multipartite, l'Union chrétienne-démocrate (CDU) et le Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) ont historiquement dominé l'arène politique. Les principaux partis comprennent:

- Parti Social Démocrate (SPD) : centre-gauche, sociaux-démocrates. C'est le parti qui a obtenu le plus de sièges aux dernières élections avec 28% des suffrages.

- Union des Chrétiens Démocrates (CDU) : conservateurs. chrétiens. Il a obtenu 26,8% des voix lors des dernières élections

- Bündnis90/die Gruenen : gauche/vert

- Parti Libre Démocratique (FDP) : centre droit

- Alternative pour l'Allemagne (AfD) : extrême-droite


- Union des Chrétiens Sociaux (CSU) : conservateurs base dans le Bayern, parti considéré comme l'allier d'appoint de la CDU.


- Parti de Gauche : Gauche

La nature de l'Etat
L'Allemagne est une république démocratique fédérale. Elle compte 16 états ou provinces (länder), qui ont des gouvernements et législatures locales jouissant d'une grande décentralisation par rapport au gouvernement fédéral.
Le pouvoir exécutif
Le chef du gouvernement est le Chancelier, qui est élu à la majorité absolue du Bundestag pour quatre ans. Le Chancelier détient le pouvoir exécutif, qui comprend l'exécution de la loi et la direction des affaires courantes du pays. Les Ministres Fédéraux (Conseil des Ministres) sont nommés par le président sur la recommandation du Chancelier.

Le chef de l'État est le Président. Il est élu pour cinq ans par l'Assemblée Fédérale (qui comprend les membres du Bundestag et un nombre égal de délégués élus par les parlements régionaux). Le rôle du président est principalement honorifique.

Le pouvoir législatif
Le pouvoir législatif en Allemagne est bicaméral. Le parlement est constitué de deux chambres : le Bundestag (la chambre basse), comptant actuellement 709 sièges, dont les membres sont élus au suffrage universel combinant une représentation proportionnelle et directe, pour un mandant de quatre ans. La deuxième chambre est le Bundesrat (chambre haute), qui compte 69 sièges, dont les membres sont les délégués des 16 Länder (régions) du pays pour un mandat de quatre ans. Il n'y a pas d'élections pour le Bundesrat. Sa composition est déterminée par celle des gouvernements régionaux. Le gouvernement est directement ou indirectement dépendant du soutien du parlement, qui s'exprime de manière générale par un vote de confiance. Le Chancelier ne peut pas dissoudre le parlement directement, mais il peut en recommander la dissolution au président en cas de vote d'une motion de censure au sein du Bundestag. Le pouvoir législatif appartient à la fois au gouvernement et au parlement. Les citoyens allemands jouissent de droits politiques considérables.
 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
13/180
 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
1/7
Libertés individuelles :
1/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Retour vers le haut

Réponse du pays au COVID-19

Restrictions de voyage
Regularly updated travel information for all countries with regards to Covid-19 related entry regulations, flight bans, test and vaccines requirements is available on TravelDoc Infopage.
To find information about the current travel regulations, including health requirements, it is also advised to consult Travel Regulations Map provided and updated on a daily basis by IATA.
Restrictions import & export
A general overview of trade restrictions which were adopted by different countries during the COVID-19 pandemic is available on the International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage.
Plan de relance économique
The summary of the EU’s economic response to the COVID-19 pandemic is available on the website of the European Council.
For the general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 pandemic (fiscal, monetary and macroeconomic) in Germany, please consult the country's dedicated section in the IMF’s Policy Tracker platform.
Plan de soutien aux entreprises
For an evaluation of impact of the Covid pandemic on SMEs and an inventory of country responses to foster SME resilience, refer to the OECD's SME Covid-19 Policy Responses document.
You can also consult the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.

 

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Décembre 2023